Un enquêteur chargé de la collecte de données qui, suite à une sortie de pêche, utilise Tails pour enregistrer les données relatives aux prises (crédit photo : Phil James, CPS).

Dans la région océanienne, il est nécessaire d’utiliser des dispositifs de concentration du poisson (DCP) dans les zones côtières afin de faciliter l’accès à la ressource thonière et à d’autres espèces hauturières, notamment là où les récifs coralliens sont endommagés ou ne peuvent pas répondre aux besoins alimentaires d’une population en plein essor. La Division santé publique de la Communauté du Pacifique (CPS) préconise une consommation de 35 kg de poisson par personne et par an. Les autorités fidjiennes, qui ont pris conscience de ce besoin il y a quelques années déjà, ont mis en place un programme national de mouillage de DCP.

Un projet halieutique financé par la Banque asiatique de développement (BAsD), et mené conjointement par la CPS et Conservation International, est en cours d’exécution dans la province de Ra (Division occidentale des Fidji). Le projet comporte un important volet de suivi visant à comprendre en quoi les DCP peuvent faciliter l’accès à de nouvelles ressources halieutiques dans cette province, notamment les incidences éventuelles sur la consommation des ménages et les activités de subsistance.

Au mois d’avril 2017, Phil James, économiste halieute de la CPS, et Andrew Hunt, analyste/formateur, ont formé sept enquêteurs chargés de la collecte de données locales, deux agents des services des pêches et un responsable régional à l’utilisation de Tails, une application en ligne pour smartphones et tablettes conçue par la CPS. La formation portait sur l’enregistrement et le transfert de données sur les prises côtières, ainsi que sur les techniques d’enquête auprès des ménages. Le suivi se poursuivra jusqu’en décembre 2017.

Outre le principal site de débarquement, six importants villages de pêcheurs de la province de Ra ont été choisis à des fins de suivi. Au mois de février 2016, les récifs coralliens qui se trouvaient sur la trajectoire du cyclone Winston ont été gravement touchés par la forte houle générée. Le changement climatique devrait en outre entraîner une hausse du nombre de cyclones, tandis que le réchauffement des eaux aura une incidence négative sur la santé des récifs coralliens et les stocks halieutiques. Les activités de pêche actuellement menées dans la province de Ra ciblent les ressources côtières, comme les poissons de récif et les holothuries. Le mouillage de DCP permet de pêcher des espèces pélagiques, telles que les thonidés, et offre un plus large éventail de possibilités aux pêcheurs de cette province.

Les données relatives aux prises et à l’effort de pêche pour les prises artisanales de thonidés seront enregistrées grâce à l’application Tails, et des données d’identification des espèces seront également collectées dans la mesure du possible. Les données recueillies feront l’objet d’un rapport mensuel aux communautés, sur tablette et à l’aide d’affiches imprimées, ce qui permettra aux populations locales de prendre des décisions éclairées sur l’utilisation de leurs ressources. Ces données contribueront également à mieux comprendre, à l’échelon régional, l’impact des DCP sur les pêcheries côtières et les moyens de subsistance.

Pour tout complément d’information :
Philip James, économiste halieute à la CPS ([email protected])
Andrew Hunt, analyste/formateur ([email protected])

En savoir plus sur le site des Pêches:
Lettre d’information sur les pêches n°152