Pour une évaluation de l'accès aux technologies de l'information et de la communication et de leur utilisation par les ménages et les particuliers

Jeudi 28 avril 2011, Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS), Suva (Îles Fidji)

Un cours de formation destiné aux producteurs océaniens de données officielles se tient actuellement à Suva (Îles Fidji), du 26 au 29 avril 2011. L’objectif poursuivi est de renforcer la capacité des participants à produire des statistiques comparables à l’échelon international. Le thème retenu pour ce cours est le suivant : « Pour une évaluation de l’accès aux technologies de l’information et de la communication et de leur utilisation par les ménages et les particuliers ».

 

Depuis peu, les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont dûment prises en compte dans les stratégies de développement de nombreux pays. Des politiques générales relatives aux TIC ont ainsi été mises en place afin de favoriser le développement de la société de l’information et du savoir, suscitant par là même un besoin croissant de données et d’indicateurs fiables concernant l’accès aux TIC, leur utilisation et leur incidence sur le développement. Les données et les indicateurs en question sont autant d’éléments permettant aux pouvoirs publics de concevoir des politiques générales et des stratégies adaptées, d’en évaluer l’efficacité, de comparer leur situation avec celle d’autres pays et de rechercher des solutions visant à réduire la fracture numérique.

 

En 2004, reconnaissant la nécessité de disposer de statistiques sur les TIC comparables à l’échelon international, la communauté internationale a lancé un projet réunissant de multiples parties prenantes appeléPartnership on Measuring ICT for Development (Partenariat pour l’évaluation des TIC au service du développement), dont l’objectif est d’améliorer la disponibilité et la qualité des données et des indicateurs relatifs aux TIC, notamment dans les pays en développement.

 

Lors de la cérémonie d’ouverture, la Directrice générale adjointe de la CPS, Fekitamoeloa Utoikamanu, a déclaré : « La CPS se félicite de participer à cet atelier, dont l’objectif est de renforcer la capacité à produire des statistiques comparables à l’échelon international concernant l’accès aux TIC et leur utilisation par les ménages et les particuliers. » 

 

« Le Cadre d’action relatif à l’utilisation des TIC en faveur du développement dans le Pacifique, approuvé par les Ministres océaniens chargés des TIC réunis aux Tonga l’an dernier, s’intéresse tout particulièrement à la question de la disponibilité des données relatives aux TIC.  En effet, les décideurs et les législateurs ne sauraient faire de choix éclairés en l’absence de statistiques exactes et fournies en temps utile.  Il est donc essentiel que les pouvoirs publics prennent des mesures et mettent en place des mécanismes permettant de garantir, aujourd’hui et demain, l’intégrité des données et des statistiques relatives aux TIC. »

 

Comme l’a fait remarquer Mme Utoikamanu, nous nous plaignons souvent de ne pas disposer en temps voulu des statistiques dont nous avons besoin. Et quand bien même ces statistiques sont disponibles, elles sont dépassées ou inexactes. « Il s’agit là d’un problème très répandu, notamment dans la fonction publique océanienne.  Je me réjouis donc que cet atelier vous offre la possibilité de renforcer vos capacités de statisticiens et d’aider vos administrations à concevoir des politiques générales et des stratégies adaptées, à en évaluer l’efficacité, à comparer la situation avec celle d’autres pays et à rechercher des solutions visant à réduire la fracture numérique. »

 

L’Union internationale des télécommunications (UIT) entretient des liens de collaboration avec nombre d’organisations régionales, dont la CPS, afin d’organiser des cours de formation dans différentes régions du monde.

 

Susan Teltscher, Directrice de la Division informations et statistiques relatives aux marchés et co-organisatrice du cours de formation aux côtés de la CPS, a déclaré : « Il est indispensable de faire le point sur la situation des TIC, notamment pour concevoir, évaluer et éventuellement reformuler des politiques générales ; surveiller et analyser la fracture numérique ; étudier l’incidence des TIC sur la croissance et le développement ; ou encore établir un système de références aux échelons international et régional. »

 

Mme Teltscher a également souligné les obstacles qui entravent la collecte de statistiques concernant l’accès aux TIC et leur utilisation par les ménages dans les pays en développement. Parmi les principales difficultés mentionnées, on peut citer l’ignorance et le manque de coopération entre les acteurs nationaux, le manque de capacités et de compétences techniques en matière de collecte de statistiques relatives aux TIC, mais aussi l’absence de moyens financiers permettant de mener des enquêtes spécifiques auprès des ménages.

 

Enfin, Mme Teltscher a rappelé l’importance de nouer des partenariats axés sur la problématique des TIC au service du développement afin de promouvoir l’utilisation de statistiques comparables dans ce domaine à l’échelon international.

 

Le cours de formation s’appuie sur un manuel de l’UIT, paru en 2009, intitulé Manual for Measuring ICT Access and Use by Households and Individuals. Son financement est assuré grâce à la contribution volontaire du Canada à l’UIT, laquelle est destinée à soutenir les actions menées dans les pays en développement au titre du projet Partnership on Measuring ICT for Development.

 

Pour tout complément d’information, veuillez vous adresser à :

Siaosi Sovaleni, Directeur du Département diffusion des TIC dans le Pacifique, Division développement économique, CPS, Suva (Îles Fidji ).

Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

 

Esperanza Magpantay, Statisticienne, Division informations et statistiques relatives aux marchés, UIT.

Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

 

 

 

 

viadeo