Home Publications Lettre d'info & Bulletins Ressources marines et traditions
Traditions-OK
Numéro 31 - Octobre 2013

TradVF_Titre

pdf
(pdf: )


Coordonnateur du réseau et rédacteur en chef du bulletin :
Kenneth Ruddle, Asahigaoka-cho 7-22-511, Ashiya-shi, Hyogo-ken, Japon 659-0012.

Production :
Section information halieutique, CPS, B.P. D5, 98848 Nouméa Cedex, Nouvelle-Calédonie.

Produit avec le concours financier de l'Australie, la France et la Nouvelle-Zélande.


Éditorial

Au sommaire de ce numéro figurent trois articles, ainsi que des notes sur quelques ouvrages récents que nous avons sélectionnés. Le premier article est intitulé « Collecte communautaire de données sur les courants océaniques : un exemple dans la province septentrionale indonésienne d’Aceh ». Syamsul Rizal et ses co-auteurs y décrivent la participation des pêcheurs locaux à un projet de collecte de données, destiné à restaurer et à enrichir leurs connaissances de la région. Contrairement aux projets à long terme faisant appel à des experts, l’approche décrite dans cet article présente un mode peu coûteux de collecte de données fondé sur la participation des pêcheurs. L’implication des pêcheurs dans toutes les étapes du processus de recherche facilite l’exploitation ultérieure des résultats, dans le but d’améliorer leurs compétences et donc leurs revenus. Le processus de recherche a été conçu de façon à ce que les pêcheurs d’Aceh puissent collecter les données océanographiques au cours de leurs activités halieutiques habituelles. Cela a été possible grâce aux bateaux, aux engins de pêche et à l’équipement (dont des GPS enregistreurs) qui leur avaient été fournis par le Body of Rehabilitation and Reconstruction (BRR), dans le cadre du processus de réhabilitation et de reconstruction post-tsunami. Le GPS et ses accessoires ont été utilisés par les pêcheurs au cours de leurs activités de pêche pour collecter et enregistrer les données océanographiques. La formation des pêcheurs à l’utilisation du GPS et à la lecture des cartes élaborées grâce aux données qu’ils ont recueillies a été dispensée par d’autres pêcheurs et par des étudiants. Ceux-ci ont suivi une formation d’environ une semaine qui leur a ensuite permis de former les pêcheurs à l’utilisation du GPS. Enfin, les données recueillies par les pêcheurs ont été collectées par les formateurs, qui les ont utilisées pour établir des cartes. Les pêcheurs ont également fourni des renseignements sur les dangers sous-marins qu’ils avaient rencontrés, afin qu’ils puissent être reportés sur les cartes.

La diversification des activités économiques et de loisirs constitue un défi permanent pour les petits États (îles, villes ou autres). Dans le deuxième article paru dans le présent numéro, Sidney Cheung et Jiting Luo exposent un projet innovant qui a été mis en oeuvre à Sheung Wan, un quartier de l’île de Hong Kong, par le Département d’anthropologie de l’Université chinoise de Hong Kong. Ce projet, qui peut représenter un intérêt tout particulier pour la région océanienne, vise à favoriser la diversification et l’amélioration de la gestion des ressources culturelles locales pour le bénéfice des touristes étrangers désireux de découvrir la ville. Jusqu’à présent, les touristes étaient encouragés à faire les magasins et à goûter aux différentes variétés de cuisines uniquement dans les districts les plus touristiques. Ces derniers peuvent certes profiter ainsi de l’atmosphère unique de cette grande ville asiatique, mais comme Hong Kong est généralement publicisée comme « métropole de la consommation », ils ont rarement accès aux différentes cultures locales, à ses traditions et à son patrimoine culturel. Ce projet avait pour objectifs immédiats : d’examiner les différents rôles que jouent les populations locales, en termes de culture et de patrimoine, ainsi que d’aller à la rencontre de leurs savoirs traditionnels ; de déterminer les attentes des touristes en matière de tourisme culturel ; et d’élaborer un prototype de visite culturelle à la découverte des populations locales qui, grâce à une base d’informations en ligne, permettrait aux touristes de s’informer sur l’histoire nationale et locale, les relations commerciales traditionnelles, les conséquences de la mondialisation, la culture culinaire chinoise, le développement local et les stratégies mises en place pour préserver le patrimoine. Ce projet adopte une approche à la fois critique, interdisciplinaire et interculturelle, l’objectif étant de comprendre le contexte historique et les différents patrimoines culinaires de la société hongkongaise, qui sont les bases à la fois sociales et culturelles sur lesquelles peut se développer un tourisme durable. Le prototype élaboré à Sheung Wan peut, à long terme, servir de modèle pour les autres quartiers, qui pourront ainsi être intégrés au projet global en faveur du tourisme culturel. Afin de mieux comprendre l’histoire et le système d’échanges commerciaux de Shueng Wan en tant que plaque-tournante côtière du commerce, les auteurs de l’article et leurs enquêteurs ont interrogé des commerçants (importateurs, grossistes et détaillants) ainsi que des acheteurs parmi la population locale. Le but était de s’inspirer de leurs connaissances et des récits relatifs à leur métier, et d’en apprendre davantage sur les stratégies développées pour préserver leur patrimoine. Les informations recueillies au cours de ces entretiens, des différentes enquêtes et de l’étude de documents d’archives constituent les bases d’un site Web interactif, sur lequel on peut trouver des cartes de circuits pédestres, des articles universitaires et des livres de référence. Les visiteurs peuvent ainsi explorer l’histoire et la culture de Nam Pak Hong (une société commerciale opérant du sud au nord de l’Asie), la rue des plantes médicinales chinoises et les ruelles de poissons séchés à Sheung Wan. Les populations prennent ainsi davantage conscience qu’elles participent au développement touristique à Hong Long. Les touristes chinois et étrangers peuvent apprendre à connaître Hong Kong de l’intérieur et découvrir comment cette ville a pu gagner une renommée mondiale. Plus important encore, les savoirs collectifs propres à une communauté peuvent être préservés et transmis aux générations futures.

Ce projet est toujours en cours. Le Professeur Sidney C. H. Cheung est Président du Département d’anthropologie et cumule également le poste de Directeur adjoint du Centre d’études du patrimoine culturel à l’Université chinoise de Hong Kong. Les domaines de l’anthropologie visuelle, du tourisme, des études du patrimoine et du rapport entre habitudes alimentaires et identité constituent la base de ses travaux de recherche et des ouvrages dont il est le coauteur : Tourism, Anthropology, and China (White Lotus 2001), The Globalization of Chinese Food (Routledge Curzon 2002), et Food and Foodways in Asia: Resource, Tradition and Cooking (Routledge 2007). Luo Jiting est titulaire d’un Master en anthropologie de l’Université chinoise de Hong Kong et occupe le poste d’assistante de recherche au sein du Département d’anthropologie de cette université. Ses domaines d’intérêt portent sur l’architecture ethnique traditionnelle, et l’étude des habitudes alimentaires et du patrimoine, comme l’illustrent les différents articles qu’elle a publiés dans Hong Kong Discovery et Sheung Wan.

Dans le troisième article, « Des Poissons et des Hommes : un outil pédagogique innovant pour l’apprentissage de la science halieutique dans le Pacifique », Simon Foale, du Département d’Anthropologie, d’Archéologie et de Sociologie de l’Université James Cook à Townsville en Australie, présente un nouveau DVD pédagogique sur la science halieutique. Ce DVD s’adresse principalement aux lycéens des Îles Salomon et de Papouasie-Nouvelle-Guinée, bien qu’il se révèle déjà populaire auprès d’un public bien plus diversifié dans ces pays, et même au Kenya. Il s’articule autour d’une série d’entretiens éloquents avec des Salomonais (pêcheurs, scientifiques, agents d’ONG, hauts fonctionnaires et enseignants), chacun transmettant une part essentielle du message dans un langage et un registre qui permettent au public ciblé de se sentir immédiatement concerné.

Kenneth Ruddle


Sommaire

Collecte communautaire de données sur les courants océaniques : un exemple dans la province septentrionale indonésienne d’Aceh
Rizal S., Haridhi H.A., Wilson C.R., Hasan A., Setiawan I. (pdf: 1 MB)
« Modernologie », patrimoine culturel et tourisme de quartier : le cas du quartier de Sheung Wan à Hong Kong
Cheung S.C.H., Luo J. (pdf: 845 KB)
« Des Poissons et des Hommes » : un outil pédagogique innovant pour l’apprentissage de la science halieutique dans le Pacifique
Foale S. (pdf: 180 KB)
 

Téléchargez la publication complète:

Traditions #31 (pdf: )



 
   Accueil CPS | A propos de la CPS | Copyright © SPC 2010