Home Publications Lettre d'info & Bulletins Ressources marines et traditions
Ressources marines et traditions, Bulletin n°18
Traditions-OK
Numéro 18 - Octobre 2005

TradVF_Titre

pdf
pdf:


Coordonnateur du réseau et rédacteur en chef du bulletin:
Kenneth Ruddle, Asahigaoka-cho 7-22-511, Ashiya-shi, Hyogo-ken, Japon 659-0012.

Production:
Cellule information halieutique, CPS, B.P. D5, 98848 Nouméa Cedex, Nouvelle-Calédonie.

Produit avec le concours financier de l'Australie, la France et la Nouvelle-Zélande.


Editorial

Au sommaire du présent numéro figurent trois articles. Dans le premier, intitulé “La pêche de calicagères (Kyphosidae) à l’aide de termites et de toiles d’araignées sur la côte au vent de Guadalcanal (Îles Salomon)”, William T. Atu décrit une méthode originale de pêche traditionnelle, connue sous le nom de bulukochi, qui était pratiquée par ses ancêtres pour capturer des calicagères. Cette méthode de pêche est sur le point de disparaître, et la seule personne qui la connaisse, ainsi que les coutumes qui lui sont associées, est l’oncle de M. Atu, déjà âgé. C’est pourquoi M. Atu souhaite consigner certaines informations dans le présent bulletin, parce que, dit-il “les techniques et les coutumes complexes associées à cette méthode disparaîtront à jamais avec mon oncle”.

William T. Atu crée ainsi un formidable précédent. Nous espérons qu’il incitera d’autres personnes à consigner par écrit des “savoirs menacés de disparition” dans leurs propres communautés. Nous serions ravis de publier ce genre de documents dans le présent Bulletin d’information.

Dans “Les savoirs écologiques autochtones relatifs au comportement de concentration et de frai nocturne de l’empereur békine Lethrinus erythropterus”, Richard Hamilton traite des savoirs écologiques locaux relatifs au comportement de Lethrinus erythropterus (Valenciennes 1830) dans le lagon de Roviana, aux Salomon occidentales. Il fait également part des observations qu’il a faites au cours des quatre dernières années, sur plusieurs sites de concentration nocturne de cette espèce, dans le lagon de Roviana. Bien que le genre Lethrinus soit très abondant dans les eaux côtières de l’Indo-Pacifique tropical et subtropical, et qu’il joue un rôle important dans la pêche vivrière et artisanale pratiquée sur les récifs coralliens, on connaît mal la biologie reproductive des lethrinidés. La plupart des descriptions détaillées concernant le comportement de reproduction de la famille des Lethrinidae reposent sur la connaissance de l’environnement qu’ont les pêcheurs locaux. Les communautés de pêcheurs de l’archipel de Nouvelle-Géorgie, où cette étude a été conduite, sont réputées pour leurs vastes connaissances écologiques traditionnelles, qui se sont souvent avérées extrêmement précises.

Comme on le sait maintenant, les enquêtes sur les ressources marines doivent reposer sur une bonne base de données ethnographiques. Avant d’entreprendre la collecte de données ethnographiques et d’étudier les savoirs autochtones, il faut toutefois avoir une connaissance pratique des taxons vernaculaires. La connaissance des désignations courantes est également un excellent moyen d’inciter les utilisateurs de la ressource à surveiller les stocks halieutiques selon des méthodes participatives. Dans l’article “La taxonomie vernaculaire des poissons de récif et l’intérêt du système participatif de suivi dans le Parc national de Wakatobi, sud-est de Célèbes (Indonésie)”, Duncan May présente une étude étymologique des taxons vernaculaires des poissons du littoral capturés autour de l’île de Kaledupa, dans le Parc national de Wakatobi. Le bien-fondé du recours aux taxons vernaculaires à des fins de suivi et d’analyse, ainsi que l’application d’un suivi participatif en vue de favoriser une gestion appropriée des pêches, sont débattus ici dans le contexte indonésien.

À l’occasion de la parution du présent bulletin, nous tenons à féliciter Shankar Aswani, qui nous envoie fréquemment des articles. Anthropologue à l’Université de California Santa Barbara, il a reçu en 2005 un “Premier Ocean Award” décerné par le Département de la conservation des ressources marines de la Pew Foundation. Cette année, il est l’un des cinq universitaires à recevoir cette récompense, l’une des plus prestigieuses du monde. La bourse Pew pour la conservation des ressources marines consiste en une enveloppe de 150 000 dollars des États-Unis d’Amérique, destinée à financer un projet triennal. M. Aswani, premier anthropologue à recevoir cette distinction, mettra cette bourse à profit pour poursuivre et étoffer ses travaux en collaboration avec les communautés des Îles Salomon. Il cherche à créer et renforcer, par l’éducation et la collaboration, un réseau d’aires marines protégées destinées à protéger les ressources vitales et les espèces vulnérables telles que les crabes de cocotier, les tortues marines et les dugongs. La bourse Pew octroyée à M. Aswani va compléter d’autres subventions importantes qui lui ont été attribuées récemment pour soutenir son travail d’aménagement d’aires marines protégées aux Îles Salomon. Elle lui permettra aussi de mener à bien un projet visant à intégrer les sciences halieutiques et sociologiques de manière à faciliter l’élaboration de projets de conservation des ressources marines en Océanie.

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


Sommaire

La pêche de calicagères (Kyphosidae) à l'aide de termites et de toiles d'araignées sur la côte au vent de Guadalcanal (Îles Salomon)
Atu W.T. (pdf: 314 KB)
Le savoir écologique autochtone et relatif aux comportements de concentration et de frai nocturne de l'empereur békine, Lethrinus erythropterus
Hamilton R.J. (pdf: 198 KB)
La taxonomie vernaculaire des poissons de récif et l'intérêt du système participatif de suivi dans le Parc national de Wakatobi, sud-est de Célèbes (Indonésie)
May D. (pdf: 267 KB)
 

Téléchargez la publication complète:

Traditions #18 (pdf: )



 
   Accueil CPS | A propos de la CPS | Copyright © SPC 2010