Marché de Port Vila au Vanuatu – Photo by Phillip Capper

Les dirigeants de l’agriculture du monde entier se réuniront à Vanuatu la semaine prochaine à l’occasion de la première Semaine océanienne de l’agriculture. Du 16 au 20 octobre, Vanuatu accueille cette manifestation d’une semaine organisée en partenariat avec la Communauté du Pacifique (CPS) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Au cours de cette semaine riche en rencontres, les participants internationaux et régionaux étudieront des solutions novatrices, analyseront les défis à relever et chercheront des moyens de protéger et de développer l’agriculture en Océanie. Grâce à l’appui du Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA), plus de 30 personnes venues des Caraïbes, d’Afrique et d’autres pays insulaires océaniens devraient participer à l’événement.

La semaine se terminera sur l’île d’Iririki avec deux grands forums de l’agriculture : la session extraordinaire de la Conférence régionale des directeurs de l’agriculture et de la foresterie qui aura lieu le 19 octobre, et la Conférence des ministres de l’Agriculture et de la Foresterie, organisée le 20 octobre. Lors de leur Conférence, les ministres devraient approuver le nouveau plan quinquennal de la FAO pour les 14 États et territoires insulaires océaniens membres de l’Organisation. Au cours de cette même Conférence, une initiative importante pour les petits États insulaires en développement (PEID) baptisée Programme d’action mondial sur la sécurité alimentaire et la nutrition pour les PEID sera présentée.

Le ministre de l’Agriculture de Vanuatu, Matai Seremaiah Nawalu, a souligné que lors de cette Semaine océanienne de l’agriculture, le gouvernement du pays voulait sensibiliser le public afin que l’agriculture occupe la place de moteur principal des économies océaniennes qui lui revient. « Je pense que la Semaine océanienne de l’agriculture 2017 peut constituer une plateforme adaptée pour la collaboration, le partage de connaissances et les partenariats à l’échelle régionale, a déclaré M. Nawalu. Nous sommes absolument impatients de découvrir les expériences d’autres pays océaniens et de nos collègues des Caraïbes qui doivent relever des défis très semblables. »

M. Nawalu a également réagi aux événements récents survenus sur l’île d’Ambae d’où plus de 10 000 personnes ont été évacuées en raison de l’activité volcanique. « Les événements récents illustrent parfaitement les difficultés auxquelles sont confrontées nos populations. La situation d’Ambae montre que nous devons envisager des solutions nouvelles et élargir le débat à d’autres territoires que le Vanuatu pour veiller à ce que notre pays et notre région restent des communautés résilientes exemplaires à l’échelon international. » 

S’associant aux sentiments exprimés par le ministre, Mme Audrey Aumua, Directrice générale adjointe de la CPS, a déclaré : « La CPS est reconnaissante au gouvernement de Vanuatu, membre estimé de l’Organisation, et le félicite pour son rôle moteur dans la coordination de la toute première Semaine océanienne de l’agriculture, notamment après les récents événements survenus à Ambae. Nous sommes heureux d’appuyer cette initiative historique au vu des défis importants que doivent relever nos pays membres dans leur quête de sécurité alimentaire et nutritionnelle. »

Mme Maria Helena Semedo, Directrice générale adjointe, Coordinatrice chargée des ressources naturelles de la FAO, a exprimé sa gratitude au gouvernement de Vanuatu qui accueille l’événement, notamment à la lumière de la situation à Ambae. Mme Semedo a souligné que « la toute première Semaine océanienne de l’agriculture [offrait] l’occasion aux différents partenaires du Pacifique de coordonner l’évolution des secteurs de l’agriculture, de la foresterie et de la pêche comme le prévoient le Programme d’action mondial sur la sécurité alimentaire et la nutrition dans les petits États insulaires en développement, le document « Samoa, la voie à suivre » ainsi que d’autres initiatives associées aux PEID. »

La Semaine océanienne de l’agriculture sera précédée d’un festival de l’agrotourisme et du commerce, ainsi que d’expositions de différents partenaires, notamment la CPS (et des projets mis en œuvre par la CPS, le Projet sur les politiques agricoles en Océanie financé par l’Union européenne, et la Communauté océanienne pour l’agriculture biologique et le commerce éthique) ; la FAO ; le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) ; le Fonds international de développement agricole (FIDA) ; l’Organisation du secteur privé océanien (PIPSO) ; la Fédération des groupements d’agriculteurs du Pacifique (PIFON) ; le ministère australien des Affaires étrangères et du Commerce (DFAT) soutenu par le Centre australien pour la recherche agricole internationale (ACIAR) et son Projet sur l’accès aux marchés des produits horticoles et agricoles du Pacifique (PHAMA) ; le ministère néo-zélandais des Affaires étrangères et du Commerce (MFAT) et la Banque mondiale.

Les manifestations parallèles traiteront les thématiques suivantes : les jeunes entrepreneurs océaniens et l’échange de connaissances entre agriculteurs ; les Océaniennes dans la recherche et le développement agricoles ; le rôle des organismes agricoles dans l’adaptation aux changements climatiques ; le PAM ou Programme d’action mondial sur la sécurité alimentaire et la nutrition dans les petits États insulaires en développement ; stratégies et partenariats régionaux pour la recherche agricole ; et relations des agriculteurs avec les marchés.

Pour toute information complémentaire, consulter le site : www.pacificweekofagriculture.com

Contacts médias :
Kiery Manassah – Coordinatrice des relations presse et de la communication pour la Semaine océanienne de l’agriculture 2017 (Vanuatu) [email protected] +678 7753927
Salome Tukuafu – Chargée de la gestion de l’information et de la communication, CPS (Division ressources terrestres) [email protected] +678 5694640
Alison Small – Chargée de l’information et de la communication de la FAO (Bureau sous-régional pour les îles du Pacifique) [email protected]

À propos de la Communauté du Pacifique :

La Communauté du Pacifique (CPS) est la principale organisation scientifique et technique du Pacifique. Maison commune des 26 États et Territoires membres qui en assurent la gouvernance, la CPS intervient dans plus de 25 secteurs d’activité, dont l’agriculture et la foresterie. La Division ressources terrestres de l’Organisation contribue largement aux projets et aux programmes des pays membres dans le domaine des ressources génétiques, de la gestion durable des forêts et des terres, de l’agriculture durable en vue d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et des marchés pour assurer les moyens de subsistance.

 À propos de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) aide les États membres à lutter contre la faim grâce à une assistance technique dans les secteurs de l’agriculture, de la pêche et de la foresterie, notamment en veillant à l’exploitation durable des ressources naturelles.