États fédérés de Micronésie : les jeunes façonnent l’avenir dans le cadre de la conférence marquant la Journée internationale de la jeunesse

Chuuk

Pour marquer la Journée internationale de la jeunesse 2017, une conférence nationale dédiée aux jeunes et très médiatisée a été organisée du 8 au 10 août, dans l’État de Chuuk. Dans son allocution d’ouverture, M. Peter M. Christian, Président des États fédérés de Micronésie, a souligné la nécessité de mettre l’accent sur la consolidation de la paix à l’issue de périodes difficiles : « vous pouvez très bien tomber ; le plus important est de vous relever après ». Au travers de ces mots, il a encouragé les représentants de la jeunesse à persévérer de façon à réaliser leurs aspirations.

Le thème de la Journée internationale de la jeunesse 2017, « Les jeunes édifient la paix », prend tout son sens dans la région du Pacifique : il souligne à quel point il important que les jeunes s’emploient à façonner l’avenir, en aspirant au bonheur et à la paix. Ce thème transparaît également en filigrane dans le Cadre océanien pour l’épanouissement des jeunes (2014–2023), élaboré par la CPS, en collaboration avec ses partenaires et des jeunes. Ce cadre trace la voie à suivre pour traiter les questions liées à la jeunesse dans la région. Il prône la mise en place de programmes et de politiques de développement dans le secteur de la jeunesse, mais aussi dans d’autres secteurs du développement. Il repose notamment sur une approche stratégique ouverte, qui se fonde sur le respect des droits et vise à offrir aux jeunes la possibilité de participer à la prise de décision. Car c’est en faisant participer les jeunes aux mécanismes d’élaboration des politiques que les dirigeants pourront prendre des décisions stratégiques mieux éclairées et donnant davantage de résultats.

Le Coordonnateur national pour la jeunesse des États fédérés de Micronésie, M. Stuard Penias, a souligné le rôle essentiel qu’ont à jouer les jeunes dans la construction de l’avenir de la région. « Nos jeunes peuvent être les artisans de la paix, a-t-il déclaré. C’est pourquoi cette conférence vise à établir le cadre qui nous permettra de travailler main dans la main avec les jeunes, pour assurer la paix et la prospérité au sein de notre nation. »

Durant cette conférence, les conseils de la jeunesse des différents États fédérés de Micronésie et les autres porte-paroles des jeunes ont contribué à orienter l’élaboration des politiques nationales et des plans d’action de chacun des États du pays en ce qui concerne la jeunesse. Ce travail a été officialisé par l’adoption d’un relevé de conclusions, dans lequel figurent des recommandations qui préconisent notamment la promotion de l’entrepreneuriat chez les jeunes, grâce à l’exploitation des ressources locales. Les représentants de la jeunesse ont également mis l’accent sur la nécessité d’adopter des mesures stratégiques plus énergiques, comme le contrôle fiscal sur les produits alcooliques et les cigarettes, pour lutter contre le fléau que représentent les maladies non transmissibles (MNT).

La question des violences sexistes et domestiques a été examinée de manière approfondie. Les représentants des jeunes ont ainsi appelé de leurs vœux la conduite à l’échelon local d’actions culturellement adaptées. Le président nouvellement élu à la tête du Conseil national de la jeunesse des États fédérés de Micronésie, M. Timothy Ruda, a rappelé qu’il était essentiel de replacer ces questions dans le contexte culturel et déclaré ce qui suit : « notre culture ne cesse d’évoluer ; c’est pourquoi il est impératif de prendre en considération les réalités d’aujourd’hui et les questions qui intéressent nos jeunes, comme la tenue vestimentaire et les châtiments corporels infligés aux enfants ».

Les représentants de l’État de Kosrae (États fédérés de Micronésie) ont en outre présenté le programme « 16 adolescents talentueux », une approche novatrice permettant d’accroître l’influence des jeunes. Cette initiative, mise en œuvre par le Gouvernement et l’Association pour la promotion de la jeunesse de Kosrae, reconnaît et appuie les efforts que déploient les jeunes pour jouer, de différentes façons, un rôle positif au sein de leurs communautés. La concertation avec les jeunes peut en effet permettre de promouvoir la paix, de résoudre les conflits intergénérationnels et d’inciter l’ensemble des citoyens à contribuer à la croissance et au développement socioéconomiques.

La Communauté du Pacifique plaide depuis longtemps en faveur du rôle des jeunes, la jeunesse figurant parmi les points récurrents à l’ordre de la réunion annuelle du Comité des représentants des gouvernements et administrations (CRGA) de la Communauté du Pacifique. Lors de la quarante-septième session du CRGA tenue à Nouméa, du 24 au 26 juillet, les membres ont salué les progrès réalisés sur le front de la consolidation des données sur la situation des jeunes, notamment en ce qui concerne les jeunes chefs d’entreprise et l’intégration des jeunes dans de nouveaux secteurs tels que le changement climatique. Ils ont par ailleurs salué le travail accompli en vue de renforcer les réseaux de jeunes et de faire en sorte que les principaux groupes de jeunes soient mieux représentés dans la prise de décision. La nécessité de créer un réseau de jeunes LGBTI et d’encourager leur participation aux dialogues stratégiques a aussi été évoquée.

Partenaire indéfectible du Conseil de la jeunesse du Pacifique, la CPS héberge son secrétariat et lui offre soutien administratif et accompagnement. À l’aide d’une subvention destinée à appuyer la structure de gouvernance et la planification à long terme du Conseil, ce dernier a pu, à son tour, prêter assistance à dix conseils nationaux de la jeunesse, notamment sous la forme d’actions de renforcement des capacités et de plaidoyer, et nouer des partenariats pour favoriser la concrétisation de ses objectifs à l’échelon national. Plus important encore, les conseils des jeunes entrepreneurs mis en place à Vanuatu, aux Îles Salomon et aux Tonga favorisent aujourd’hui le maillage entre jeunes chefs d’entreprise.

Les progrès enregistrés récemment à l’échelle de la région et dans les pays laissent présager un avenir prometteur, dans lequel les jeunes construisent la paix, sur les bases du travail considérable qui est accompli à l’heure actuelle.

Contact médias :
Mereia Carling, Conseillère en développement humain (promotion des jeunes), courriel : [email protected]

0

Categories

Auteur