La Communauté du Pacifique (CPS) fête aujourd’hui ses 70 ans passés au service du développement en Océanie.

« Nous sommes ravis d’avoir aujourd’hui l’occasion d’afficher et de saluer comme il se doit les progrès que nous avons accomplis en collaboration avec les pays membres qui composent et qui dirigent notre organisation d’aide au développement, ainsi qu’avec nos partenaires au fil des ans », a déclaré Colin Tukuitonga, Directeur général de la Communauté du Pacifique.

« La CPS s’est développée tout au long de ses 70 ans d’existence pour devenir aujourd’hui l’un des principaux acteurs régionaux du développement en Océanie. Ceci témoigne de l’engagement fort, de la volonté et de la gouvernance efficace déployés par nos pays membres et nos partenaires pour constituer et façonner une organisation d’aide au développement qui se fonde sur une vision et un but communs à la région, au service d’une Océanie prospère et résiliente. »

La CPS siège à Nouméa (Nouvelle-Calédonie) et dispose d’une antenne régionale à Suva accueillie par le Gouvernement des Fidji, ainsi que de bureaux aux Îles Salomon, à Vanuatu et aux États fédérés de Micronésie, autant de sites qui lui permettent de renforcer sa présence physique aux échelons national et sous-régional tout en resserrant les liens qui la lient à ses 26  États et Territoires membres.

La CPS intervient dans 20 secteurs en appui aux objectifs de développement affichés par ses pays membres, contribuant ainsi à bâtir une Océanie plus résiliente. La CPS est renommée pour ses connaissances et sa capacité d’innovation dans des domaines tels que les sciences halieutiques, la veille sanitaire, les géosciences et la conservation des ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture.

Les actions menées par la CPS s’inspirent des orientations fixées par son Plan stratégique 2016-2020, par le Cadre pour le régionalisme dans le Pacifique, par la Déclaration « Samoa, la Voie à suivre » et par le Programme de développement durable à l’horizon 2030 assorti de ses Objectifs de développement durable. La CPS est la principale organisation scientifique et technique du Pacifique, soutenant le développement de la région depuis 1947.

Comme l’explique M. Tukuitonga, « notre responsabilité vis-à-vis de nos membres et de nos partenaires ainsi que les services que nous mettons à leur disposition ne consistent pas uniquement à dispenser des conseils scientifiques et techniques de qualité. Nous devons aussi continuer à veiller ensemble à ce que nos interventions améliorent concrètement les conditions de vie des communautés océaniennes. L’avantage comparatif de la CPS réside dans notre connaissance approfondie et fine du contexte océanien et dans notre capacité à mettre au point des programmes intégrés et ciblés qui répondent efficacement aux enjeux de développement propres à la région et concourent ce faisant au bien-être mondial. »

D’après M. Tukuitonga, « la CPS est consciente du fait que les enjeux de développement que présente la région sont complexes et multidimensionnels et qu’une approche sectorielle seule ne saurait y répondre. En apportant une réponse plurisectorielle et intégrée aux priorités de développement des pays insulaires océaniens, nous mobilisons les compétences et les capacités disponibles dans la région et ailleurs. Ainsi, la CPS continue de participer à l’autonomisation des communautés océaniennes et à la mutualisation de l’expertise, des compétences et des enseignements entre les États et les Territoires de la région ».

Il ajoute que « face aux défis régionaux et mondiaux, des partenariats solides et pérennes garderont toute leur importance si l’on entend obtenir des résultats durables et à long terme. La CPS, ses pays membres et ses partenaires doivent continuer d’afficher un front uni dans leur action commune en faveur d’un avenir prospère et durable pour tous. C’est pourquoi la CPS compte redoubler d’efforts pour faire en sorte que l’Organisation soit dans les meilleures dispositions possibles pour répondre à ces objectifs et faire en sorte que l’ensemble des peuples du Pacifique puissent vivre libres et en bonne santé tout en étant productifs, sans que personne ne soit laissé de côté ».

Contacts médias :
Jean-Noel Royer, Chargé de communication de la CPS, [email protected] or +687 87 70 63
Lauren Robinson, Coordonnatrice des relations presse (CPS), [email protected] or +679 337 92 50

Liens utiles :
70 ans de la CPS
Message vidéo du Directeur général à l’occasion du 70e anniversaire

Note aux rédactions :
La Communauté du Pacifique, appelée à l’origine Commission du Pacifique Sud, a été créée en vertu de la Convention de Canberra, signée en Australie le 6 février 1947 par l’Australie, la France, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et les États-Unis d’Amérique.