Autheur : Lori B. Dutta

Autheur : Lori B. Dutta

Planning Adviser (Monitoring, Evaluation and Learning)

Le dicton « échouer dans la planification, c’est planifier l’échec », célèbre dans les milieux d’affaires, s’applique parfaitement aux interventions dans le domaine du développement. À la CPS, nous prenons régulièrement en considération la meilleure démarche ou le meilleur plan lorsque nous étudions les moyens d’appliquer des compétences et des connaissances scientifiques et techniques au traitement d’un enjeu de développement donné. De la planification stratégique à la mise en œuvre du projet, nous analysons comment atteindre nos objectifs en fonction des besoins et de la situation de nos États et Territoires membres, ainsi que des ressources dont nous disposons. Nous sommes conscients de l’importance d’une planification solide, mais nous comprenons également que la complexité des défis que les États et Territoires insulaires océaniens doivent relever et la situation dans laquelle travaille la CPS créent un environnement opérationnel dynamique, où même la plus attentive des planifications des « meilleures pratiques » pourrait se retrouver compromise.

Cela impose l’adoption d’une démarche plus souple et adaptative de la conception et de la mise en œuvre des interventions dans le domaine du développement. C’est cette démarche que la CPS a intégrée à sa politique Planification, évaluation, responsabilité, réflexion et amélioration continue (PEARL), qui nous permet de revoir régulièrement nos plans et nos objectifs, ainsi que d’évaluer nos progrès dans leur réalisation, afin de garantir que nous agissons au bon endroit, en temps opportun et le plus utilement possible pour la vie des communautés océaniennes.

Le système PEARL permet également au personnel de la CPS de partager leur expérience, leurs idées et leurs solutions, et d’appliquer toutes leurs connaissances et compétences au sein de leur division et de leur programme pour s’adapter et tirer profit des résultats obtenus. Grâce à ce processus, nous pouvons déterminer les bonnes pratiques et les obstacles, et comprendre les facteurs qui les ont fait naître.

Toutefois, l’apprentissage seul ne suffit pas : c’est l’application de cet apprentissage, autrement dit l’adaptation de la démarche, des pratiques et de l’exécution pour optimiser les interventions, qui revêt le plus de valeur. Grâce au système PEARL, la CPS va continuer à garantir que les plans que nous mettons sur pied évoluent en continu, et que nous appliquons ce que nous apprenons à nos interventions scientifiques et techniques, de façon à apporter de meilleurs résultats à nos membres et à soutenir un développement durable pour l’Océanie. On peut dès lors modifier le dicton que nous avons cité ci-dessus : si nous ne parvenons pas à changer nos plans, nos plans ne parviendront pas à agir sur le changement.