Event-graphic

17 novembre 2014
Nouméa (Nouvelle-Calédonie)

À l’initiative de la CPS, des dirigeants océaniens se sont réunis en Nouvelle-Calédonie pour débattre d’enjeux majeurs en rapport avec le changement climatique, en présence du Président de la République française, Monsieur François Hollande, du Ministre français des Affaires étrangères et du Développement international, Monsieur Laurent Fabius, de la Ministre française des Outre-mer, Madame George Pau-Langevin, et de l’Envoyé spécial du Président de la République pour la protection de la planète, Monsieur Nicolas Hulot.

Le Dialogue de haut niveau sur le changement climatique en Océanie, qui s’est tenu au siège de la CPS, a permis aux dirigeants océaniens de faire avancer le débat sur les graves problèmes que soulèvent l’évolution du climat dans la région et ses conséquences bien réelles sur le devenir des populations océaniennes.

Les participants ont examiné en particulier les profondes répercussions du changement climatique et des phénomènes météorologiques extrêmes qu’il engendre sur les fragiles économies de la région, les moyens d’existence des populations et l’accès à la nourriture et à l’eau.

Cette réunion est intervenue près d’un an avant la tenue de la vingt et unième session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), que la France accueillera à Paris, et qui doit déboucher sur l’adoption d’un nouvel accord universel sur le climat.

La CPS et le changement climatique

Le Dialogue de haut niveau sur le changement climatique en Océanie était organisé par la CPS et faisait suite à l’invitation que Colin Tukuitonga, Directeur général de la CPS, avait adressée, au nom de l’Organisation, à Monsieur Hollande et au Ministre français des Affaires étrangères et du Développement international, lors de sa récente visite en Europe.

Réputée pour ses compétences scientifiques et techniques de premier ordre, la CPS mène un vaste programme visant à aider les États et Territoires insulaires océaniens à se prémunir contre les risques et les incidences de la variabilité et de l’évolution du climat.

Étaient également représentés des partenaires du développement, dont l’Agence française de développement (AFD), la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) et l’Union européenne, ainsi que des organisations régionales du Pacifique, dont l’Agence des pêches du Forum des Îles du Pacifique (FFA), le Secrétariat général du Forum des Îles du Pacifique (FIP) et le Secrétariat du Programme régional océanien de l’environnement (PROE).

Vulnerability of Tropical Pacific Fisheries and Aquaculture to Climate Change

Cet ouvrage (disponible en anglais seulement) propose une évaluation exhaustive de la vulnérabilité des ressources halieutiques et aquacoles du Pacifique tropical au changement climatique.[En savoir plus ou télécharger l’ouvrage]

Liens vers d’autres sources d’information de la CPS
Pour suivre le Dialogue de haut niveau sur le changement climatique