Promouvoir la lutte contre les maladies non transmissibles à Wallis et Futuna

Mata-Utu

Afin de mettre fin à la crise des maladies non transmissibles (MNT), les chefs coutumiers de Wallis et Futuna s’engagent à appliquer l’interdiction de fumer dans les lieux publics et à faire cultiver des jardins pour encourager la consommation d’aliments sains et locaux.

La consommation de boissons sucrées et d’alcool sera également interdite lors des manifestations qui rassemblent la population.

Ce sont là les enseignements tirés de la toute première mission qu’ont effectuée ensemble la Communauté du Pacifique (CPS) et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) à Wallis et Futuna, dans un effort de soutien à l’Agence nationale de santé qui s’efforce d’accélérer les mesures à prendre en matière de lutte contre les MNT.

Plus de 42 % d’adultes du Territoire sont des consommateurs quotidiens de tabac, première cause de décès évitables, alors que la pathologie qui « tue silencieusement », l’hypertension, touche 34 % des adultes (deuxième taux le plus élevé de la région).

La mission menée par la CPS et l’OMS, qui s’est terminée cette semaine, visait à contribuer au renforcement d’une approche plurisectorielle dans la lutte contre les MNT, et à la sensibilisation aux MNT et aux mesures de prévention, en langue française et wallisienne, des participants, notamment des chefs politiques et coutumiers ainsi que des membres de la communauté.

Les participants ont apporté leur soutien entier aux dirigeants politiques pour que ces derniers prennent des mesures de lutte contre les MNT.

« Nos chefs coutumiers et nos parents font figure de modèles pour nos jeunes et nos enfants. Il nous incombe de leur donner l’exemple et de les aider à profiter d’un avenir sain. C’est pourquoi il est grand temps de prendre des mesures de lutte contre les MNT », a indiqué M. Vahai Tuulaki, Chef coutumier de Vaitupu (Hihifo).

La CPS et l’OMS ont formulé des recommandations à l’intention de Wallis et Futuna portant sur la création d’un comité plurisectoriel de lutte contre les MNT qui coordonnera et favorisera la mise en place de mesures, l’élaboration d’un plan d’action national de lutte contre les MNT dont les activités seront bien définies, tout comme les fonctions et responsabilités de chacun des membres du comité.

Les deux organisations préconisent également d’élaborer une loi de lutte antitabac qui comprendra l’interdiction de vendre des produits du tabac à des mineurs, la création d’espaces non-fumeurs, la mise en place de règles relatives au conditionnement et à l’étiquetage permettant d’avertir les personnes des dangers de la consommation des produits du tabac, et le renforcement de la surveillance des MNT afin de continuer à suivre l’évolution du fardeau des MNT ainsi qu’à mesurer l’impact des mesures prises en matière de prévention de ces maladies.

Mme Solène Bertrand-Protat, Chargée de la lutte contre les maladies non transmissibles à la CPS, a apporté son assistance à l’équipe des services de prévention de l’Agence nationale de santé au mois d’avril, en dressant le bilan des programmes et des services de prévention des MNT.

Par la suite, Wallis et Futuna a envoyé des représentants participer au Sommet sur les MNT aux Tonga afin d’échanger des connaissances et des idées.


Contact médias :
Solène Bertrand-Protat, Chargée de la lutte contre les maladies non transmissibles à la CPS, [email protected] ou +679 337 9380

Liens utiles :
Sommet des Maladies Non Transmissible
La Journée mondiale sans tabac à Wallis et Futuna

0

Auteur