PROTEGE: Regional Coconut Sector Workshop in French Polynesia

Tahiti

Coconut trees have the potential to provide sustainable incomes for rural communities on many Pacific islands where formal employment is rare and there are no other types of market production and could also serve as a core driver of the region’s economic growth. Given that, PROTEGE is helping the OCTs formulate their public coconut-sector development and support policies.

(Available in French Only)

PROTEGE: Atelier régional sur la filière cocotier en Polynésie française

PROTEGE est un projet de coopération régionale mis en œuvre par la Communauté du Pacifique (CPS) et visant à construire un développement durable et résilient des économies des PTOM face au changement climatique, en s’appuyant sur la biodiversité et les ressources naturelles renouvelables.

Il est financé par l’Union européenne dans le cadre du 11ème Fonds Européen de Développement (FED) au bénéfice des Pays et Territoires d’Outre-Mer (PTOM) du pacifique : Nouvelle-Calédonie, Pitcairn, Polynésie française et Wallis & Futuna.

Parmi les 4 thèmes couverts par PROTEGE, le thème « Agriculture et foresterie » est coordonné et animé en Polynésie française par la Direction de l’Agriculture (DAG) en tant que « chef de file ». Les actions prévues s’inscrivent en appui des politiques publiques portées par le Ministère de l’Économie verte et du domaine, en charge des mines et de la recherche et, plus largement du Gouvernement de la Polynésie française.

Le cocotier possède le potentiel de fournir des revenus durables aux populations rurales dans de nombreuses îles du Pacifique où l’emploi formel est rare et où il n’existe aucune autre production marchande. Il peut en outre constituer un moteur essentiel de la croissance économique de la région. De nouveaux débouchés se développent en effet pour des produits à haute valeur ajoutée issus de la noix de coco et d’autres parties de la plante (huile vierge, eau de coco et sucre de coco).

Compte tenu de ces éléments, PROTEGE au travers de l'atelier de cette semaine appuie les PTOM dans l'élaboration de leurs politiques publiques de développement et de soutien à la filière cocotier. Cet atelier rassemblera ainsi durant une semaine des représentants de la Nouvelle-Calédonie, de la Polynésie française et de Wallis et Futuna accompagnés d’experts en cocotier de la zone du Pacifique et des agents de PROTEGE. Ce premier atelier organisé dans le cadre de PROTEGE permettra aussi de créer de la coopération entre ces Territoires et Pays de la région au travers de retours d’expériences, d’échanges techniques, scientifiques qui pourront aboutir à des synergies d’actions, à la mutualisation de moyens, voire à des ajustements de stratégies de ces territoires.

Sur la base des politiques publiques des territoires, PROTEGE financera des actions de coopération et d'intégration régionale sur le développement du cocotier et ses différentes voies de valorisation.

Les 5 journées de travail s’articuleront autour du programme suivant :

  • Lundi 4 novembre : session d’ouverture (dont discours du Président), présentation des enjeux, des politiques publiques, des initiatives dans les 3 PTOM, à Fidji et du projet Coconut Industry Development for the Pacific (CIDP) ; Présentations techniques sur les questions variétales, les méthodes de production et les différentes filières de valorisation.
  • Mardi 5 novembre : journée d'échange avec les acteurs de terrain sur Tahiti.
  • Mercredi 6 novembre : journée d'échange avec les acteurs de terrain sur Raiatea.
  • Jeudi 7 novembre : Ateliers d’échanges et de réflexion autour des 4 thèmes : systèmes semenciers et conservation variétale ; gestion intégrée des plantations ; transformation et valorisation de la production ; actions de communication destinées à promouvoir la filière cocotier.
  • Vendredi 8 novembre : Formalisation du travail réalisé précédemment en groupes de travail. Présentation aux autorités de Polynésie française de recommandations pour l'élaboration de politiques publiques sur les filières cocotiers et d'actions de coopération régionale à mener dans le cadre du projet PROTEGE.

Téléchargement:
Dossier de presse

Contact presse :
Philippe Couraud, Direction de l’Agriculture de Polynésie française : 40 42 35 59
Aurélie Thomassin : Coordonnatrice territoriale PROTEGE pour la Polynésie française - [email protected] - (689) 87 23 50 86
Angèle Armando : Chargée de communication pour le projet PROTEGE - [email protected] - (687) 95 21 09
Vanessa Klainguer : Cheffe du bureau des affaires européennes de la Polynésie française - [email protected]

0

Author