La Communauté du Pacifique rend hommage à Ratu Joni Madraiwiwi

Suva

La Communauté du Pacifique (CPS) présente ses plus profondes condoléances à la famille de Ratu Joni Madraiwiwi, membre du Conseil consultatif externe de l’Équipe régionale d’éducation en matière de droits de la personne (RRRT) de la CPS.

Défenseur de longue date des droits de la personne et ami de la CPS, à laquelle il a toujours apporté son soutien, Ratu Joni Madraiwiwi a participé à plusieurs consultations en rapport avec les activités de la RRRT, et notamment à la réunion régionale de consultation des juges et magistrats océaniens et à la consultation régionale des juristes, et a été associé à la mise en place du module sur les droits de la personne dispensé à l’USP dans le cadre de la formation sanctionnée par le diplôme océanien de pratique juridique. Il a également été coauteur de plusieurs volumes du Compendium de jurisprudence océanienne (Pacific Human Rights Law Digest) parus récemment.

Audrey Aumua, Directrice générale adjointe (Suva) de la CPS, qui assistera aux funérailles nationales de Ratu Joni Madraiwiwi, organisées aujourd’hui à Bau (Fidji), a déclaré : « La promotion du plein exercice des droits fondamentaux des hommes, des femmes et des enfants, sur un pied d’égalité, n’est pas toujours une entreprise aisée. C’est pourtant dans cette voie que Ratu Joni a choisi de s’engager avec passion, aux côtés de la CPS, pendant de nombreuses années ».

« C’est à lui que nous devons nos victoires. Il va laisser un vide immense, mais sa vision d’un Pacifique prospère et en paix restera une précieuse source d’inspiration pour la CPS », a ajouté Mme Aumua.

« Nous avons appris avec une profonde tristesse le décès de Ratu Joni Madraiwiwi, qui a apporté au fil des ans une contribution inestimable aux activités du Conseil et de la RRRT. Les habitants des Îles Salomon n’ont pas oublié le rôle qu’il a joué au sein de la Commission vérité et réconciliation, et lui réservent une place spéciale dans leur cœur. Je partage, par l’esprit et la pensée, la peine de l’équipe RRRT de la CPS, au moment où les Fidji et la région tout entière pleurent la perte d’un fils qui a su les servir avec une compétence et une détermination sans faille », a déclaré Ethel Sigimanu, Membre du Conseil de la RRRT et Secrétaire permanente du ministère salomonais de la Condition féminine, de la Jeunesse, de l'Enfance et de la Famille.

« La disparition de cet homme plein de sagesse resté fidèle à ses principes est une grande perte pour Nauru, les Fidji, la RRRT et la région dans son ensemble », a déclaré Rosslyn Noonan, membre du Conseil de la RRRT et Directrice de la faculté de droit du Centre pour le droit, les politiques et la pratique en matière de droits de la personne de l’Université d’Auckland.

« N’oubliez pas qu’il suffit d’une poignée de personnes animées d’un réel engagement pour modifier le cours de l’histoire. » Ratu Joni Madraiwiwi

Comme le rappelle Romulo Nayacalevu, Conseiller principal aux droits de la personne à la CPS, « Ratu Joni était un membre respecté de la communauté des juristes et de la noblesse. Pourtant, il était d’un abord aisé et nous apportait ses conseils et son soutien sur les stratégies à mettre en œuvre pour faire avancer les grandes causes que nous défendons, en concertation avec les professionnels du droit, le système judiciaire et les administrations nationales des pays océaniens que nous servons. Il avait su gagner l’affection de toute l’équipe, et nous a convaincus, par ses encouragements, de l’importance qu’il y a à rester fidèle aux valeurs et aux idéaux qu’il avait lui-même épousés. C’était un très grand homme, et travailler à ses côtés a été un privilège rare. En sa qualité de membre du Conseil consultatif externe, Ratu Joni nous a fait profiter de son expérience incomparable. Sa grande sagesse et la force de son engagement ont été riches d’enseignements et imprègnent à tout jamais le souvenir que la plupart d’entre nous, au sein de la RRRT et à la CPS, garderont de lui ».

Ratu Joni Madraiwiwi était chef, responsable traditionnel, juriste et ancien Vice-président de la République des Fidji. Il a siégé au sein de la Commission vérité et réconciliation des Îles Salomon en 2008. Aux Tonga, il a obtenu le titre de Lord Madraiwiwi Tangatatonga et a conseillé Sa Majesté le Roi George Tupou VI. On lui doit également le règlement des différends portant sur les titres de noblesse. En 2014, il a été nommé Président de la Cour suprême de Nauru, et a accepté, la même année, de rejoindre le Conseil consultatif de la RRRT.

Contact médias :
Onorina Saukelo, Assistante communication à la CPS, [email protected] ou + 679 330 558

News Category
Media Release
0

Auteur