L'Envoyé du Secrétaire général des Nations Unies pour la jeunesse participera au Dialogue de haut niveau sur la jeunesse océanienne

Suva

Un Dialogue de haut niveau sur la jeunesse sera organisé dans le cadre de la Conférence de la Communauté du Pacifique, qui se tient tous les deux ans, et dont la prochaine session aura lieu à Niue la semaine prochaine.

Dans son allocution d’ouverture, l’Envoyé du Secrétaire général des Nations Unies pour la jeunesse, M. Ahmad Alhendawi (Jordanie), abordera la question de l’élimination des obstacles à la mise en œuvre des stratégies internationales visant à encourager la participation des jeunes au développement durable.

Sur les 10 millions d’habitants que compte l’Océanie, plus de la moitié sont âgés de moins de 25 ans. Pourtant, on constate une pénurie d’investissements ciblés qui soient à la fois à la mesure de l’importance des enjeux liés à la jeunesse et suffisants pour répondre aux besoins de tous les jeunes Océaniens.

Le Dialogue de haut niveau, qui aura pour thème « Former une génération résiliente et les dirigeants océaniens de demain », sera l’occasion, pour les ministres des 26 pays membres de la Communauté du Pacifique, les représentants des jeunes et les partenaires du développement, de débattre des stratégies qui pourraient concourir à un accroissement des investissements dans les domaines influant directement sur la situation des jeunes de la région (maladies non transmissibles, changement climatique, santé et droits sexuels et reproductifs, emploi et autonomisation des filles et des jeunes femmes, notamment).

M. Alhendawi fera le point de la réflexion mondiale sur le développement axé sur les jeunes afin de mieux cerner les domaines dans lesquels l’action menée à l’échelle mondiale pourrait trouver une déclinaison régionale ou nationale dans le Pacifique, au bénéfice des pays insulaires océaniens.

« Au lendemain de l’adoption du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et à la veille du sommet historique de Paris sur le changement climatique, un sujet de toute première importance pour la région Pacifique, il ne fait aucun doute que nous devrons travailler main dans la main avec les jeunes à chaque étape du processus, si l’on veut espérer mettre en œuvre ce programme », a déclaré M. Alhendawi.

Et d’ajouter : « Dans ce contexte, les jeunes Océaniens ont aujourd’hui la possibilité de montrer la voie. »

Au cours de la réunion, les représentants du Conseil de la jeunesse du Pacifique prononceront une « déclaration de la jeunesse ». Le ministre samoan de la Condition féminine et du Développement social et communautaire, M. Tolofuaivalelei Falemoe Leiataua, et le secrétaire permanent par intérim du ministère salomonais des Affaires étrangères et du Commerce, M. Joseph Maahanua, présenteront chacun un exposé.

Le Directeur général de la Communauté du Pacifique, M. Colin Tukuitonga, a déclaré que la présence de l’Envoyé du Secrétaire général des Nations Unies jetterait un éclairage international particulièrement utile sur les différentes solutions de nature à renforcer la résilience des générations futures dans le Pacifique.

« Nous sommes impatients d’accueillir M. Alhendawi à l’occasion de ce dialogue d’importance majeure qui intervient à une étape cruciale, pour la planète et pour notre région, du programme de développement – une étape marquée par l’adoption récente des Objectifs de développement durable et la perspective d’un prochain accord mondial sur le climat », a-t-il ajouté.

La CPS, en partenariat avec le Conseil de la jeunesse océanienne, œuvre à la coordination des activités relevant du Cadre océanien pour l’épanouissement des jeunes 2014-2023. Ce partenariat vise à garantir aux jeunes un rôle central dans la formulation des actions de développement en faveur de la jeunesse.

Les participants au Dialogue de haut niveau se pencheront sur les travaux menés par les ministères de la jeunesse des pays de la région pour donner corps aux politiques nationales en faveur de la jeunesse ; ils échangeront des informations sur des enjeux communs et puiseront d’utiles enseignements dans les bonnes pratiques suivies dans certains pays. Les recommandations adoptées à l’issue du débat auront pour objet de promouvoir des approches interministérielles globales, propres à accroître les investissements en faveur de la jeunesse et à encourager une meilleure prise en compte des jeunes dans les autres secteurs de développement.

L’annonce de la venue de l’Envoyé du Secrétaire général des Nations Unies pour la jeunesse intervient quelques jours à peine après la tenue, le 22 octobre à Suva (Fidji), de la réunion inaugurale du groupe de réflexion sur la jeunesse du Pacifique, de création récente, qui rassemble les représentants de 25 organisations. Le groupe de réflexion s’est réuni en vue de préparer la première phase de la mise en œuvre du Cadre océanien pour l’épanouissement des jeunes, qui dresse la carte régionale des différents services proposés aux jeunes Océaniens et prévoit la mise en place d’un programme de microfinancements en faveur des jeunes.

La neuvième session de la Conférence de la Communauté du Pacifique et la réunion annuelle des représentants officiels des pays membres se tiendront à Alofi (Niue) du 31 octobre au 5 novembre 2015.

Le Dialogue de haut niveau aura lieu le dernier jour (le 5 novembre à Niue, soit le 6 novembre pour les pays situés à l’ouest de la ligne de changement de date).

Contacts médias :
Trevor Gowan, Communications, l’Envoyé du Secrétaire général des Nations Unies pour la jeunesse, [email protected] or +1 917 367 6316
Julie Marks, Directrice de la communication à la CPS, Courriel : [email protected] , téléphone : (+687) 80 74 95
Mereia Carling,  Conseillère en développement social (promotion des jeunes) à la CPS, Courriel : [email protected] , téléphone : (+679) 337 9354

0

Categories

Auteur