Home Publications Lettre d'info & Bulletins Ressources marines et traditions
Ressources marines et traditions, Bulletin n°24
Traditions-OK
Numéro 24 - Mars 2009

TradVF_Titre

pdf
pdf:


Coordonnateur du réseau et rédacteur en chef du bulletin:
Kenneth Ruddle, Asahigaoka-cho 7-22-511, Ashiya-shi, Hyogo-ken, Japon 659-0012.

Production:
Cellule information halieutique, CPS, B.P. D5, 98848 Nouméa Cedex, Nouvelle-Calédonie.

Produit avec le concours financier de l'Australie, la France et la Nouvelle-Zélande.


Editorial

Dans ce numéro, nous vous présentons trois articles. Dans le premier, « Exploration préliminaire des rapports existant en Mélanésie entre gestion halieutique, sécurité alimentaire et Objectifs de développement pour le millénaire », Simon Foale se sert d’indicateurs du développement humain (IDH) pour imaginer des scénarios susceptibles de rendre compte des rapports existant entre sécurité alimentaire, pêche de ressources commerciales et développement humain en Papouasie-Nouvelle-Guinée, aux Îles Salomon et à Vanuatu. L’essor démographique galopant menace de remettre en question la stabilité actuelle de ces pays. S’appuyant sur l’hypothèse que l’éducation des femmes est la meilleure façon de ralentir la croissance de la population humaine, l’auteur conclut que cette région du monde devrait investir en priorité dans l’éducation.

Dans l’article intitulé « La pêche côtière et le développement à Vanuatu et dans d’autres régions de Mélanésie », Francis R. Hickey examine la façon dont la pêche pourrait contribuer à la promotion du développement humain et étudie la nécessité de prendre d’autres mesures à cet effet. Au vu des conditions régnant à Vanuatu et dans les pays mélanésiens voisins, on peut établir des scénarios originaux permettant d’explorer des mesures différentes en faveur du développement humain, que ne reflètent pas bien des indicateurs classiques tels que le PIB, les IDH ou les ODM. Ces idées sont brièvement explorées du point de vue des objectifs de développement humain que sont l’atténuation de la pauvreté, l’amélioration de l’éducation et la promotion de l’égalité hommes-femmes. Le but de l’auteur est d’attirer l’attention des parties prenantes de la région sur l’intérêt de la pêche côtière pour le développement humain, et sur les modèles et mesures d’un autre genre reflétant mieux les particularités océanienne. Hickey plaide en faveur d’une meilleure reconnaissance de la valeur de la pêche côtière et préconise d’en faire un indicateur important des objectifs de développement humain : réduction de la pauvreté, éducation et égalité hommes-femmes.

Dans le troisième article, Yae Sano examine « Le rôle du capital social dans un régime de propriété collective des ressources dans les zones côtières : un exemple de gestion communautaire des ressources côtières aux Îles Fidji ». Elle analyse les fonctions de cohésion et de liaison du capital social en matière de gestion communautaire des ressources côtières. Les liens solides qui unissent les habitants des villages contribuent à la diffusion d’informations et de savoirs au sein de la communauté, et une structure villageoise fondée sur les liens de parenté contribue à renforcer le sentiment puissant de responsabilité de ces habitants nommés gardiens des poissons, chargés de surveiller les ressources marines. Sano étudie les relations de coopération entre ONG et villageois et l’adéquation des institutions aux conditions locales.

Des versions antérieures des articles de Foale et de Hickey ont été présentées oralement lors du cinquième Congrès mondial de la pêche, tenu les 20-24 octobre 2008 à Yokohama. Dans son exposé prononcé à cette occasion, Simon Foale nous a donné un excellent aperçu de la Fondation « Gapminder ». Je n’en avais jamais entendu parler, ce qui n’est guère surprenant, car il doit y avoir une foule de choses intéressantes dont je n’ai pas entendu parler dans le monde très mouvant de l’informatique. J’ai donc été voir le site, l’ai trouvé fascinant — voire addictif — et j’ai pensé qu’il pourrait intéresser des lecteurs qui ne le connaissaient pas. Vous pouvez vous rendre immédiatement, sans lire la suite du bulletin, à l’adresse http://gapminder.org.

En bref, « Gapminder » a été créé en 2005 par une organisation sans but lucratif, implantée à Stockholm, afin de promouvoir le développement durable de la planète et d’atteindre les Objectifs de développement pour le millénaire fixés par les Nations Unies. À cet effet, l’organisation préconise un meilleur usage et une meilleure connaissance de la statistique et d’autres informations relatives au développement social, économique et environnemental. Elle a mis au point le logiciel « Trendalyzer » qui convertit des nombres en graphiques animés et interactifs. Disponible sous le nom de « Gapminder World », Trendalyzer est un service adossé au Web qui affiche des séries chronologiques de statistiques du développement pour tous les pays. Google a acheté Trendalyzer en 2006 et, depuis, la Fondation Gapminder s’en sert pour produire des vidéos gratuites (« GapCast ») et assurer un service Web, montrant, à l’aide de courbes statistiques animées, les grandes tendances du développement dans le monde. Un « GapCast » convertit des séries chronologiques en graphiques animés permettant de raconter les évolutions comme de simples histoires.

Il s’agit essentiellement d’un outil statistique interactif qui permet, d’une façon remarquablement stimulante et imaginative, de visualiser des données. La dynamique est superbe ; on peut avancer ou reculer dans le temps et observer l’évolution de n’importe quel rapport.

Il vaut assurément la peine de jouer avec cet outil ; en quelques minutes seulement, on est prêt à s’embarquer dans un formidable voyage. Je me suis initié moi-même rapidement en commençant par dresser la carte des indicateurs du développement (sélectionner « Map » et chercher les grandes tendances en sélectionnant différents indicateurs de développement nationaux). Ensuite, j’ai cliqué sur « Chart » et comparé différents indicateurs pour avoir différentes corrélations. À partir de là, l’étape suivante, intéressante, consiste à analyser les tendances. Enfin, j’ai suivi les pays sélectionnés en les choisissant, en cliquant sur « Trails » et regardé l’animation. Il est très intéressant, en outre, de regarder la vidéo de l’exposé de Hans Rosling sur le traitement électronique des données à l’aide de ces outils.

La prudence s’impose toutefois : ce sont là des outils qui agissent comme une drogue, et potentiellement fallacieux. C’est une façon de visualiser des corrélations, mais qui ne donne pas nécessairement d’explication quant aux relations de causalité.

Google (qui a acheté le logiciel source de Gapminder) présente aussi l’outil sous forme de « gadget », par l’intermédiaire de Google Spreadsheet.

Autre démarche intéressante, « ManyEyes », créé par IBM Alphaworks, permet de visualiser vos propres ensembles de données. Rendez-vous sur le site : http://services.alphaworks.ibm.com/manyeyes/app ou http://manyeyes.alphaworks.ibm.com/manyeyes/page/About.html.

Kenneth Ruddle


Sommaire

Exploration préliminaire des rapports existant en Mélanésie entre gestion halieutique, sécurité alimentaire et Objectifs de développement pour le millénaire
Foale S. (pdf: 166 KB)
Pêche côtière et développement humain à Vanuatu et dans d'autres régions de Mélanésie
Hickey F.R. (pdf: 285 KB)
Le rôle du capital social dans un régime de propriété collective des ressources dans les zones côtières. Exemple de la gestion communautaire des ressources côtières aux Îles Fidji
Sano Y. (pdf: 374 KB)
 

Téléchargez la publication complète:

Traditions #24 (pdf: )



 

 
   Accueil CPS | A propos de la CPS | Copyright © SPC 2010