SPC Heads of Fisheries Meeting – Dr Colin tukuitonga, Directeur général de la CPS et Moses Amos, Directeur de la division Pêche, Aquaculture et Ecosystèmes marins de la CPS

Le Directeur général de la Communauté du Pacifique (CPS), Colin Tukuitonga, a officiellement ouvert la dixième Conférence des directeurs des pêches, qui se tient en Nouvelle-Calédonie, par un appel à renforcer la gestion et la mise en valeur des ressources halieutiques océaniennes.

Dans son allocution d’ouverture et devant près de 90 représentants de 27 pays, M. Tukuitonga a souligné que les peuples du Pacifique étaient les gardiens de près d’un quart des ressources océaniques du monde, et qu’ils géraient notamment la plus grande zone de pêche thonière de la planète.

La CPS représente la principale source d’informations scientifiques au service de la gestion des stocks de thons dans le Pacifique occidental et central – région où sont réalisées 60 % des captures mondiales de thonidés (2,5 millions de tonnes au total, soit une valeur de 5 milliards de dollars des États-Unis d’Amérique) et où le secteur thonier emploie plus de 22 000 personnes.

« Si 80 % des prises thonières sont constituées de bonite et de thon jaune, dont les stocks semblent en bon état d’après nos scientifiques, il reste encore beaucoup à faire pour ramener les populations de thon obèse et de germon à des niveaux permettant de préserver la santé des ressources et la rentabilité de la pêche », a déclaré M. Tukuitonga.

On estime que, d’ici à 2030, 115 000 tonnes de poisson seront nécessaires pour nourrir les populations océaniennes et que, aussi efficaces soient-elles, les solutions de gestion localisée des pêches côtières ne suffiront pas à maintenir les stocks de poissons à un niveau durable.

« Sachant que les pêches côtières sont aujourd’hui pour les Océaniens la principale source de nourriture et d’emplois, leur mauvaise gestion constitue une véritable menace pour la viabilité des pêcheries dans le Pacifique. »

La Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins de la CPS est chargée d’apporter aux 22 États et Territoires insulaires océaniens membres de l’Organisation une aide technique visant, d’une part, à faciliter la prise de décisions éclairées sur la gestion et la valorisation de leurs ressources aquatiques, et d’autre part, à développer les capacités requises pour donner suite à ces décisions.

En 2016, les chefs d’État et de gouvernement des pays membres du Forum des Îles du Pacifique ont désigné la CPS comme organisation chef de file chargée de coordonner les efforts déployés à l’échelon régional en vue d’améliorer la gestion des ressources halieutiques côtières.

La Conférence bisannuelle des directeurs des pêches fixe l’orientation stratégique des activités menées par les programmes pêche côtière et pêche hauturière de la CPS.

Au cours de cette semaine, les participants accorderont une attention prioritaire à l’élaboration d’un nouveau cadre de suivi et d’évaluation des pêches, qui servira à évaluer l’impact des services fournis par les organisations régionales et aidera les États et Territoires insulaires océaniens à rendre compte des progrès accomplis au regard des Objectifs de développement durable (ODD, et plus particulièrement l’ODD 14). Les débats sur les indicateurs régionaux qui se dérouleront lors de cette dixième Conférence des directeurs des pêches viendront également alimenter les contributions à la réunion régionale préparatoire de la Conférence des Nations Unies sur les océans, prévue cette semaine à Suva.

Alors que le recueil et l’analyse de données sur la pêche côtière demeurent un défi permanent, cette réunion qui se tiendra sur quatre jours constitue une occasion importante d’examiner et d’approuver un cadre harmonisé pour la collecte des données, afin que l’élaboration des mesures de gestion des poissons côtiers repose sur des observations factuelles.

La mise en œuvre de la Stratégie de Nouméa, intitulée « Une nouvelle partition pour les pêches côtières – les trajectoires de changement » constituera un autre point essentiel de l’ordre du jour. Ce document vise à garantir la pérennité des ressources halieutiques côtières, grâce à l’adoption d’approches communautaires propres à assurer la sécurité alimentaire des populations océaniennes et à leur garantir des avantages économiques, sociaux et écologiques à long terme.

Plus de 100 représentants des services des pêches et de l’environnement de tout le Pacifique ont pris part à la création de cette « nouvelle partition », en 2015.

La dixième Conférence des directeurs des pêches, accueillie au siège de la CPS à Nouméa, s’achèvera le 17 mars.

De plus amples informations sur cette dixième Conférence des directeurs des pêches sont disponibles en ligne.

Contact médias :
Sandra Kailahi, Cellule communication et information du public de la CPS, [email protected] ou +687 (546 952)

Liens utiles :
SPC Fisheries Aquaculture and Marine Ecosystems Division
Summary of the 9th Heads of Fisheries Meeting