Sylvie Goyet

Sylvie Goyet

Directrice du Programme durabilité environnementale et changement climatique

Email : [email protected]
Tel : +687 26 20 00
Ext. : 31 245
Raphael Billé

Raphael Billé

Coordonnateur du projet RESCCUE

Email : [email protected]
Tel : +687 26 20 00
Ext. : 31 386
Jean-Baptiste Marre

Jean-Baptiste Marre

Coordonnateur adjoint du projet RESCCUE

Email : [email protected]
Tel : +687 26 20 00
Ext. : 31 264
Aude Chenet

Aude Chenet

Coordonnatrice pour la durabilité environnementale

Email : [email protected]
Tel : +687 26 20 00
Ext. : 31 213
Margot Mesnard

Margot Mesnard

Adjointe administrative

Email : [email protected]
Tel : +687 26 20 00
Ext. : 31 216
Peggy Roudaut

Peggy Roudaut

Coordonnatrice du projet INTEGRE

Email : [email protected]
Tel : +687 26 20 00
Ext. : 31188
Yolaine Bouteiller

Yolaine Bouteiller

Coordinatrice adjointe du projet INTEGRE, Nouvelle-Calédonie

Email : [email protected]
Tel : +687 26 20 00
Ext. : 31385
Julie Petit

Julie Petit

Coordinatrice adjointe du projet INTEGRE, Wallis-et-Futuna

Email : [email protected]
Tel : + 681 720 597
 Caroline Vieux

Caroline Vieux

Coordinatrice adjointe du projet INTEGRE, Polynésie Française

Email : [email protected]
Tel: +689 47 66 11/89 52 21 03
Gaetane Faion

Gaetane Faion

Assistante du Projet INTEGRE

Email : [email protected]
Tel : +687 26 20 00
Ext. : 31212

 

Sylvie Goyet

Directrice du Programme durabilité environnementale et changement climatique

Sylvie a été nommée Directrice du Programme durabilité environnementale et changement climatique de la CPS en septembre 2015. Avant de rejoindre la CPS, elle a occupé le poste de Directrice générale de la Fondation internationale du Banc d’Arguin (FIBA), une fondation privée suisse qui œuvre pour la conservation côtière et marine en Afrique de l’Ouest. À la tête de la FIBA, elle a conduit la refonte du Programme régional de conservation de la zone côtière et marine en Afrique de l’Ouest (PRCM), qui a débouché sur un partenariat élargi, et contribué à la mise en place du Réseau régional d’aires marines protégées en Afrique de l’Ouest (RAMPAO) et à la création du fonds fiduciaire BACoMaB (Mauritanie), dont elle a été la première présidente. Sylvie a auparavant assumé les fonctions suivantes : Coordonnatrice régionale (France) du projet MedWetCoast, mené en partenariat avec le Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) ; Directrice de programme au sein du WWF International (Suisse) ; et Administratrice de programme pour le compte du PNUD (programme pour la protection de la mer Noire, Turquie), du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE – programme pour la protection de la mer Caspienne, Azerbaïdjan) et du PNUD à Suva (Fidji). De nationalité franco-suisse, elle possède un master en gestion de l’environnement de l’Université de Londres, un MBA Finance de l’Université du Texas à Austin ainsi qu’un master en affaires internationales de l’École supérieure de commerce de Lyon. Sylvie est actuellement membre du Conseil de la Fondation BioGuiné (Guinée-Bissau) et de l’Association Wild Touch (France). Elle fait également partie du comité scientifique et technique de la Conservation Finance Alliance (CFA) et de l’équipe enseignante du MOOC « Gestion des aires protégées », proposé par l’École polytechnique fédérale de Lausanne.

Haut de page

Raphael Billé
Coordonnateur du projet RESCCUE

Raphaël a rejoint la CPS en janvier 2014 au poste de Coordonnateur du projet RESCCUE. Avant de prendre ses fonctions à la CPS, il a piloté pendant sept ans la mise en place et la gestion des programmes Biodiversité et Adaptation au changement climatique de l’IDDRI, un institut d’étude et d’analyse parisien sans but lucratif qui mène des projets de recherche indépendants et propose des solutions stratégiques innovantes. Il a ainsi organisé et supervisé des travaux sur une grande variété de sujets allant de la gouvernance de la biodiversité en haute mer à la déforestation tropicale, des politiques d’adaptation à l’économie de la biodiversité et à la gestion des zones côtières. Titulaire d’un doctorat en gestion de l’environnement (AgroParisTech) et de deux masters en aménagement urbain et régional et économie de l’environnement, Raphaël a commencé sa carrière comme attaché scientifique à l’ambassade de France au Pakistan, avant de rejoindre le PNUD en Indonésie en tant que jeune expert associé. Il a ensuite été consultant indépendant et a travaillé principalement pour l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) ainsi que des agences de coopération bilatérales et des organisations internationales.

Haut de page

Jean-Baptiste Marre
Coordonnateur adjoint du projet RESCCUE

Jean-Baptiste a rejoint la CPS en août 2014 au poste de Coordonnateur adjoint du projet RESCCUE. Il a auparavant poursuivi une formation doctorale en économie de l’environnement en cotutelle avec l’Université de Bretagne occidentale et l’Université de technologie du Queensland. Ses travaux de recherche ont porté sur l’estimation de la valeur économique des services écosystémiques côtiers et marins à l’appui de la prise de décision et ont débouché sur des applications en Nouvelle-Calédonie et en Australie. Il a notamment collaboré avec l’Ifremer, le Centre australien pour la recherche scientifique et industrielle (CSIRO), plusieurs universités en Australie et l’Initiative française sur les récifs coralliens (IFRECOR). Titulaire d’un master en économie de l’environnement et développement durable (AgroParisTech), Jean-Baptiste a commencé sa carrière en tant qu’assistant de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD). Il a également travaillé en tant que consultant au Centre d’économie industrielle (CERNA) de MINES ParisTech, où il a contribué à deux études macroéconomiques sur le capital naturel et la croissance durable menées pour le compte de la Banque mondiale. Ses principaux domaines d’expertise sont notamment l’économie environnementale et écologique, l’évaluation des services écosystémiques et du capital naturel, la gestion intégrée des zones côtières, la gestion et la gouvernance des aires marines protégées, l’évaluation économique et, plus particulièrement, l’évaluation non marchande des écosystèmes marins et côtiers.

Haut de page

Aude Chenet
Coordonnatrice pour la durabilité environnementale

Depuis 2013, Aude veille au respect du principe de responsabilité environnementale à l’échelon de l’Organisation. Son travail consiste notamment à concevoir et à appliquer des politiques permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre de la CPS et, plus généralement, à faire en sorte que l’Organisation réduise son empreinte environnementale. Elle se charge également d’informer et de mobiliser les membres du personnel, en montrant à chacun comment il peut agir. Aude est également formée à l’animation de réunions, une compétence qui lui permet d’inciter différents intervenants à partager leurs expériences et à parvenir ensemble à résoudre des problèmes environnementaux complexes. Titulaire d’un master en gestion de l’environnement et de l’eau, Aude a commencé sa carrière dans le Pacifique en 2003 en tant que chef de projet au sein de la Fondation internationale des peuples du Pacifique Sud (FSPI). Depuis lors, elle a occupé divers postes dans le secteur de l’environnement en Micronésie (Kiribati, Îles Marshall), en Mélanésie (Fidji, Nouvelle-Calédonie) et en Polynésie (Wallis et Futuna).

Haut de page

Margot Mesnard
Adjointe administrative

Margot a rejoint le Programme durabilité environnementale et changement climatique de la CPS en avril 2016 au poste d’Adjointe administrative. Sa mission consiste notamment à fournir un soutien administratif et financier au Programme durabilité environnementale et changement climatique et à sa Directrice, au projet RESCCUE et à l’équipe Stratégie, performance et amélioration continue (SPAC). Avant de prendre ses fonctions à la CPS, elle a contribué pendant deux ans à la création et au lancement de la première Académie diplomatique des Caraïbes au sein de l’University of the West Indies. Titulaire d’un master en développement et coopération internationale (Sciences Po Bordeaux) et forte de connaissances approfondies en ce qui concerne les petits États insulaires en développement, Margot a commencé sa carrière en tant qu’assistante auprès de la Délégation de l’Union européenne pour les Caraïbes orientales et du bureau du PNUD à Trinité-et-Tobago. Elle s’est en grande partie consacrée à des projets portant sur l’intégration d’une démarche soucieuse de l’égalité des sexes et de la dimension climatique, et elle a occupé des fonctions de coordination et d’assistance personnelle.

Haut de page

Peggy Roudaut
Coordonnatrice du projet INTEGRE

Peggy a rejoint la CPS en septembre 2016 pour prendre la coordination du projet INTEGRE. Elle travaillait auparavant au sein du Service de la coopération régionale et des relations extérieures à la présidence du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie de 2007 à 2016. En charge de la coopération et de l’intégration régionale de la Nouvelle-Calédonie avec les pays du Pacifique, elle s’est spécifiquement occupée des relations de la Nouvelle-Calédonie avec l’Union européenne. Dans ce cadre, en tant qu’ordonnateur du FED, elle pilotait les projets financés par l’Europe en Nouvelle-Calédonie sur des dossiers variés comme la recherche et l’innovation, la formation et l’emploi, ou encore l’environnement et les ressources naturelles. Auparavant, elle avait travaillé à l’Observatoire économique de la Nouvelle-Calédonie, après avoir débuté sa carrière comme consultante dans un cabinet de conseil basé à Paris. Elle a suivi une formation en sciences politiques et en relations internationales (magistère, La Sorbonne, Paris I), complétée par des maîtrises de géographie et d’histoire.

Haut de page

Yolaine Bouteiller
Coordinatrice adjointe du projet INTEGRE pour la Nouvelle-Calédonie

Yolaine a rejoint la CPS en novembre 2013 au poste de coordinatrice adjointe du projet INTEGRE pour la Nouvelle-Calédonie. Avant de prendre ses fonctions à la CPS, elle a collaboré à la Direction de l’environnement de la province Sud où elle coordonnait la gestion de plusieurs aires protégées. Entre 2007 et 2011, Yolaine était chargée d’études en biodiversité pour le ministère de l’Écologie en France métropolitaine. Elle apportait son expertise dans le cadre des évaluations environnementales de plans, programmes et projets et travaillait sur les questions d’artificialisation des sols et de trames vertes et bleues. Ingénieur agronome, spécialisée en écologie et en gestion de la biodiversité (AgroParisTech, 1998) et titulaire d’un master en botanique de l’Université Reading (UK, 2000), Yolaine a commencé sa carrière en tant que chargée du suivi et de l’évaluation des projets LIFE-Nature pour la Commission européenne (2001-2007).

Haut de page

Julie Petit
Coordinatrice adjointe du projet INTEGRE, Wallis & Futuna

Julie a rejoint la CPS en novembre 2013 au poste de coordinatrice adjointe du projet INTEGRE pour Wallis-et-Futuna. Auparavant, elle a été recrutée au sein du Centre de recherches insulaires et observatoire de l’environnement (CRIOBE) comme ingénieur d’études responsable ReefBase Polynésie. Basée au CRIOBE, Julie menait des travaux sur la biodiversité récifale de l’Outre-mer et collaborait sur de nombreux projets avec les ministères et organisations du Territoire, polynésiens et internationaux comme l’Agence des aires marines protégées, l’Initiative française pour les récifs coralliens ou encore le Muséum national d’histoire naturelle. Titulaire d’un master en environnement méditerranéen et développement durable, option « fonctionnement et gestion des milieux aquatiques et marins », Julie a commencé sa carrière en tant qu’assistante de recherche au Centre de biologie et d’écologie tropicale et méditerranéenne. Elle a travaillé pour le programme européen BIOMEX et sur le traitement et la mise en place de différents programmes de recherche, avec notamment l’animation d’un programme de recherche international dans le Pacifique sud.

Haut de page

Caroline Vieux
Coordinatrice adjointe du projet INTEGRE, Polynésie Française

Caroline a rejoint la CPS en novembre 2013 au poste de coordinatrice adjointe du projet INTEGRE pour la Polynésie française. Elle a précédemment travaillé en tant que chargée de la gestion des récifs coralliens au sein du Programme régional océanien de l’environnement (PROE) à Samoa de 2007 à 2011. Elle a débuté sa carrière comme coordinatrice du réseau de suivi des récifs coralliens « Polynesia Mana » basée au Centre de recherches insulaires et observatoire de l’environnement (CRIOBE) à Moorea en Polynésie française de 2004 à 2006. Caroline a suivi une formation de biologiste marin et a élargi ses domaines de compétences et d’intérêts vers les sciences sociales au travers d’une implication croissante dans la gestion participative des ressources naturelles et le développement local.

Haut de page

Gaetane Faion
Assistante du Projet INTEGRE

Gaétane a rejoint l’équipe du projet INTEGRE à la CPS en mai 2014 comme assistante administrative, financière et en communication. Elle a parallèlement assisté l’équipe du projet RESCCUE pendant un an. Forte d’une première expérience au sein de la CPS en tant qu’administrateur de projet (de 2008 à 2010) et principale interlocutrice du Comité indépendant du Fonds pour la lutte contre le VIH et les IST en Océanie, Gaétane a également travaillé ces dernières années dans plusieurs secteurs d’activité: documentaliste et conseillère en informations économiques à la Chambre de commerce et d’industrie de la Nouvelle-Calédonie, assistante dans un laboratoire d’analyses, conseillère clientèle pour la Banque de Nouvelle-Calédonie mais aussi assistante de direction et assistante achats au sein d’une compagnie minière. Titulaire d’une licence en littérature et langues étrangères, Gaétane apporte ses compétences, sa polyvalence et son dynamisme au sein de l’équipe INTEGRE et du programme.

Haut de page