Sécurité et fiabilité d’approvisionnement : deux enjeux de la tarification des produits pétroliers dans le Pacifique

Auckland

Gaz de pétrole liquéfié (GPL) emmagasiné dans des conteneurs isothermes. Les conteneurs isothermes sont des unités de stockage normalisées utilisées pour optimiser la manutention et l’expédition de marchandises.

Estimée à six milliards de dollars des États-Unis, la filière pétrolière des États et Territoires insulaires océaniens demeure l’un des grands moteurs économiques de la région et l’un des piliers de sa sécurité énergétique.

Consciente de la nécessité de donner à la région des clés de lecture pour comprendre le secteur pétrolier et la mécanique des facteurs influant sur les prix des produits pétroliers dans le Pacifique, la Communauté du Pacifique (CPS), en collaboration avec S & P Global Platts, organise un atelier régional consacré au secteur pétrolier, du 20 au 24 mars, à Auckland (Nouvelle-Zélande).

S & P Global Platts est le principal prestataire de données sur la tarification des produits pétroliers dans la région Asie-Pacifique.

Les données sur le marché pétrolier et les cours de produits références que fournit Platts en toute indépendance permettent aux États et Territoires insulaires océaniens de vérifier les prix proposés par les compagnies pétrolières.

Pour les participants, l’atelier sera l’occasion d’en apprendre davantage sur l’utilisation des cotations, sachant qu’une petite erreur rapportée à plusieurs millions de litres de carburant peut représenter une perte conséquente pour le consommateur.

Avant tout, l’atelier permettra d’ouvrir le débat sur l’accès aux données de l’agence d’évaluation, que l’on souhaite plus rentable et, si possible, moins contraint. L’objectif est de permettre aux autorités nationales et aux secteurs particulièrement gourmands en pétrole, tels que la production d’électricité, de consulter ces données et informations en accès direct pour fixer leur propre système de tarification, négocier des contrats d’approvisionnement et vérifier les prix en vigueur.

Après une première édition organisée en 2012 par la CPS et Platts autour de la tarification pétrolière, la formation s’étend cette fois à la sécurité et aux possibilités de mutualisation des opérations régionales dans le secteur pétrolier. Concernant ce dernier point, les responsables publics et les acteurs du secteur peuvent saisir l’occasion de cette rencontre pour envisager l’introduction de carburants plus propres et de meilleure qualité.

Les subventions aux énergies fossiles sont un frein à la transition régionale vers plus d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique. À ce titre, l’élimination progressive des aides sera l’une des thématiques au centre des débats.

En outre, l’atelier intervient en prélude de la troisième Conférence régionale des ministres océaniens de l’Énergie et des Transports maritimes, prévue aux Tonga le mois prochain, et permettra à ce titre de relayer aux ministres les questions soulevées et débattues.

D’après le Conseiller en énergie durable de la CPS, M. Rupeni Mario, « le secteur pétrolier évolue rapidement ; plus nous multiplions les occasions de rencontre et de débat ouvert sur la sécurité, les prix et la fiabilité d’approvisionnement entre la filière, les autorités nationales, les grands consommateurs, les organes de fixation des prix et les organes de régulation, mieux ces questions seront comprises et meilleure sera l’issue pour le consommateur ».

« L’incendie qui s’est récemment produit au Samoa et la pénurie de carburant constatée à Vavu'u aux Tonga ont montré qu’il existait un lien intrinsèque entre la sécurité du secteur pétrolier et la fiabilité de l’approvisionnement en carburant, d’une part, et les prix négociés et les pratiques de tarification, d’autre part », a indiqué M. Mario.

« La CPS tient à remercier Platts, Pacific Energy, ainsi que la société Vital-FSM PetroCorp des États fédérés de Micronésie et la compagnie South Pacific Oil des Îles Salomon pour leur contribution à ces cinq journées d’atelier », a-t-il ajouté.

Dans son allocution d’ouverture, le directeur de la Commission de l’électricité des Tonga, M. Lord Dalgety, a insisté sur l’importance que revêtent les produits pétroliers pour le développement économique et social des États et Territoires insulaires océaniens.

« L’industrie pétrolière restera un acteur incontournable, mais les pouvoirs publics des États et Territoires insulaires océaniens, les régulateurs, les politiques et les consommateurs doivent apprendre à décrypter le fonctionnement de ce marché et admettre qu’il n’existe pas de modèle réglementaire unique facilement applicable dans tous les pays. Il revient à chaque pays d’adopter le modèle de son choix et de l’adapter à ses besoins particuliers », a-t-il affirmé.

Le président du conseil d’administration de South Pacific Oil, M. Gideon Zoloveke, a remercié la CPS et S & P Global Platts pour l’organisation de l’atelier, qui a permis de rassembler des spécialistes de la tarification, de la sécurité et de la logistique d’approvisionnement, et, plus important encore, d’offrir un espace de discussion et de mise en réseau sur les enjeux clés intéressant les États et Territoires insulaires océaniens.

Contact médias :
Atishma Lal, Assistante chargée de l’information à la CPS, [email protected] ou +679 3379402

À propos de la CPS :
La Communauté du Pacifique est la principale organisation scientifique et technique du Pacifique, soutenant fièrement le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale d’aide au développement, la CPS fait figure de maison commune pour ses 26 États et Territoires membres, qui en assurent la gouvernance.

Lien utile :
SPC launches pacific islands fuel pricing manual

0

Categories

Auteur