Isoa Talemaibua, Directeur du budget et de la planification au sein du ministère fidjien de l’Économie, lors de son allocution d’ouverture.

 

La réunion du comité de pilotage régional du projet Enseignement et formation techniques et professionnels dans le Pacifique (PacTVET), financé par l’Union européenne (UE), s’est tenue le lundi 19 mars à l’Holiday Inn de Suva. Elle a marqué le début d’une série de réunions des comités en charge de plusieurs projets, dont le projet UE-PacTVET, le Programme relatif à l’adaptation au changement climatique et aux énergies durables, ainsi que le projet « Faire face au changement climatique en Océanie ».

Dans son allocution d’ouverture de la rencontre consacrée au projet UE-PacTVET, Isoa Talemaibua, Directeur du budget et de la planification au sein du ministère fidjien de l’Économie, a salué la collaboration entre les responsables du projet UE-PacTVET et le ministère de l’Éducation, par le biais de la Commission fidjienne de l’enseignement supérieur, et attiré l’attention sur le soutien et la contribution apportés par les parties prenantes nationales.

Lors de cette réunion, les participants ont pu découvrir les huit certificats régionaux en résilience et énergie durable reconnus par le Programme pour l’évaluation et la qualité de l’enseignement comme partie intégrante du Cadre océanien de qualifications, et inscrits au Registre océanien des qualifications et des normes.

Andrew Jones, Directeur de la Division géosciences, énergie et services maritimes de la CPS, a souligné l’importance de ces certifications pour le Pacifique : « Véritable première dans la région, elles contribueront de manière essentielle à renforcer l’expertise technique et les capacités régionales et nationales qui permettent de relever les défis de l’adaptation au changement climatique et des énergies durables. »

Parmi les temps forts de la réunion, on peut également citer la présentation par l’équipe du projet UE-PacTVET des avancées réalisées dans quinze pays du Pacifique, telles que les réussites obtenues en Papouasie-Nouvelle-Guinée et à Vanuatu, ainsi que la mise en place de la Fédération régionale océanienne des professionnels de la résilience.

Les participants ont par ailleurs débattu des modalités d’une meilleure collaboration entre les différentes composantes du Programme relatif à l’adaptation au changement climatique et aux énergies durables. Les discussions ont notamment porté sur la manière dont le projet UE-PacTVET pourrait établir des passerelles avec les autres composantes du Programme, ainsi qu’avec le projet « Faire face au changement climatique en Océanie », afin de répondre aux besoins identifiés par les pays.

Le projet UE-PacTVET est financé par l’UE, avec la participation de l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ), dans le cadre du Programme relatif à l’adaptation au changement climatique et aux énergies durables, doté de 32 millions d’euros via l’enveloppe régionale pour le Pacifique du 10e Fonds européen de développement (10e FED). Le projet est mis en œuvre par la Communauté du Pacifique (CPS) en partenariat avec l’Université du Pacifique Sud (USP) sur une période de 71 mois.

Contacts médias :
Amelia Siga, Cheffe d’équipe du projet UE-PacTVET : [email protected] ou +679 3379250
Louise Hughes, Conseillère en communication du projet UE-PacTVET : [email protected] ou +679 9710582

Liens utiles :
PRDRSE4all: SPC – UPS – EU Pacific Technical and vocational education and training (en anglais uniquement)
L’accréditation de certificats régionaux en résilience et énergie durable ouvre de nouvelles portes en Océanie
Introduction To The EU-GIZ ACSE Programme