Home Publications Lettre d'info & Bulletins Ressources marines et traditions
Traditions-OK
Numéro 37 - Juin 2017

TradVF_Titre

pdf
pdf:
)


Coordonnateur du réseau et rédacteur en chef du bulletin :
Kenneth Ruddle, Asahigaoka-cho 7-22-511, Ashiya-shi, Hyogo-ken, Japon 659-0012.

Production :
Section information halieutique, CPS, B.P. D5, 98848 Nouméa Cedex, Nouvelle-Calédonie.

Produit avec le concours financier de l'Australie, la France et la Nouvelle-Zélande.


Éditorial

Éditorial
Le présent numéro contient quatre articles, qui concernent tous la Mélanésie.
Le premier, intitulé « Étendre la gestion communautaire des ressources : la méthode de l’“intervention réduite” mise à l’essai aux Îles Salomon », nous est proposé par Grace Orirana et cinq co-auteurs. Aux Îles Salomon, la gestion communautaire des ressources est une stratégie esentielle de conservation des ressources marines et de gestion des pêches côtières. Pourtant, la majorité des communautés des Îles Salomon ne l’ont pas encore adoptée. Il est donc peu réaliste d’attendre de partenaires tels que les ONG et les organismes publics qu’ils parviennent à étendre cette pratique en intervenant auprès de chaque communauté. L’article décrit la manière dont la formule dite de « l’intervention réduite » a été utilisée avec succès pour aider le village de Mararo, situé dans la partie orientale d’Are’are, sur la côte au vent de Malaita, à mettre en place un régime de gestion communautaire, devenant ainsi un exemple pour les communautés voisines. Cette approche a contribué à renforcer la fierté des membres de la communauté et leur adhésion au programme de gestion. Si la méthode de l’intervention réduite a donné de bons résultats dans ce cas précis, du fait notamment de la bonne organisation de la communauté concernée, de sa petite taille et de la relative absence de conflits liés aux ressources, les auteurs ont malgré tout clairement démontré que certaines communautés rurales peuvent mettre en œuvre par leurs propres moyens des activités de gestion des ressources au niveau local et aider les villages environnants à faire de même, avec un soutien relativement limité de la part de partenaires externes.  
Le deuxième article, « Approche privilégiant la gestion des ressources par rapport à leur propriété : coopération communautaire moderne dans le lagon de Langa Langa, aux Îles Salomon », nous a été envoyé par Meshach Sukulu et sept co-auteurs. Dans nombre de pays insulaires océaniens, le socle de la gestion communautaire des ressources a été fragilisé. Dans cet article, les auteurs examinent un processus de coopération regroupant six villages du lagon de Langa Langa, afin de déterminer comment les initiatives collectives de gestion des ressources naturelles peuvent être amenées à évoluer dans des situations où les ressources sont dégradées et leur propriété disputée, et où les mécanismes tant traditionnels que centralisés de contrôle de l’utilisation qui en est faite sont affaiblis ou absents. Les interventions collectives décrites dans l’article ont été impulsées et conduites par des membres de la communauté qui ont réussi, en cinq ans, à atteindre un niveau de cohésion suffisant pour se constituer en organisation communautaire. Le processus de longue haleine qui a conduit au renforcement de la coopération dans le lagon de Langa Langa démontre que, dans certains cas, le rôle d’un partenaire de gestion doit être d’accompagner des phénomènes émergents. Bien que l’objectif de pérennisation de la pêche n’ait pas été atteint dans le lagon de Langa Langa, les nouveaux modes de coopération communautaire mis en place semblent indiquer que les démarches engagées à l’initiatives des communautés peuvent contribuer à réorienter des trajectoires devenues inopérantes, y compris lorsque les conditions propices à une gestion communautaire des ressources ne sont pas réunies.
Le troisième article, intitulé « Facteurs influant sur les modes de gestion communautaire des pêches mis en place à Vanuatu », traite d’un aspect particulier de la gestion des pêches à Vanuatu. Rolenas Baereleo Tavue et les quatre co-auteurs qui ont participé à la rédaction de cet article reviennent sur les efforts déployés à Vanuatu ces 25 dernières années pour assurer la bonne gestion des ressources halieutiques côtières, et montrent comment les expériences et les enseignements qui en ont été tirés ont contribué à façonner le modèle de gestion communautaire des ressources utilisées à l’heure actuelle. L’article explique que les activités et les mesures de gestion ont été conçues en concertation avec les communautés. Les modalités de gestion retenues ont ensuite été consignées par écrit dans des plans de gestion. Enfin, des liens formels ont été établis avec les pouvoirs publics, avec la désignation de garde-pêche et la mise en place d’activités de suivi. L’article, qui rend compte de l’expérience menée dans trois îles, souligne par ailleurs que l’intérêt du modèle de gestion communautaire des ressources tient notamment à son adaptabilité aux différents contextes rencontrés à l’échelle provinciale et communautaire.
Le quatrième article, « Vers une gestion saine et pérenne des ressources marines côtières en milieu communautaire : les enseignements tirés de l’expérience de Vanuatu », a été rédigé par Graham Nimoho et trois co-auteurs. Il s’appuie sur les résultats du projet « Promotion de la grâce des mers dans les villages côtiers de la République du Vanuatu (Phase II) », mis en œuvre avec l’appui de l’Agence japonaise de coopération internationale. Le projet visait à la fois à instaurer un régime de gestion communautaire des ressources côtières et à améliorer les moyens d’existence des populations afin de garantir la pérennité des mesures de gestion mises en place. Diverses activités ont été mises en œuvre à l’échelle locale dans le nord-ouest d’Efate, le nord-est de Malakula et à Aneityum au titre de ce projet, mené de janvier 2012 à janvier 2015. Le projet avait aussi pour objectifs de protéger le littoral, de promouvoir la mise en place de modes d’exploitation pérennes des ressources côtières dans les sites ciblés et d’étendre les pratiques de gestion communautaire des ressources aux zones voisines. Après une synthèse succincte des études de référence et des projets pilotes menés sur chaque site (et présentés en détail dans Nimoho et al. 2013), l’article revient sur la conception, l’élaboration et la mise en œuvre des activités menées dans le cadre de ces projets. Il analyse notamment les composantes communes aux différents projets pilotes (recueil et analyse des données de pêche à l’échelle communautaire, gestion de la pêche sur DCP et fabrication d’objets d’artisanat en coquillages), ainsi que les différents projets mis en œuvre sur chacun des sites ciblés. Enfin, l’article examine le processus d’élaboration des plans de gestion des ressources côtières, ainsi que les résultats des projets.
Nous sommes heureux d’accueillir Philippa Cohen dans ce numéro en qualité de coéditrice. Philippa travaille pour WorldFish à Townsville (Australie) ; elle est chargée de recherche adjointe au Centre d’excellence pour l’étude des récifs coralliens, rattaché au Conseil australien de la recherche et installé dans les locaux de l’Université James Cook. En s’appuyant sur les résultats de ses travaux, qui reposent sur des évaluations critiques des approches communautaires de la gestion des petites pêches, Philippa formule des orientations générales sur les politiques et les pratiques de gestion de l’environnement et de la pêche, notamment dans le contexte des interactions avec les organismes régionaux, les administrations nationales et les ONG.

Kenneth Ruddle et Philippa Cohen


Sommaire

Vers une gestion saine et pérenne des ressources marines côtières en milieu communautaire : les enseignements tirés de l’expérience de Vanuatu.
Nimoho, Seko, Iinuma, Nishiyama5 (pdf: 801 KB)
N°37 - Juin 2017
Anon. (pdf: 1 MB)
Facteurs influant sur les modes de gestion communautaire des pêches mis en place à Vanuatu
Tavue, Neihapi, Cohen,Raubani, Bertram (pdf: 483 KB)
Étendre la gestion communautaire des ressources : la méthode de l’« intervention réduite » mise à l’essai aux Îles Salomon
Orirana, Siota, Cohen, Atitete, Schwarz and Govan (pdf: 344 KB)
Approche privilégiant la gestion des ressources par rapport à leur propriété : coopération communautaire moderne dans le lagon de Langa Langa, aux Îles Salomon
Sukulu, Orirana,Oduagalo, Waleilia, Sulu, Schwarz, van der Ploeg, Eriksson (pdf: 424 KB)
 

Téléchargez la publication complète:

Traditions #37 (pdf: )



 
   Accueil CPS | A propos de la CPS | Copyright © SPC 2010