Renforcer la mobilisation et la gouvernance environnementales à Nord Efate

Efate

À Vanuatu, deux réseaux locaux d’action environnementale bénéficient d’un coup de pouce pour mener à bien leurs projets de préservation et de gestion des ressources naturelles.

Ce soutien intervient suite à la formation sur la mobilisation sociale, la gouvernance et la planification stratégique, organisée du 14 au 17 février derniers dans le village de Mangaliliu, sur l’île d’Efate, à l’initiative des autorités de la province de Shefa et de la Communauté du Pacifique (CPS).

À travers son projet RESCCUE, la CPS entend renforcer la résilience au changement climatique par l’application de stratégies de gestion intégrée des zones côtières.

Depuis 2015, l’équipe du projet RESCCUE Vanuatu s’attache à travailler aux côtés des autorités locales, ainsi que des comités et réseaux communautaires, afin que ces derniers puissent mettre en œuvre les activités du projet.

Pièce maîtresse de cette approche, l’équipe du projet aide les réseaux locaux d’action environnementale à se développer et à planifier leurs activités.

En soutenant les réunions régulières de planification stratégique des réseaux locaux, on contribue aussi à leur vitalité à long terme, sachant que, là où les projets de développement ne font que passer, les réseaux locaux s’affirment comme des acteurs solides au service de la protection des milieux écologiques du pays.

Les membres du comité de direction et les porte-parole du réseau Tasivanua et du réseau d’aires marines et terrestres protégées de Nguna-Pele sont ainsi venus à Mangaliliu pour rencontrer M. Taman Onesmas, fonctionnaire de la province de Shefa, et les membres de l’équipe RESCCUE, dans l’optique de se former à la mobilisation communautaire, aux méthodes de gouvernance garantissant la responsabilité et la transparence des activités, et à la planification stratégique par objectif.

« La gouvernance constitue une incroyable boîte à outils pour les comités. Le terme gouvernance renvoie d’ailleurs à de nombreux instruments. Un comité ou réseau doté d’un bon système de gouvernance sera lui-même solide et il atteindra ses buts, tout en respectant sa mission fondamentale », a indiqué M. Onesmas.

Cette formation à la mobilisation communautaire et à la gestion doit aussi aider les deux réseaux communautaires d’action environnementale, présents à Nord Efate et dans les îles périphériques d’Efate, à revoir leurs statuts et leurs plans stratégiques.

L’équipe RESCCUE de Vanuatu travaille en association avec des volontaires et des réseaux locaux d’action environnementale afin de proposer des activités propres à renforcer la résilience à long terme des communautés, dans l’intérêt des générations futures.

Le projet RESCCUE est principalement financé par l’Agence française de développement (AFD) et le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM). À Vanuatu, le projet est géré par Opus International Consultants, la coordination des activités étant assurée en concertation avec le ministère des Affaires étrangères, tandis qu’une équipe locale, composée notamment des organisations Live and Learn et Development Services, appuie la mise en œuvre des interventions.

Contacts médias :
Jean-Noël Royer, Chargé de la communication à la CPS, [email protected] ou +687 87 70
Kylie Mullins, équipe RESCCUE Vanuatu pour la communication et le renforcement des capacités, [email protected] ou +678 772 7356

À propos de la CPS :

La Communauté du Pacifique (CPS) est la principale organisation scientifique et technique du Pacifique, soutenant fièrement le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour ses 26 États et Territoires membres, qui en assurent la gouvernance.

Lien utile :
Projet RESCCUE de la CPS

0

Auteur