Home Domaines de travail Développement des pêches côtières

A propos de la Section développement de la pêche côtière

La Section développement de la pêche côtière s’intéresse au troisième objectif du plan stratégique mené actuellement par le programme pêche côtière de la CPS (pdf: 1.7 MB):

Développer la pêche côtière durable dans les États et Territoires insulaires océaniens (ETIO) afin d’assurer la sécurité alimentaire, les moyens de subsistance des populations et la croissance économique.

Pour ce qui est du développement de la pêche, il est un fait que le développement économique basé sur les ressources halieutiques reste une priorité pour de nombreux États et Territoires insulaires océaniens (ETIO), bien que les possibilités d’augmenter les prises lagonaires et récifales soient peu nombreuses. L’accent est mis sur le développement de la pêche d’autres espèces dont les ressources restent robustes, par exemple la bonite, et sur la valorisation des prises existantes grâce à l’amélioration de la manutention, de la transformation et de l’exportation. La pêche de loisir, particulièrement associée au tourisme, offre également dans certains États et Territoires insulaires océaniens des débouchés économiques qui ne mettent pas en péril les ressources. Le modèle de développement préconisé par les pouvoirs publics, prévoyant la constitution de sociétés de pêche nationales, a finalement été abandonné. Le Programme pêche côtière s’emploie à promouvoir l’entreprise privée. Un soutien est apporté aux organismes du secteur halieutique et aux associations de pêcheurs afin de promouvoir les intérêts du secteur privé.

En général, les projets mis en œuvre par la Section développement de la pêche côtière sont intégrés (comprenant un éventail de parties prenantes) et exigent une étroite collaboration avec d’autres sections de la Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins. La Section vise à promouvoir l’approche écosystémique des ressources marines exploitées, et ses initiatives ont pour but de proposer d’autres choix aux pouvoirs publics et aux communautés des États et Territoires insulaires océaniens à la recherche de solutions en matière d’adaptation aux changements climatiques, de sécurité alimentaire et de développement économique.

En 2009, l’équipe chargée du développement de la pêche côtière a continué d’installer des dispositifs de concentration du poisson (DCP) dans le cadre de programmes durables destinés aux populations du littoral, des DCP ayant été mouillés et des formations dispensées à Tokelau, aux États fédérés de Micronésie et à Wallis et Futuna. Onze agents des pêches et formateurs des équipages de pêche ont eux-mêmes été formés aux techniques de réduction des prises accessoires, afin de réduire les captures d’espèces menacées par les flottilles thonières commerciales. De nouvelles mesures relatives aux techniques de réduction des prises accessoires ont été adoptées par la Commission des pêches du Pacifique occidental et central et entreront en vigueur en 2010. En outre, le personnel de la Section a coordonné un projet d’échange d’hameçons à Rarotonga (Îles Cook). L’objectif de ce projet, qui est à présent contrôlé par le Ministère des ressources marines, est de s’assurer que la flottille de palangriers utilise de grands hameçons circulaires permettant d’épargner les tortues.

Dans le cadre d’un nouveau projet de pêche côtière, la CPS a coordonné deux études de faisabilité relatives au potentiel du développement de la pêche sportive aux Îles Cook. Le Ministère des ressources marines a entériné le plan d’action pour développer ce projet, et sa mise en œuvre était bien engagée fin 2009.

Le projet pilote d’ensilage de déchets de poisson, réalisé en Nouvelle-Calédonie en 2008, continue de susciter l’intérêt d’autres États et Territoires de la région. L’ensilage de poisson est fabriqué à partir de déchets de poisson blanc et contribue à l’enrichissement des sols, notamment dans les atolls de la région. Un deuxième projet d’ensilage de poisson a été lancé en octobre à Niue, et la CPS a reçu en 2009 un nombre croissant de demandes d'informations ou d'assistance techniques.

Pour plus d'information, veuillez contacter Michel Blanc, Conseiller en développement de la pêche côtière.

 

 
   Accueil CPS | A propos de la CPS | Copyright © SPC 2010