Thierry Nervale, Directeur du MTCC-Pacifique et Directeur adjoint du Département transports, prononce l’allocution d’ouverture

Les directeurs, directeurs généraux et responsables de ports et administrations de neuf pays insulaires océaniens se sont réunis aujourd’hui à Auckland (Nouvelle-Zélande) pour participer à l’atelier régional sur la maîtrise de l’énergie dans les ports organisé par le Centre de coopération de technologie maritime pour le Pacifique (MTCC-Pacifique).

Un audit énergétique effectué en 2016 par la Communauté du Pacifique (CPS) dans le port de Suva (Fidji) a constaté une production énergétique de 3 100 tonnes de gaz à effet de serre (équivalent CO2), ce qui correspond au troisième poste de dépense du port, après les frais de main d’œuvre et d’équipement.

Dans le port de Suva, chaque conteneur produit environ 25 kg d’équivalent CO2, soit une quantité légèrement inférieure aux 30 kg d’équivalent CO2 enregistrés par conteneur en 2013 dans 42 ports du monde. Cependant, l’audit énergétique a révélé qu’un système de maîtrise énergétique conjugué à des projets d’économie d’énergie menés à court terme pourrait se solder par une réduction de 440 tonnes d’équivalent CO2 de gaz à effet de serre produits par an et à un recouvrement des coûts sur une période de trois ans.

Cet atelier régional de deux jours et demi a pour objet d’informer les participants sur la consommation d’énergie des ports, et de leur fournir des outils et des méthodes visant à contrôler et à réduire la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre des opérations portuaires.

« La réduction de la consommation d’énergie des opérations portuaires contribuera à l’objectif global de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur maritime océanien. Le MTCC-Pacifique a été créé pour renforcer les capacités des pays océaniens et pour montrer l’exemple dans ce domaine », a indiqué Thierry Nervale, Directeur du MTCC-Pacifique et Directeur adjoint en charge des transports à la CPS.

Le MTCC-Pacifique est un des cinq centres d’excellence rattachés au réseau mondial MTCC, un projet mis en œuvre dans le but de renforcer les capacités des pays en développement en matière d’atténuation des effets du changement climatique dans le secteur maritime.

Le MTCC-Pacifique a pour objet de promouvoir des modes de transport maritime sobres en carbone, à l’appui des objectifs de développement durable des États et Territoires insulaires océaniens. Le MTCC-Pacifique mène des activités de renforcement des capacités et met en œuvre des projets pilotes visant à appuyer l’application de mesures d’efficacité énergétique dans le secteur maritime.

« La CPS et le Secrétariat du Programme régional océanien de l’environnement (PROE) sont les institutions hôtes du MTCC-Pacifique et sont fiers de s’associer à ce projet financé par l’Union européenne et mis en œuvre par l’Organisation maritime internationale (OMI) », a ajouté M. Nervale.

Plusieurs ports se sont déjà engagés avec l’appui du MTCC-Pacifique à mettre en œuvre des systèmes de maîtrise de l’énergie et à réduire les émissions de gaz à effet de serre de leurs opérations. Preuve en est la présence à cet atelier, de représentants de haut niveau venus des ports et des administrations de la région, y compris la présence de M. Poasi Tei, ministre tongien des Entreprises publiques.

L’atelier régional du MTCC-Pacifique sur la maîtrise de l’énergie dans les ports sera suivi de la quarante-deuxième Conférence de l’Alliance océanienne des transports maritimes.

Contact médias :
Lore Croker, Assistante chargée de l’administration et de l’information au MTCC-Pacifique, [email protected]