SINGAPOUR : un exemple à suivre dans le Pacifique

Singapour

Photo : Lee Hsien Loong, Premier Ministre de Singapour et Colin Tukuitonga, Directeur général de la CPS

Il y a peu, j’ai eu le plaisir d’effectuer un voyage d’études à Singapour, aux côtés de chefs d’État et de gouvernement océaniens, et de ministres et partenaires de la région du Pacifique, sur l’invitation du Gouvernement singapourien.

La République de Singapour représente un exemple particulièrement remarquable de réussite. En l’espace d’une génération, elle est passée du stade de pays en voie de développement à celui de pays développé.

Cette petite île, qui s’étend sur plus de 700kilomètres de carrés et ne dispose d’aucune ressource naturelle, rencontre les mêmes difficultés que bon nombre de petites nations insulaires du Pacifique. Pourtant, on peut dire que Singapour a réussi à surmonter ces difficultés, le pays affichant aujourd’hui un revenu par habitant parmi les plus élevés au monde (55000dollars des États-Unis par habitant).

Ancienne colonie britannique devenue indépendante en 1965, la République de Singapour est passée, en une cinquantaine d’années, d’une industrie à forte intensité de main d’œuvre à un modèle d’innovation et de développement technologiques.

Elle forme une société pluriculturelle, moderne et sans laissés-pour-compte, qui enregistre de faibles taux de chômage et des revenus personnels élevés. Compte tenu de sa petite taille, le pays se concentre sur l’offre de services à valeur ajoutée et la satisfaction des demandes mondiales. Par exemple, Singapour possède le port le plus achalandé du monde, un millier de navires pouvant y être accueillis en une seule journée. Ce port s’attache à offrir au monde entier les meilleurs services de transbordement.

La stabilité politique du pays et la vision de son premier Chef de gouvernement, Lee Kuan Yew, dont le fils, Lee Hsien Loong, est l’actuel Premier Ministre, expliquent en grande partie le succès du modèle singapourien.

Créé en 1992, le Programme de coopération de Singapour (SCP) centralise l’assistance technique offerte par Singapour aux autres pays. L’aide apportée par ce biais, en partenariat avec d’autres pays, se focalise sur la mise en valeur des ressources humaines et le développement économique, plutôt que sur l’apport de financements directs.

À ce jour, le SCP a formé plus de 100000hauts fonctionnaires originaires de 170pays d’Asie, du Pacifique, d’Afrique, du Moyen-Orient, d’Europe de l’Est, d’Amérique latine et des Caraïbes.

Cet exemple de Singapour est riche d’enseignements pour les pays océaniens.

0

Categories

Auteur