Les ministres de la Santé de vingt États et Territoires insulaires océaniens se sont réunis hier aux Îles Cook à l’occasion de la douzième Réunion des ministres de la Santé des pays océaniens. Cette Réunion bisannuelle a pour objet de réaffirmer l’importance de la vision des îles-santé au service de la promotion et de la protection de la santé des populations océaniennes.

La vision des île-santé vise au renforcement du leadership, de la gouvernance et de la responsabilité en santé, à l’épanouissement physique et spirituel des enfants, à la réduction de la charge de morbidité liée aux maladies évitables et du nombre de décès prématurés et à la promotion de l’équilibre écologique. Cette vision, adoptée à l’occasion de la première Réunion des ministres de la Santé des pays océaniens à Yanuca (Fidji) en 1995, sert de thème fédérateur en faveur de la protection et de la promotion de la santé dans le Pacifique. Elle est le symbole de la démarche complète et intégrée adoptée par le Bureau régional OMS du Pacifique occidental en matière de santé.

Les principales questions dont débattront les ministres cette année lors de la réunion de trois jours sont les suivantes : le cadre de suivi du concept des îles-santé, la couverture sanitaire universelle, les systèmes d’information de santé, les cardiopathies rhumatismales, le perfectionnement du personnel de santé en Océanie, les maladies non transmissibles dont l’obésité chez l’enfant, la santé mentale, les maladies émergentes, la préparation et la réponse opérationnelle aux catastrophes, et le changement climatique et la santé.

Dans son allocution d’ouverture, le ministre de la Santé des Îles Cook, M. Nandi Glassie a dit : « chaque pays devrait et doit définir ses propres priorités en matière de systèmes de santé et de démarche à adopter pour veiller à ce que ses citoyens soient en meilleure santé. Aux Îles Cook, les soins de santé primaires sont un principe régissant l’organisation des systèmes de santé. Ils permettent non seulement d’adopter une démarche de santé publique mais également d’assurer une prestation de soins individuels au niveau primaire, secondaire et tertiaire ».

La Réunion bisannuelle des ministres et les travaux menés sans relâche par les professionnels de la santé, les ministres et les bailleurs de fonds partenaires contribuent à faire du mouvement en faveur de la création d’îles-santé un moteur des services de santé publique dans le Pacifique. C’est également une dynamique qui s’inscrit dans le droit fil de l’objectif de la couverture sanitaire universelle au titre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, grâce à laquelle tout un chacun profite de services de santé de qualité sans crainte de difficultés financières.

Au cours de la cérémonie d’ouverture de la Réunion qui s’est tenue à Rarotonga, M. Shin Young-soo, Directeur régional de l’OMS pour le Pacifique occidental, a félicité les ministres de la Santé pour les progrès qu’ils ont réalisés jusqu’à ce jour, et a lancé un appel en faveur d’un investissement accru dans le domaine de la santé dans l’ensemble de l’Océanie, en mettant l’accent sur la formation de médecins et de personnel infirmier supplémentaires, et sur l’élargissement de la palette de services afin de relever certains des principaux défis que rencontre la région en matière de santé.

« L’augmentation rapide de prévalence des maladies non transmissibles est un phénomène particulièrement inquiétant. Des progrès ont été réalisés, comme la réduction du tabagisme et l’amélioration des niveaux d’activité physique dans certains domaines, sans oublier la prise de conscience politique de la crise provoquée par les MNT dans le Pacifique », a précisé M. Shin. « Je tiens à vous féliciter d’avoir joué un rôle moteur dans la résolution de cette question et d’avoir fait preuve d’un engagement ferme, mais nous devons aller beaucoup plus loin, notamment pour endiguer des crises imminentes comme l’augmentation en flèche de l’obésité infantile. L’OMS continuera d’œuvrer aux côtés des pays insulaires océaniens pour ce faire ».

Ces propos ont été renforcés par M. Colin Tukuitonga, Directeur général de la Communauté du Pacifique (CPS) qui a ajouté : « Les MNT représentent encore le principal problème de santé pour nous, Océaniens, mais grâce à la mobilisation de nos ministres, nous sommes en première ligne de la lutte contre les MNT dans la région ».

La réunion doit se conclure le 30 août.

Contacts médias :

Roana Mataitini, Ministère de la Santé des Îles Cook, Téléphone : +682 54029, Courriel : [email protected]

M. Saula Volavola, Chargé de communication, Division appui technique dans le Pacifique, OMS Fidji, Téléphone : +679 330 4600, Courriel : [email protected]