La Communauté du Pacifique et le Programme alimentaire mondial resserrent leurs liens de coopération

Suva

La Communauté du Pacifique (CPS) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont signé un accord qui leur permettra d’accroître l’efficacité des actions qu’ils mènent afin d’aider les États et Territoires insulaires océaniens à renforcer leur résilience et à concrétiser leurs aspirations au développement.

La convention de partenariat quadriennale a été signée cette semaine par la Directrice générale adjointe de la CPS, Mme Audrey Aumua, et le Directeur régional pour l’Asie et le Pacifique du PAM, M. David Kaatrud.

« La CPS est ravie de pouvoir resserrer ses liens de collaboration avec le groupe sectoriel régional Sécurité alimentaire pour le Pacifique, l’objectif étant d’appuyer les efforts engagés par la région pour se doter de capacités renforcées en matière de préparation et de réponse aux chocs extérieurs, mais aussi en ce qui concerne le renforcement de la résilience des groupes les plus vulnérables face au changement climatique et à d’autres crises. La convention que nous venons de conclure traduit la volonté de nos organisations respectives de mutualiser leur expertise, leurs compétences et leurs ressources au service des populations océaniennes », a déclaré Mme Aumua.

« La région Pacifique ne ressemble en rien aux autres régions du monde, et le Programme alimentaire mondial est fermement résolu à y accomplir sa mission en matière de préparation aux catastrophes. C’est pour nous un honneur de travailler en partenariat avec la CPS, qui est tout aussi déterminée que le PAM à couvrir le segment du dernier kilomètre. En d’autres termes, il s’agit de s’assurer qu’en Océanie, personne n’est laissé pour compte dans la préparation aux catastrophes et que les pouvoirs publics de la région ont accès aux meilleures formes d’assistance disponibles, grâce à des alliances comme celle que nous concrétisons ici aujourd’hui », a affirmé M. David Kaatrud.

Ce nouveau partenariat favorisera la mise en place de collaborations plus efficaces pour la préparation aux situations d’urgence dans trois domaines : la sécurité alimentaire, la logistique et les télécommunications d’urgence. Il permettra d’appuyer la création d’une plateforme en ligne pour la cartographie du matériel d’urgence posté dans le Pacifique, l’échange d’informations et de données d’expérience, et la mise en place de

collaborations en vue de la mise à niveau des systèmes de communication et de la mise en œuvre des activités d’évaluation que les deux organisations entreprennent dans la région Pacifique.

Le Programme alimentaire mondial est l’organisme des Nations Unies qui intervient en première ligne dans la lutte contre la faim dans le monde. Sa mission : acheminer une aide d’urgence et une aide au développement dans les pays et auprès des populations les plus pauvres et les plus gravement touchés par l’insécurité alimentaire afin d’éradiquer la faim et la pauvreté.

La CPS est la principale organisation scientifique et technique du Pacifique, soutenant fièrement le développement de la région depuis 1947. Organisation internationale, la CPS fait figure de maison commune pour les 26 États et Territoires membres qui la composent et en assurent la gouvernance. Elle intervient dans plus de 20 secteurs d’activité, dont la sécurité alimentaire, le changement climatique, la gestion des risques de catastrophe, l’égalité hommes-femmes, la santé publique et les droits de la personne.

Contacts médias :

Salome Tukuafu, Chargée de la gestion de l’information et de la communication à la CPS, Division ressources terrestres, [email protected] ou +679 337 9287

Sanya Ruggiero, chargée de la gestion de l’information et de la communication au PAM, +679 8666 445, [email protected]

0

Auteur