Les pays du Pacifique se mobilisent pour améliorer la qualité de l’enseignement

Nandi

L’hôtel Novotel de Nadi (Fidji) accueille cette semaine un atelier de cinq jours visant à renforcer l’analyse et l’élaboration des politiques éducatives au Samoa, aux Îles Salomon et en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Axé sur le renforcement des capacités stratégiques institutionnelles, cet atelier est organisé par le Programme pour l’évaluation et la qualité de l’enseignement (EQAP) de la Communauté du Pacifique (CPS). Darryl Hunter, du Département des politiques éducatives de l’Université de l’Alberta (Canada), vient pour l’occasion prêter main-forte à la CPS et aux représentants du secteur de l’éducation des trois pays océaniens précités.

Les participants à l’atelier livreront des informations sur la capacité actuelle de leur pays à élaborer des politiques éducatives. La formation mettra l’accent sur la compréhension du cadre des Nations Unies relatif aux capacités, les moyens de concrétiser la volonté du grand public dans le domaine de l’éducation, les préparatifs nécessaires au recueil d’informations sur les capacités disponibles dans les trois pays pilotes – Samoa, Îles Salomon et Papouasie-Nouvelle-Guinée – ainsi que sur le perfectionnement des compétences en vue d’évaluer les capacités stratégiques en place de manière cohérente et précise.

Face aux éléments mis à jour grâce aux activités menées dans le cadre du Programme de détermination des niveaux de référence au service de la qualité de l’enseignement en Océanie (PaBER), il est essentiel de savoir comment élaborer des politiques éducatives à l’échelon national, notamment pour parer aux lacunes constatées dans les programmes et l’évaluation.

Depuis juin 2012, date de sa création, le Programme PaBER, financé par le gouvernement australien, s’appuie sur des données factuelles pour impulser des changements de fond visant à obtenir de meilleurs résultats pédagogiques pour les enfants du Pacifique.

Ce projet est mis en œuvre au Samoa, aux Îles Salomon et en Papouasie-Nouvelle-Guinée, étant entendu que d’autres pays peuvent également en bénéficier, à condition d’adapter les procédures mises en place.

L’atelier prendra fin le vendredi 19 février.

Contact médias: Nina Tu’i, Spécialiste de l’éducation, CPS, [email protected] ou +679 3378525/+679 9039929

Contexte : Par le biais de l’EQAP, la CPS s’engage à promouvoir la qualité de l’enseignement en Océanie. Pour ce faire, elle participe à des actions de formation et conduit des travaux de recherche et de documentation afin de renforcer la capacité des ministères et d’autres parties prenantes à concevoir des politiques éducatives et à les mettre en œuvre.

0

Categories

Auteur