Des ressources génétiques du Pacifique pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, de l’échelle régionale à l’échelle mondiale

Les îles et territoires du Pacifique ont peu de ressources génétiques pour l’agriculture. Cet horizon étroit a un impact direct sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle et les moyens de subsistance économiques des Océaniens. Les travaux en la matière se limitent largement aux cercles de spécialistes des ministères de l'agriculture et des foresteries de la région, ainsi qu'aux institutions et gouvernements partenaires. Pour cette raison, le travail de la seule banque de gènes régionale du Pacifique, le Centre d’étude des cultures et des arbres du Pacifique (CePaCT), partie intégrante de la Division des Ressources terrestres de la Communauté du Pacifique (CPS), est resté dans une certaine mesure inaperçu. Les travaux du CePaCT sont aujourd’hui passés de la conservation des ressources phytogénétiques à sa distribution et à son utilisation dans le Pacifique et dans le monde entier.

Taro dist2.png
Distribution mondiale du taro par le CePaCT

Les chiffres publiés en 2018 montrent qu'entre 2004 et 2017, le CePaCT a distribué environ 22 000 échantillons de plantes dans le Pacifique et dans le monde. Il a distribué des ressources phytogénétiques à 47 pays, dont 24 ne faisant pas partie du Pacifique (les continents africain, latino-américain, asiatique, antillais et insulaires des océans Indien et Atlantique).

Lire le sujet complet (en anglais uniquement)

 

 

 

 

CePaCT2.jpg
Crédit photo : Neil Turner, the Crop Trust, 2018

 

 

 

0
Division
Ressources terrestres

Auteur