Aux Fidji, des éleveurs de tilapia vont ouvrir des écloseries

Suva

Cinq éleveurs fidjiens de tilapia viennent de rentrer au pays après avoir assisté à un stage d’aquaculture de deux semaines à Bangkok (Thaïlande), prêts à mettre en pratique les connaissances et les techniques qu’ils y ont acquises.

Cette formation était dispensée sous l’égide du projet Accroissement du commerce de produits agricoles (Increasing Agricultural Commodities Trade ou IACT), financé par l’Union européenne et mis en œuvre par la Communauté du Pacifique, qui apporte son soutien au relèvement des Fidji suite à la dévastation causée par le cyclone tropical Winston.

L’évaluation des dégâts subis par le secteur de l’aquaculture fidjien à la suite de ce cyclone a révélé une grave pénurie d’alevins de tilapia.

Dispensé par l’Asia Institute of Technology (AIT), ce stage a permis aux participants d’apprendre sur le terrain comment créer et gérer des écloseries et des installations de grossissement de tilapia.

Cet appui à la réhabilitation des écloseries locales de tilapia permettra non seulement de renforcer les moyens de subsistance dans le secteur agricole, mais apportera des avantages importants pour la santé des consommateurs fidjiens, qui pourront se procurer ce poisson à des prix abordables.

« Dans les hautes terres de Naitasiri, il est difficile de trouver du poisson frais. Pourtant, dans des régions isolées comme la nôtre, il est important de pouvoir en consommer, car c’est bon pour la santé » explique Iowane Vere, un des cinq participants au stage de Thaïlande.

« Grâce à l’élevage du tilapia, notre communauté peut maintenant choisir autre chose que la viande pour ses repas. L’existence d’une écloserie dans notre village encouragera les villages voisins à se lancer également dans l’élevage de cette espèce », poursuit M. Vere.

À la suite de cette formation, le projet aidera les éleveurs de tilapia sélectionnés à monter leurs propres écloseries, augmentant et diversifiant ainsi l’offre locale d’alevins de tilapia.

« Une fois la résilience du marché de l’approvisionnement renforcée, les Fidjiens qui vivent à l’intérieur des terres auront accès à du poisson frais à des prix abordables, et ce, tout au long

de l’année. Les éleveurs de tilapia pourront également se concentrer sur la croissance de leurs exploitations sans craindre de ne pas pouvoir s’approvisionner en alevins », explique Mme Audrey Aumua, Directrice générale adjointe de la Communauté du Pacifique

« Nous espérons que cette formation aboutira à une augmentation du nombre d’écloseries aux Fidji ces prochaines années, renforçant ainsi les bases d’une filière appelée à exercer une forte influence commerciale dans la région », ajoute Mme Audrey Aumua.

A propos de la CPS :
La Communauté du Pacifique (CPS) est la principale organisation scientifique et technique du Pacifique, accompagnant fièrement le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et territoires membres qui la composent et en assurent la gouvernance.

Contact médias:
Vivita Matanimeke, Assistante en communication à la CPS, [email protected] ou +679 337 0733

0
Countries

Auteur(s)