Borne digitale, quiz interactif et vidéos : de nouveaux outils de sensibilisation pour une pêche durable

Nouméa

« Maman, j’ai compris la vidéo, je n’ai pas besoin que tu me donnes les réponses ! » Sous l’œil attentif de sa mère et de sa sœur, Lucas est captivé par la nouvelle saison des « Histoires de pêcheurs », diffusées par la Communauté du Pacifique (CPS), à l’occasion du festival international de l’image sous-marine en Nouvelle-Calédonie. C’est dans une ambiance mêlée de brouhaha, d’excitation et de sourires que se déroule ce festival, porté par l’association Sublimage, chaque année depuis 2010 en Nouvelle-Calédonie.

Pris au jeu

Les deux bornes digitales dédiées à la pêche durable, construites à hauteur d’un enfant, sont situées juste à l’entrée de l’exposition, dans le hall de la mairie de Nouméa. Après avoir suivi les animations vidéo autour de la taille des filets, de l’habitat de nos ressources marines, ou encore des tailles minimales des poissons, l’enfant répond facilement au questionnaire numérique. Pendant les 7 jours du festival, les parents sont venus curieux pour découvrir les belles images exposées et les enfants, de leur côté, ont été ravis d’avoir « trouvé » une animation à leur portée. Pris au jeu, les parents nombreux sont les parents à avoir participé à l’animation.

-

Outils numériques

La CPS, organisation scientifique principale du Pacifique, a tout naturellement trouvé sa place dans cet évènement. À l’occasion de cette action de sensibilisation sur la pêche côtière durable, les divisions pêche, écosystèmes marins et aquaculture ainsi que changement climatique et durabilité environnementale, projet PROTEGE, ont ainsi présenté leurs nouveaux outils de sensibilisation pour le grand public et la jeunesse, au format numérique. La série de cinq vidéos animées a été conçue de manière pédagogique afin que, de l’enfant à l’adulte, les messages sur la durabilité de la pêche soient compris via une approche ludique. En produisant ce type de contenu, la CPS s’inscrit dans l’ère du temps et offre une nouvelle manière d’apprendre : le numérique, dont les usages vont croissants dans le Pacifique, est devenu un outil complémentaire incontournable dans l’apprentissage moderne des enfants.

Adaptations locales

Les messages clés ainsi que le choix des sujets ont été réalisés en collaboration avec les partenaires de la CPS et testés dans les territoires, en gardant pour priorité de pouvoir adapter cette série régionale aux besoins locaux. Les vidéos, promues par plusieurs canaux, seront ainsi bientôt adaptées dans les langues locales sur demande, y compris à Wallis et à Tuvalu. "Je suis ravie de participer à ce projet. Avec la saison 2 finalisée, nous prévoyons de mettre en place des activités de sensibilisation dans les écoles. Ces vidéos sont très utiles pour que nos publics cibles comprennent les messages importants que nous souhaitons transmettre", a expliqué Matelina Stuart, bibliothécaire et responsable des relations publiques au département de la pêche de Tuvalu.

Adopter des pratiques de pêche durables

En mettant ces outils ludiques et pédagogiques à la disposition des gouvernements, et acteurs de la société civile, la CPS espère contribuer à renforcer la connaissance sur les ressources marines. Associés à d’autres tactiques et stratégies de sensibilisation mises en place par les pays et territoires (émissions radios, réseaux sociaux, théâtres forum, réunions publiques ou encore témoignages de personnes influentes), ces supports d’information ont pour objectifs de promouvoir l’adoption de pratiques durables de pêche.   

Cette série de vidéos a été produite par la CPS, dans le cadre du programme de Partenariat marin entre le Pacifique et l'Union européenne (PEUMP), du Projet régional océanien des territoires pour la gestion durable des écosystèmes (PROTEGE), ainsi que du projet de gouvernance des pêches côtières, financés par l’Union européenne, le gouvernement de la Suède et le programme d’aide néo-zélandais. Son contenu relève de la seule responsabilité de la CPS et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne, du gouvernement de la Suède et du gouvernement de la Nouvelle-Zélande.

Lien utile :
Accès à la playlist de la série « Histoires de pêcheurs »

Contacts média : 

  • Céline Muron, Chargée d'information et de sensibilisation (pêche côtière et communautaire), Division pêches, aquaculture et écosystèmes marins, Communauté du Pacifique (CPS) | [email protected]
  • Angèle Armando, Chargée de communication du Projet régional océanien des territoires pour la gestion durable des écosystèmes (PROTEGE) – Programme durabilité environnementale et changement climatique (CCES), Communauté du Pacifique (CPS) | [email protected]
0
Division
Durabilité environnementale et changement climatique
Pêche, Aquaculture et écosystèmes marins

Auteur(s)