Dans la ceinture sucrière des Fidji, plus de 200 producteurs de sucre et de familles du secteur de Drasa vont bénéficier des travaux de réhabilitation des voies d’accès qui viennent de commencer suite à l’attribution d’un marché d’une valeur de 4,13 millions de dollars fidjiens à l’entreprise Dayals Quarries Limited au début du mois.

Une fois terminés, ces travaux de réhabilitation de 39 km de voies d’accès aux champs de canne à sucre se traduiront par des gains de temps et par une réduction des coûts de transport pour les agriculteurs. La réhabilitation des voies d’accès est menée grâce au projet Voies d’accès rurales et infrastructures connexes (RARAI) financé par l’Union européenne à hauteur de 13 millions d’euros (30 millions de dollars fidjiens) et exécuté par la Communauté du Pacifique (CPS). D’une durée de quatre ans, ce projet représente un partenariat significatif entre l’UE et la CPS.

Il a également pour objectif de tenter d’améliorer la gestion des bassins versants dans les zones de culture de la canne à sucre de Drasa, Koronubu et Malolo, et apporte par ailleurs des revenus aux résidents grâce aux emplois qui seront créés pendant la phase de construction.

Une fois terminés, ces travaux plus bénéficieront à plus de 200 producteurs de sucre et de ménages de la ceinture sucrière.

« Ce projet s’attaque à un problème majeur des agriculteurs, notamment ceux des zones isolées, en facilitant le transport de la récolte vers les sucreries. Il inclut également une importante composante sociale puisqu’il créera des emplois pour des groupes de population vulnérables. C’est donc un élément important du soutien que l’UE continue d’apporter la filière sucrière des Fidji. De grands efforts sont actuellement en cours pour réhabiliter les voies d’accès rapidement, et il est important d’associer étroitement toutes les parties prenantes » déclare Christoph Wagner, Chef de la coopération à la délégation de l’Union européenne pour le Pacifique.

« La CPS est enchantée pour les producteurs de canne à sucre, leurs familles et les autres usagers qui bénéficieront directement de la deuxième tranche de travaux de réhabilitation des voies d’accès à Drasa. Nous pensons que les travaux de réhabilitation complémenteront les efforts engagés par le gouvernement pour réhabiliter les voies d’accès aux champs de canne à sucre à temps pour la saison du broyage qui démarre le mois prochain », a déclaré M. Colin Tukuitonga, Directeur général de la CPS.

Aujourd’hui à Lautoka, des représentants du sous-traitant, du gouvernement fidjien, des secteurs sucrier et routier, de l’UE et de la CPS assistaient à une concertation visant à renforcer la communication entre les partenaires. Ils ont également assisté à une présentation du déroulement de la mise en œuvre de la deuxième tranche de travaux à Drasa.

Les travaux seront supervisés par Civil Works Solutions (CWS).

Financé par l’UE à hauteur de 30 millions de dollars fidjiens dans le cadre de ses Mesures d’accompagnement en faveur des pays signataires du protocole sur le sucre, le projet permettra de réhabiliter plus de 200 km de voies d’accès aux champs et de systèmes de drainage dans les zones de culture de la canne à sucre de Malolo, Drasa et Koronubu à temps pour la saison de broyage de 2018.

Le projet RARAI a été officiellement lancé par M. Josaia Voreqe Bainimarama, Premier ministre et ministre des Affaires iTaukei, de l’Industrie sucrière et des Affaires étrangères dans le secteur sucrier de Malolo en mars 2017.

Contexte :
Le projet Voies d’accès rurales et infrastructures connexes (RARAI) est financé par l’Union européenne (UE) et mis en œuvre par la Communauté du Pacifique (CPS).
Les principaux résultats escomptés du projet RARAI sont les suivants : (i) amélioration de la gestion des bassins versants dans certaines zones de culture de la canne à sucre grâce à la réhabilitation et à l’entretien des voies d’accès aux champs, y compris des infrastructures rurales y afférentes ; (ii) accroissement des revenus des communautés et des ménages par leur participation aux travaux de réhabilitation et d’entretien des voies d’accès aux champs et des infrastructures rurales correspondantes, et (iii) instauration de systèmes d’entretien des voies d’accès.

Contacts médias :

Debbie Singh, Spécialiste de la communication Projets sucre │ Courriel : [email protected]
Lauren Robinson, Coordonnatrice des relations presse à la CPS │ Courriel : [email protected]
Albert Cerelala, Coordonnateur du projet RARAI à la CPS │ Courriel : [email protected]