Centre d’étude des cultures et des arbres du Pacifique (CePaCT) de la CPS

Message vidéo du Directeur général de la Communauté du Pacifique, Colin Tukuitonga, mettant en avant le rôle joué par le Centre d’étude des cultures et des arbres du Pacifique (CePaCT) dans la protection de la biodiversité et la sécurité alimentaire.

Le CePaCT, basé à Suva (Fidji), a pour principale mission d’assurer, en coopération avec divers partenaires, la préservation des différentes formes de biodiversité végétale et les principales cultures alimentaires du Pacifique insulaire et d’en faciliter l’utilisation et l’échange. À ce titre, il joue un rôle d’importance majeure au sein du réseau mondial de banque de gènes. Nos scientifiques s’intéressent en priorité aux cultures vivrières de base les plus importantes de la région, parmi lesquels le taro, la banane, le manioc, la patate douce, l’igname et le fruit à pain. Certains taros du Pacifique figurent parmi les variétés jugées les plus intéressantes du monde du point de vue de la sécurité alimentaire. Grâce au Centre, l’action que nous menons dans le domaine des sciences, de la connaissance et de l’innovation contribue aussi à améliorer les moyens d’existence et à renforcer les échanges commerciaux dans les petites îles de la région.

Le CePaCT s’appuie sur le concours des États et Territoires insulaires océaniens et des partenaires suivants : Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale, Gouvernement australien, Union européenne, Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, Fonds fiduciaire mondial pour la diversité des cultures, Gouvernement français, Programme d’aide néo-zélandais, Royaume-Uni, Programme des Nations Unies pour le développement, Agence des États-Unis pour le développement international et World Vegetable Centre.