Du 2 au 6 octobre, à Suva (Fidji), 20 entreprises océaniennes du secteur privé de l’énergie ont participé à un programme de coopération Sud-Sud axé sur l’échange de connaissances et le renforcement des capacités. Le temps d’une semaine, les participants ont exploré de nouvelles pistes afin de développer leurs modèles de fonctionnement. Ils ont également découvert les activités du nouveau Centre océanien pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, qui pourra leur apporter un soutien permanent en les aidant à tisser leurs propres réseaux et en les accompagnant dans leurs efforts de coordination.

Malgré la présence de nombreux entrepreneurs en électricité et fournisseurs de systèmes d’énergie renouvelable, l’efficacité énergétique a été jugée primordiale dans des secteurs d’activité très variés. Ainsi, en apprenant que la consommation d’énergie pouvait représenter jusqu’à 60 % des frais de fonctionnement d’un hôtel standard de la région, les participants ont pu prendre conscience des nombreuses opportunités à saisir dans l’industrie du tourisme.

Cette semaine a également été l’occasion de découvrir certaines applications de l’efficacité énergétique en agriculture. Séchage solaire pour améliorer la qualité du cacao, de la noix de coco, du taro, du manioc et du kava ; utilisation de biodigesteurs dans les élevages porcins et les exploitations laitières ; excellent rapport coûts-avantages des pompes solaires pour l’irrigation… Autant de débouchés possibles qui ont fait une forte impression sur les participants.

Dans le cadre de sa société Green Energy Solutions, William Reiher propose des services d’audit énergétique aux hôtels et bâtiments commerciaux à Majuro, aux îles Marshall. Il a été frappé par l’immense potentiel des énergies renouvelables dans son secteur d’activité : « Je fournis des climatiseurs, des systèmes d’éclairage et des services de maintenance plus économes en énergie, et j’ai du mal à répondre à la demande. Le succès des sociétés CBS Power Solutions et Sunergise à Suva nous révèle toutes les possibilités que recèlent les énergies renouvelables ».

Fe’ao Teutau, Directeur général de Kingdom Energy aux Tonga, a lui aussi compris l’intérêt d’investir dans ce domaine : « Je me suis concentré sur l’installation de systèmes photovoltaïques et de pompes à eau solaires aux Tonga, » explique-t-il. Et d’ajouter : « À présent, je constate qu’avec quelques équipements neufs et une bonne approche du marché, l’efficacité énergétique peut s’avérer tout aussi porteuse ».

Pendant cette semaine, les différents intervenants ont souligné l’importance d’utiliser des produits et des services de qualité ; ils ont également attiré l’attention des participants sur les différentes normes à respecter dans ce secteur. La Papouasie–Nouvelle-Guinée, qui a fondé l’Association nationale de promotion de l’énergie solaire, a d’ailleurs été citée en exemple. Créée en 2016, cette association parle d’une seule voix pour représenter les intérêts des différents acteurs et garantir l’application des normes particulièrement strictes du secteur. À travers son action, elle encourage l’utilisation de l’énergie solaire, assure le respect des normes du secteur et facilite l’électrification des zones non raccordées au réseau. L’Association joue également un rôle important en conseillant ses membres pour la formulation de politiques ainsi qu’en les aidant à mener des actions de formation et de sensibilisation.

Les participants se sont dits prêts à transposer l’expérience de la Papouasie–Nouvelle-Guinée dans leur propre pays ; ils se sont également engagés à explorer différentes pistes avec l’Association de l’industrie de l’énergie durable des îles du Pacifique et le Centre océanien pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique en vue de favoriser la création et l’accompagnement d’entreprises dans le secteur des énergies renouvelables.

Le Centre océanien pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique est hébergé par la Communauté du Pacifique (CPS) et le Gouvernement des Tonga à Nuku’alofa. Il est le fruit d’une collaboration entre la CPS, l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel, SIDS Dock, le Gouvernement des Tonga et le Gouvernement autrichien.

Contact médias :
Atishma Lal, Assistante (information) à la CPS, [email protected] ou +679 3379402

Contact au PCREEE :
Solomone Fifita, Directeur, Centre océanien pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, Corner of Taufa’ahau and Wellington Roads, Nuku’alofa, Téléphone +676 25209, [email protected]

Liens utiles :
http://www.pcreee.org/
http://www.ccreee.org/
http://www.se4allnetwork.org/
www.spc.int/edd