Le 20 mars 2018, des membres de l’équipe du projet de reboisement CPS-UE ont distribué plus de 7 000 arbres à des cultivateurs de canne à sucre, à Rarawai (Ba).

 

Plus de 21 000 arbres ont été distribués, en mars 2018, à des cultivateurs de canne à sucre résidant dans la partie occidentale de Viti Levu, la plus grande île des Fidji, dans le cadre d’un projet de reboisement financé par l’Union européenne (UE) et mis en œuvre par la Communauté du Pacifique (CPS).

Lors de cette opération menée par l’équipe du projet CPS-UE « Reforest Fiji », des plants de santal, de kohu, d’agrumes et d’acajou ont été remis aux exploitants principaux, les « Leader Farmers », eux-mêmes chargés de les confier aux « Link Farmers », des cultivateurs désignés des communautés sucrières de Saweni/Natova, Mota/Naloto, Rarawai, Tavua et Rakiraki.

L’essentiel de l’opération s’est déroulé le 20 mars 2018 à Rarawai (Ba), où 7 460 semis ont été distribués. Le lendemain était célébrée la Journée internationale des forêts (#IntlForestDay), qui a lieu tous les 21 mars.

« C’est avec une grande satisfaction que l’Union européenne finance le projet “Reforest Fiji”. En collaboration avec la Fiji Sugar Corporation (FSC) et le programme Fairtrade, également financé par l’UE, l’équipe du projet de reboisement intervient sur le terrain afin de permettre la distribution d’essences soigneusement sélectionnées aux cultivateurs de la ceinture sucrière de l’île de Viti Levu. Une fois plantés, ces arbres auront de nombreuses vertus : protéger les sols, ralentir l’érosion, fournir un habitat à différentes espèces, privilégier l’utilisation des énergies renouvelables au lieu des combustibles fossiles et contribuer à la lutte contre le changement climatique. Ils assureront également aux cultivateurs un complément de revenu agricole à l’avenir », a déclaré Christoph Wagner, Chef de la coopération auprès de la délégation de l’Union européenne pour le Pacifique.

Pour le Directeur général de la CPS, Colin Tukuitonga, les forêts sont indispensables au développement de communautés durables : « Il est essentiel de tout mettre en œuvre afin d’obtenir des forêts saines, et ce, pour de nombreuses raisons : elles favorisent la pureté de l’eau et de l’air, offrent de la nourriture et des substances médicinales aux habitants et, dans le cadre d’une gestion responsable, elles peuvent garantir un revenu stable. Le projet “Reforest Fiji” est un parfait exemple des efforts de résilience déployés en Océanie et nous sommes très fiers d’y participer. »

« Le projet de reboisement vise notamment à stabiliser et à protéger les terres pentues dégradées ainsi que les berges des cours d’eau dans les zones ciblées. Le but est de préserver et d’optimiser les captages d’eau afin d’atténuer les inondations et la sédimentation, et de prévenir ou de réduire ainsi les dégâts au niveau des infrastructures en aval, notamment les routes et les ouvrages de franchissement. L’opération de distribution contribue à cet objectif, en faisant en sorte qu’un nombre nettement plus important d’arbres issus d’essences variées soit planté et entretenu par des cultivateurs autres que les bénéficiaires du projet », a expliqué Sairusi Bulai, qui supervise le projet de reboisement pour la CPS.

L’opération de distribution de jeunes arbres dans le cadre du projet « Reforest Fiji » s’est déroulée du 6 au 28 mars 2018.

Contexte :
« Reforest Fiji » est l’un des projets financés par l’UE et mis en œuvre par la CPS dans la ceinture sucrière fidjienne. Ces projets entrent dans le cadre des mesures d’accompagnement en faveur des pays signataires du protocole sur le sucre, programme élaboré par l’UE dans le but d’aider les populations rurales dont les revenus dépendent du sucre à faire face à la réforme de la politique sucrière de l’UE et à la conjoncture défavorable de la filière. Ce programme a été conçu pour améliorer les moyens de subsistance des populations tributaires de la canne à sucre, ainsi que pour accroître les revenus et réduire la pauvreté au sein de ces communautés.

Contact médias :
Debbie Singh, Spécialiste de la communication Projets sucre, CPS │ Courriel : [email protected]