Site pilote

Les activités à mettre en œuvre concernent principalement le site pilote de la Zone Côtière Nord-Est (ZCNE) telle que délimitée dans le cadre de l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les pressions et menaces qui pèsent sur la ZCNE sont nombreuses : activités anthropiques (exploitation minière, feux), dégradation des couverts forestiers par les espèces envahissantes érosion des sols, changement climatique…

La zone d’intervention du projet RESCCUE couvre 6 communes (Poindimié, Touho, Hienghen, Ouégoa, Pouébo, Poum). Les opérations de terrain du projet se focalisent notamment sur le bassin versant de la Thiem dans la commune de Touho.

site-nord-nouvelle-caledonie

Activités

Une cohérence et une synergie sont attendues avec d’une part les politiques et actions menées par les différents services techniques de la province Nord et des municipalités, d’autre part les activités du projet INTEGRE pour le site de la ZCNE – les deux projets étant construits comme complémentaires sur les sites communs. Les actions menées en province Nord se déclinent selon les axes suivants.

Appui à la mise en œuvre de la politique provinciale en matière de gestion intégrée des zones côtières (GIZC)

Afin de renforcer la gestion intégrée et participative de la ZCNE, la province Nord et les acteurs locaux bénéficient d’un appui technique et financier de la part des projets RESCCUE et INTEGRE. Des actions de formation et de sensibilisation sont notamment mises en place pour lutter contre les menaces qui pèsent sur les habitats naturels de cette zone remarquable.

Sécurisation des ressources en eau du bassin versant de la Thiem

La zone atelier de Tiwae Pwö_i (Poyes) se situe dans la commune de Tuo Cèmuhî (Touho). Elle regroupe l’ensemble du bassin versant de la Thiem, qui inclut le bassin de Hâccinèn, principal bassin de captage gravitaire d’adduction d’eau potable alimentant 8 des 10 tribus de la commune. Les pressions subies par ce site son principalement les feux et espèces envahissantes (cochon feral et cerf rusa)

Ainsi les activités de gestion mises en œuvre, résumées par le schéma ci-dessous, visent à comprendre et à réduire ces pressions, et ont avant tout pour objectif la sécurisation des ressources en eau.

« Boîte à outil » économique et financière pour la mise en œuvre et l’orientation des politiques publiques

  • Identification et mise en œuvre de mécanismes de financement innovants pour la GIZC.
    Les Comités de gestion de Poum et Poindimié et les associations qui en dépendent sont particulièrement impliqués dans ces réflexions. L’écolabellisation et le tourisme responsable ont été retenus comme des options intéressantes suite à une étude de faisabilité des mécanismes de financement possibles.
    Une analyse juridique des mécanismes de financement possibles pour la gestion durable de la pêche aux holothuries a également été menée en collaboration avec le Service des Milieux et Ressources Aquatiques de la province Nord.
  • Evaluation économique des services écosystémiques rendus par les forêts et l’analyse de scénarii de gestion contrastés.
    Ces analyses visent à démontrer les bénéfices économiques générés par une gestion durable du bassin versant de la Thiem, dans une perspective de plaidoyer envers les élus locaux et les politiques en province Nord.
    Les feux et les espèces envahissantes sont des menaces qui doivent impérativement être prises en compte dans les plans de gestion pour assurer la pérennité d’une fonction primordiale de la forêt : la préservation de la qualité et de la quantité d’eau potalisable tout au long de l’année.