scicofish_logoweb

SOUTIEN SCIENTIFIQUE

 

À LA GESTION DES PÊCHERIES

 

CÔTIÈRES ET HAUTURIÈRES

 

DANS LA RÉGION OCÉANIENNE

Projet financé par
eu_200pix


 

Introduction

Objectif global

But du projet

Résultats attendus

Partenaires

Equipe

 


 

Introduction

Les ressources halieutiques des pays ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique) du Pacifique ont un rôle crucial à jouer dans les efforts déployés pour l’amélioration des conditions de vie de leurs populations. Les ressources hauturières fournissent environ le quart des prises mondiales de thonidés, permettent l’existence d’une pêche artisanale et industrielle, constituent une source de revenus pour les pouvoirs publics et représentent, dans beaucoup de pays, la principale possibilité de développement économique. La pêche côtière contribue à la sécurité alimentaire et assure des moyens de subsistance à des centaines de milliers de personnes dans la région. Cependant autant les ressources hauturières que côtières sont menacées par la surpêche. Dans le secteur de la pêche hauturière, la croissance rapide de l’effort de pêche industrielle menace deux espèces de thonidés de grande valeur commerciale. Dans le secteur de la pêche côtière, les stocks de poissons destinés à la consommation sont surexploités aux alentours des grandes agglomérations tandis que certaines espèces d’invertébrés prélevées pour l’exportation sont gravement appauvries dans la plupart des pays de la région. Des mesures de gestion raisonnées sont nécessaires pour stopper et inverser ces tendances.

 

Le Document de stratégie régionale et le Programme indicatif convenus entre les États ACP du Pacifique et l’Union européenne pour la période 2008-2013 désignent la Gestion durable des ressources naturelles comme l’un des deux domaines clés de la coopération dans le cadre du 10e FED. Le Cadre d’intervention correspondant à ce domaine a pour vocation d’aider la région à exploiter le potentiel économique de ses ressources naturelles de manière durable, sur la base de données scientifiques solides permettant de prendre des décisions de gestion, tout en étudiant la possibilité de développer les filières d’exportation des ressources naturelles de la région et en créant un environnement propice à la conclusion d’accords commerciaux régionaux.

 

Le projet SciCOFish s’inscrira en complément du projet SciFish (Soutien scientifique à la gestion de la pêche hauturière dans le Pacifique occidental et central) actuellement financé par l’Union européenne, tout en se plaçant dans le sillage du projet PROCFish (Projet régional de développement des pêches océaniques et côtières dans les PTOM français et pays ACP du Pacifique) et du projet CoFish (Projet régional océanien de développement de la pêche côtière) qui étaient axés sur l’évaluation et le suivi des ressources halieutiques récifales et des thonidés, dans le cadre des objectifs du Document de stratégie régionale et du Programme indicatif régional sur la coopération dan le domaine de la pêche entre les pays ACP du Pacifique et l’Union européenne. Le projet SciCOFish va permettre d’élargir le champ de la coopération entre les pays ACP du Pacifique et l’Union européenne dans le domaine de la pêche en général.

 

observerweb

 


 

Objectif global

L’objectif global du projet SciCOFish est la conservation et l'exploitation durable des ressources halieutiques côtières et hauturières dans les pays ACP du Pacifique. Il se rattache à un aspect fondamental du Programme indicatif régional, à savoir l'élaboration de solutions économiquement rationnelles pour la gestion durable des ressources marines et terrestres. Le projet s’inscrit en droite ligne de la Déclaration de Vava’u des chefs d’État et de gouvernement des pays ACP du Pacifique et du Sommet du Forum des Îles du Pacifique de Niue en 2008, qui appelait à la mise en œuvre de larges mesures de conservation des ressources halieutiques, aussi bien à l'intérieur des ZEE qu'en haute mer et à la gestion durable et efficace des pêcheries côtières nationales.


 

But du projet

Le projet SciCOFish a pour but de donner une assise scientifique fiable et de meilleure qualité à la gestion et à la prise de décision dans le domaine de la pêche hauturière et côtière. Le projet dotera les pays ACP du Pacifique des moyens de mettre en place des mesures de gestion efficaces, des compétences nécessaires pour vérifier leur efficacité, ainsi que d’outils majeurs dans la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée en haute mer. La mise en œuvre du projet sera « guidée par la demande » : de cette manière l’aide ira aux pays les plus susceptibles de traduire dans les faits les conseils de gestion dispensés.

 

 


 

Résultats attendus

Les résultats du projet s’articuleront autour de deux grands thèmes : soutien scientifique à la gestion de la pêche hauturière (Composante 1) et suivi et gestion de la pêche côtière (Composante 2). Ces composantes permettront d’améliorer la connaissance scientifique des systèmes hauturiers et côtiers, et faciliteront le traitement de questions transversales, telles que les relations écosystémiques ou l’incidence du changement climatique, en recoupant les résultats obtenus grâce à leur stockage dans des bases de données. Les activités en rapport avec la haute mer donneront une base scientifique aux nouvelles actions de gestion des thonidés adoptées par les pays ACP du Pacifique à un moment critique pour la préservation de ces stocks. Il convient en particulier de mentionner des actions de formation d’observateurs de grande ampleur et un renforcement des bases de données nationales sur les activités halieutiques qui, parallèlement à l’élaboration d’une stratégie de suivi, de contrôle et de surveillance dans le cadre du projet d’étude DevDish2, permettront une détection plus efficace des activités de pêche illégale, non réglementée et non déclarée, et auront un effet dissuasif sur ces pratiques. Les études de modélisation proposées répondent en outre aux attentes des pays ACP du Pacifique qui souhaitent voir l’élaboration d’outils et de stratégies permettant d’évaluer l’incidence à l’échelon national des mesures de gestion et d’atténuer les effets du changement climatique. Les activités relatives à la pêche côtière seront axées, grâce à un exercice initial de consultation des parties prenantes, sur des projets associant une problématique urgente de gestion de la ressource et des intervenants locaux ayant la capacité de faire face au problème et de pérenniser les actions correspondantes.

 

Composante 1:

  

Les pays ACP du Pacifique, l'Agence des pêches du Forum et la Commission des pêches du Pacifique occidental et central bénéficieront de données, de modèles et de conseils scientifiques concernant les pêcheries hauturières permettant d’asseoir leurs décisions de gestion et leur positionnement stratégique. Activités prévues dans le cadre du projet :


1-1. Formation des observateurs et systèmes correspondants


1-2. Bases de données intégrées sur la pêche thonière


1-3. Modélisation bioéconomique et conseils aux pays


1-4. Modélisation de l’incidence des mesures de gestion et du changement climatique sur l’écosystème


1-5. Validation de paramètres clés de modélisation grâce au marquage

 

 

Composante 2:

  

Les pays ACP du Pacifique, le secteur privé et les communautés bénéficieront de méthodes et de formations techniques pour la surveillance des pêcheries côtières, débouchant sur des conseils scientifiques pratiques, permettant de prendre des mesures de gestion en connaissance de cause, et sur le développement de capacités nationales permettant d’en évaluer l’efficacité. Activités prévues dans le cadre du projet :

 

2-1.  Consultation des parties prenantes


2-2.  Développement des capacités locales pour la mise en œuvre de protocoles de suivi sur le terrain


2-3.  Élaboration et mise en œuvre de protocoles de collecte de données secondaires


2-4.  Élaboration de conseils de gestion

 

 

 


Partenaires

Delegation de l'Union Européenne pour le Pacifique

 

Pacific Islands Forum Fisheries Agency

 


 Pour plus d'informations, contacter Mike Batty, Directeur, Division des pêches, de l'aquaculture et des écosystèmes marins de la CPS.

Mise à jour le Mardi, 01 Avril 2014 10:55
 

 

blank

Webmaster