Le ministère salomonais de l’Infrastructure et du Développement, et la Direction nationale de la sécurité maritime se sont joints aux exploitants de navires salomonais pour appeler à investir davantage dans des activités à faible consommation d’énergie dans un effort de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Cet appel a été lancé à l’occasion de l’atelier national sur l’exploitation de navires moins énergivores organisé du, 13 au 16 février, par le Centre de coopération de technologie maritime pour le Pacifique (MTCC-Pacifique).

Parmi les 273 navires qui exploitent les eaux des Îles Salomon aujourd’hui, 252 dépassent les 15 mètres et 68 les 50 mètres. Tous ces bâtiments utilisent des combustibles fossiles qui ont une grave incidence sur la quantité de gaz à effet de serre émis par le pays. Il est, par conséquent, primordial d’agir immédiatement pour réduire l’impact environnemental et contribuer à atténuer les effets du changement climatique.

Cet atelier de trois jours a permis aux participants de se familiariser avec les dernières évolutions internationales, ainsi qu’avec les nouvelles technologies, les outils et les méthodes qui permettent de contrôler et de réduire la consommation d’hydrocarbures dans l’exploitation des navires aux Îles Salomon, contribuant ainsi aux efforts déployés à l’échelon national pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et apporter un soutien aux contributions déterminées au niveau national.

Les participants à l’atelier ont convenu de mettre en œuvre des mesures appropriées visant à poursuivre les efforts consentis dans le domaine de la sécurité et de l’efficience énergétique des transports maritimes salomonais. Ils ont également mis en exergue d’autres domaines d’actions prioritaires comme le renforcement des capacités, la mise en œuvre de législations et de normes ainsi qu’un meilleur accès aux nouvelles technologies.

Dans son allocution d’accueil, M. Jimmy Nuake, Secrétaire permanent du ministère de l’Infrastructure et du Développement des Îles Salomon, a souligné l’engagement pris par son pays et a indiqué : « améliorer l’efficacité énergétique du secteur maritime représente une priorité pour notre nation et pour notre région. Les pouvoirs publics salomonais s’engagent à montrer l’exemple et nous exhortons les responsables de toutes les parties de notre secteur maritime à se joindre à nous pour veiller à ce que l’efficacité énergétique des exploitations devienne une priorité ».

Le conseiller en gaz à effet de serre dans les transports (maritimes) de la CPS a réitéré les engagements pris par le MTCC-Pacifique, ses institutions hôtes et ses partenaires en vue d’aider l’Océanie à atténuer les effets du changement climatique dans le secteur maritime. Il s’est montré « satisfait de la mobilisation des dirigeants présents aux Îles Salomon et des connaissances partagées pendant la semaine qui auront sans aucun doute un impact positif sur les objectifs d’efficacité énergétique ».

Le MTCC-Pacifique fait partie des cinq centres mondiaux qui composent le réseau mondial MTCC, mis en œuvre par l’Organisation maritime internationale (OMI) et financé par l’Union européenne. Dans le droit fil de ses activités de soutien apporté à un secteur maritime océanien durable, et plus particulièrement des questions de sécurité et d’efficience énergétique des transports maritimes intérieurs, la Communauté du Pacifique (CPS) héberge le MTCC-Pacifique en collaboration avec le Secrétariat du Programme régional océanien de l’environnement (PROE).

L’assistance technique apportée par le MTCC-Pacifique est fournie conjointement avec le Programme océanien de sécurité des transports maritimes intérieurs de la CPS qui a pour objet d’épauler les exploitants de navires nationaux dans l’application de systèmes de gestion de la sécurité à bord de leurs navires. Ainsi, les mesures prises permettront de renforcer systématiquement les normes de sécurité et d’efficience dans les transports maritimes intérieurs. Ce programme est mis en œuvre dans 8 pays, 66 entreprises et sur 114 navires nationaux de la région.

Au cours de l’année 2018, des ateliers nationaux comme celui-ci et des visites de navires seront organisés dans d’autres États et Territoires insulaires océaniens.

Contact médias :

Lore Croker, Assistante administrative et Chargée de l’information, MTCC-Pacifique, [email protected]