Wake up, un projet pour et avec les jeunes du Pacifique

Nouméa

Bien connue pour ses paysages, sa population authentique et accueillante, la région du Pacifique est également tristement célèbre en raison du taux élevé de maladies non transmissibles (MNT). Les MNT sont aujourd'hui la principale cause de décès dans le Pacifique. Pour aider à faire face à cette crise sanitaire régionale, la Division de la santé publique de la Communauté du Pacifique (CPS) a lancé le projet Wake Up!. Lancé pour la première fois en 2017 avec le soutien financier du Ministère australien des Affaires étrangères et du Commerce (DFAT) et des Fonds Pacifique (France), Wake Up! avait pour objectif d'éduquer les jeunes sur les MNT et de les former aux techniques de communication pour sensibiliser leurs communautés aux MNT.

En 2018, des jeunes provenants de six Etats et Territoires insulaires du Pacifique ont participé à la deuxième édition du projet. Suite à un atelier de formation de trois jours, ils sont retournés dans leur pays d'origine pour créer des fresques murales afin de sensibiliser leurs pairs aux MNT.

Quatre jeunes du Vanuatu qui ont participé au projet Wake Up 2018 mis en oeuvre par la CPS et financé par le Département des Affaires étrangères de l'Australie et le Fonds Pacifique, ont été sélectionnés pour montrer leur travail artistique à la 23ème Conférence mondiale de l’UIPES sur la Promotion de la Santé à Rotorua en Nouvelle-Zélande la semaine dernière. Pendant les quatre jours de conférence, les jeunes vanuatais ont peint une fresque murale sous la supervision d'un artiste professsionnel de Nouvelle-Calédonie pour sensibiliser aux maladies non transmissibles. La fresque a été offerte à la ville de Rotorua.

Ces jeunes font partie du centre de jeunesse Wan Smol Bag Theatre à Port-Vila, une organisation à but non lucratif basée à Vanuatu et présente dans le Pacifique Sud.

Un des jeunes a expliqué son choix de participer au projet Wake Up! "Quand j'ai entendu parler du projet, j'étais très heureux d'apprendre les techniques du grafitii avec des artistes professionnels et comment communiquer grâce au street art pour promouvoir la santé", précise t-il. "Nous ne pouvons pas stopper les MNT, car elles se développent trop rapidement, mais unis, nous pouvons sensibiliser le Pacifique à cette problématique."

Un autre participant a également ajouté: "Je ne connaissais pas grand chose aux MNT, mais j’ai assisté à l’atelier Wake Up! et j’ai appris ce que sont les MNT. Participer à cet atelier sera bénéfique pour mon avenir. L'art est un bon moyen de communication et peut nous aider dans notre vie. "

Et après ?

Suite au succès du projet, la CPS lancera un nouvel appel à projet pour l'édition 2019 d'ici la fin du mois. Cette année, les participants pourront sensibiliser leurs pairs aux MNT à travers la bande dessinée.

Contact Media :
Solène Bertrand-Protat, Conseillère en maladies non transmissibles, Division santé publique, Communauté du Pacifique (CPS) | Email: [email protected]

0
Division
Santé Publique
Countries

Auteur