Renforcer la communication, une priorité du plan d’intervention d’urgence zoosanitaire de Vanuatu

Santo

Le plan d’intervention d’urgence zoosanitaire de Vanuatu vient d’être peaufiné et actualisé. Désormais, l’accent sera mis sur la communication et la diffusion d’informations pendant les périodes d’urgence.

Ces évolutions font suite à un atelier tenu à la fin du mois dernier au lycée agricole de Vanuatu (Santo), auquel ont participé des fonctionnaires du ministère de l’Agriculture, de l’Élevage, de la Foresterie, de la Pêche et de la Biosécurité de Vanuatu.

Cet atelier était animé par la Communauté du Pacifique (CPS) en partenariat avec ce même ministère et le lycée agricole concerné.

La santé animale est une question prépondérante qui doit être surveillée de près en Océanie. En effet, elle a une influence sur les conditions de vie des agriculteurs, la santé humaine et les économies nationales.

L’élevage représente un secteur très important qui pèse lourd dans l’économie et la vie culturelle de Vanuatu, seul pays insulaire océanien aujourd’hui à exporter du bœuf vers des pays comme le Japon, les Îles Salomon et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. La part du lion de ces exportations de bœuf (de 40 à 60 %) est détenue par Santo qui, en 2014, a exporté un total de 265 tonnes métriques de bœuf.

Après avoir procédé à l’examen du Plan d’intervention d’urgence zoosanitaire de Vanuatu (élevage), les 30 participants, dont 5 femmes, ont pris part à une simulation théorique afin de se familiariser aux structures et pratiques du commandement et du contrôle ainsi qu’au processus d’établissement de rapports en cas d’intervention rapide consécutive à une incursion de maladies exotiques graves ou de nuisibles.

Cet atelier relatif aux interventions d’urgence s’est tenu dans la foulée d’un cours de formation paravétérinaire à distance dispensé sur 16 semaines, également mis en place avec le concours de la Division ressources terrestres de la CPS.

Compte tenu du manque de vétérinaires qualifiés dans la région, ce sont 22 spécialistes de l’élevage au ministère de l’Agriculture, de l’Élevage, de la Foresterie, de la Pêche et de la Biosécurité de Vanuatu qui ont participé à ce cours de formation paravétérinaire et aux séances d’orientation.

Ces fonctionnaires des provinces de Torba, Penama, Sanma, Malampa, Shefa et Tafea travaillent dans les secteurs de la biosécurité, de la santé animale et des services de production, et sont les premières personnes que les agriculteurs contactent en cas de besoin.

Élaborée par la CPS, la formation s’articule autour de douze modules et couvre tous les aspects de la santé et de la production animale, des zoonoses et de la biosécurité. Les stagiaires doivent participer à des cours théoriques, des travaux dirigés ainsi que des activités pratiques.

Des vétérinaires et des spécialistes de l’élevage, eux-mêmes agents paravétérinaires, font office d’instructeurs locaux et sont chargés d’assurer au quotidien le bon déroulement de la formation sur les sites qui leur ont été confiés ou qui relèvent de leur responsabilité.

Des « cours d’été » sont prévus à la fin de la formation afin de réviser les connaissances théoriques et de se livrer à des travaux pratiques, notamment des manipulations et des interventions pratiquées sur le cheptel disponible (ovin, porcin ou bovin).

Les acquis des stagiaires sont ensuite testés dans le cadre de trois exercices et de la semaine de cours d’été clôturant le cours de 16 semaines. Leurs compétences techniques sont alors évaluées par des agents de la CPS et des vétérinaires locaux. À la fin de la semaine, l’examen final est décliné en trois volets : oral, pratique et écrit.

Contacts médias :
Lonny Bong, Directeur, Département de l’élevage, Port-Vila, Vanuatu ( [email protected]) + 678 7710062 / 5388083
Tekon Timothy Tumukon, Directeur, Biosécurité de Vanuatu, Port-Vila, Vanuatu ( [email protected]) + 678 23519 / 678 33580
Israel Wore, Agent vétérinaire principal (nord), Biosécurité de Vanuatu, Luganville, Santo, Vanuatu ( [email protected]) + 678 7104316
Elenoa Salele, Assistante chargée de l’information sur la santé et la production animale, CPS ( [email protected]) + 679 7329647
Ilagi Puana, Conseiller en santé et production animales, CPS ( [email protected] ) + 679 8619093

0

Categories

Countries

Auteur(s)