Les directeurs des services de transports maritimes et de l’énergie sont réunis à Port-Vila (Vanuatu) afin d’aborder la question du renforcement de la gouvernance dans les domaines des transports et de l’énergie – problématiques, difficultés et possibilités connexes à l’échelle régionale – et de prendre des décisions dans ce sens. Ils se pencheront également sur les demandes d’assistance émanant de divers partenaires du développement intervenant dans ces deux secteurs en Océanie.

Prévu sur trois jours, l’atelier, qui a commencé aujourd’hui, est organisé par les autorités de Vanuatu, en collaboration avec la Communauté du Pacifique (CPS) et l’Organisation maritime internationale (OMI).

« Le gouvernement de Vanuatu est très fier d’accueillir cet atelier régional des directeurs des services de transports maritimes et de l’énergie, qui permettra de préparer la troisième Conférence régionale des ministres océaniens de l’Énergie et des Transports qui se tiendra en 2017. Les objectifs de cette rencontre sont en effet en adéquation avec les aspirations de notre pays en matière de développement vert et avec nos plans nationaux en faveur de services de transports et d’énergie sûrs, abordables, largement accessibles, propres et de qualité qui contribueront à la concrétisation de notre vision du développement, à savoir un ‘Vanuatu éduqué, sain et prospère’ », a déclaré Jotham Naphat, ministre des Services publics.

Dossier transversal, le transport maritime durable joue un rôle clé dans la réalisation des objectifs de développement durable, une grande partie d’entre eux trouvant une résonance particulière pour le transport maritime en Océanie, en raison des spécificités que présente la région au regard de sa situation géographique, de la taille de sa population et de l’éparpillement de celle-ci dans l’immensité de l’océan Pacifique, de son organisation politique et de ses traditions.

Sous l’impulsion des accords internationaux et de la collaboration régionale, des progrès sont à noter dans le Pacifique pour ce qui est de la mise en œuvre de projets nationaux et régionaux sur les transports, et les conférences régionales triennales des ministres des Transports, ainsi que les réunions périodiques des directeurs des transports, procurent à cet égard une feuille de route à moyen terme visant à traiter les problématiques émergentes.

Suite à la deuxième Conférence régionale des ministres océaniens de l’Énergie et des Transports organisée à Nadi (Fidji) au mois d’avril 2014, plusieurs initiatives nationales et régionales ont été entreprises afin de renforcer la gouvernance en matière de transports maritimes et, partant, de favoriser les échanges commerciaux et d’accompagner le développement économique des États et Territoires insulaires océaniens, de mettre le système de transports sur la voie d’une économie plus verte et d’un développement décarboné, ainsi que de renforcer l’application cohérente et universelle des conventions maritimes internationales.

Par ailleurs, la contribution économique des Océaniennes, à travers leur participation et leur engagement dans le secteur maritime, offre des perspectives intéressantes pour l’avenir du secteur dans le Pacifique.

Selon Audrey Aumua, Directrice générale adjointe de la CPS (Suva), « les échanges tenus et les travaux menés cette semaine nous donneront l’occasion de voir l’énergie et les transports maritimes comme de véritables moteurs du développement durable, dans le contexte plus général du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et des cadres régionaux en faveur d’un développement résilient et du régionalisme dans le Pacifique ».

Mme Aumua a également posé la question suivante : parmi les actions actuelles ou futures engagées aux échelons national et régional dans les secteurs de l’énergie et des transports maritimes, quelles sont celles les plus pertinentes et les plus à même de contribuer à la réalisation des objectifs nationaux, régionaux et internationaux ?

Les participants seront encouragés à exposer différentes questions et demandes, puis à déterminer celles qui seront soumises pour approbation aux ministres de l’Énergie et des Transports lors de leur Conférence prévue au mois d’avril 2017.

L’atelier s’achèvera le vendredi 9 décembre 2016.

Contacts médias
Sitalingi Payne, Conseiller en sûreté portuaire à la CPS, [email protected] ou +679 337 9296
Samantha Naidu, Adjointe chargée de l’information et de la recherche à la CPS, [email protected] ou +679 337 9258