Le ministre de la santé et de la prévention de la Polynésie française préside la réunion des ministres de la santé du pacifique

Papeete

Image et Communiqué de la Présidence de la Polynésie Française

 

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a officiellement ouvert, mardi matin à la Présidence, la treizième réunion des ministres de la Santé du Pacifique.

Le ministre de la Santé et de la prévention, le Dr Jacques Raynal, et plusieurs chefs de délégations et des personnalités de l’OMS (Organisation mondiale pour la santé) et de la Communauté du Pacifique, dont le Directeur régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Takeshi Kasai, et le Directeur général de la Communauté du Pacifique, le Dr Colin Tukuitonga, sont aussi présents pour cette grande réunion régionale sur les thématiques de la Santé.

La réunion des ministres de la Santé des pays océaniens est une réunion biennale réunissant les 22 États et territoires insulaires du Pacifique. Cet évènement est tripartite et est organisé par le pays hôte, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et la Communauté du Pacifique Sud. Cette année, deux nouveaux pays entrent dans cette réunion : l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Bien que la réunion des ministres de la santé soit biennale, les ministres de la Santé des États et territoires insulaires du Pacifique se réunissent à des réunions bilatérales à chaque Assemblée mondiale de la santé et à chaque Comité régional du Pacifique occidental afin de définir ensemble les stratégies pour leur région. Bien que certains territoires soient représentés par les États membres, ceci ne limite en rien leur présence et leur participation aux réunions bilatérales organisées lors des réunions internationales, aux comités régionaux et à l’Assemblée mondiale.

La première réunion des ministres de la santé a eu lieu à Yanuca, à Fidji en mars 1995. Cette réunion avait été organisée pour réagir à l’évolution rapide des conditions sociales et économiques qui se faisait au détriment de la qualité de vie et de la santé dans le Pacifique.

Lors de cette première réunion, les ministres de la santé ont adopté le concept des « Iles santé», thème fédérateur favorisant la promotion et la protection de la santé. En 2015, les 19 États et territoires présents à la 11ème réunion des ministres de la santé qui s’est tenue à nouveau à Yanuca, à Fidji, ont réaffirmé leur engagement en faveur du concept des îles santé dans la Déclaration de Yanuca.

Les îles-santé sont des lieux où les enfants se développent physiquement et spirituellement, l’environnement invite à l’apprentissage et aux loisirs, les gens travaillent et vieillissent dans la dignité, l’équilibre écologique est source de fierté, et l’océan nourricier est protégé.

Le concept des îles santé constitue un thème de ralliement, en pleine harmonie avec l’esprit océanien. Ce concept, adapté et mis en œuvre en fonction de contextes nationaux différents s’est révélé positif pour le Pacifique :

  • Une mise en place de nouvelles méthodes de travail telles que la promotion de la santé dans les villages et les écoles
  • La collaboration avec d’autres secteurs que celui de la santé
  • Le progrès dans la lutte contre les maladies infectieuses
  • L’amélioration de l’espérance de vie
  • L’amélioration de la survie de l’enfant

Par le biais de cette déclaration, les ministres se sont engagés à :

  • Exercer leurs pouvoirs ministériels pour inciter activement les dirigeants de leur pays respectif à mettre en œuvre le concept des îles santé
  • Formuler un cadre de gouvernance et de responsabilisation associé au travail à accomplir à l’échelon régional
  • Suivre les progrès et les réalisations accomplis sur la voie de la concrétisation du concept des îles santé
  • Promouvoir l’autonomisation des communautés
  • Veiller à ce que la voix du Pacifique soit entendue à l’échelle mondiale, afin que l’expérience du Pacifique puisse profiter à d’autres.

La réunion des ministres de la santé des Etats et territoires insulaires du Pacifique se tient pour la première fois en Polynésie française, et pour la première fois dans un territoire français de la région. La Polynésie française succède ainsi aux Iles Cook et présidera les prochaines rencontres qui se tiendront dans la région Pacifique (réunions bilatérales, ateliers organisés par l’Organisation mondiale de la santé, etc…).

Cette réunion présente une réelle opportunité pour la Polynésie française pour accueillir les représentants des autres Etats et territoires insulaires du Pacifique et ainsi promouvoir les actions sanitaires mises en place. Cette réunion lui permet notamment de partager son expérience sur les thèmes suivants:

  • La promotion et la modernisation des soins de santé primaire, une orientation stratégique définie dans son Schéma d’organisation sanitaire 2016-2021 qui encourage l’amélioration de la santé primaire dans les archipels de la Polynésie française ;
  • Le développement de l’offre cancer, une orientation stratégique dont les actions se sont portées sur la mise en place d’un réseau de soins cancer et sur l’expérimentation de l’administration de la chimiothérapie en proximité afin de limiter les évacuations sanitaires ;
  • Le développement de l’offre de dialyse permettant de répondre aux besoins de sa population et encourageant le développement des soins de proximité ; et
  • L’acquisition de nouveaux équipements permettant à son hôpital de dernier recours de bénéficier des avancées technologiques.

Le ministre de la Santé des Iles Cook Vainetutai Rose Toki Brown a donc passé officiellement ce mardi la présidence de la réunion au ministre de la Santé et de la prévention, le Dr Jacques Raynal. Les sessions de travail ont ensuite débuté sur les thèmes clés suivants :

  • La santé universelle dans le Pacifique (deux sessions y seront consacrées)
  • Le changement climatique et la santé
  • La sécurité sanitaire dans le Pacifique
  • L’évaluation des maladies non transmissibles
  • La vaccination et les maladies infectieuses
  • La santé environnementale et l’hygiène

Certains thèmes sont récurrents et permettent aux ministres de partager leurs expériences et les avancées des projets mis en œuvre. Ces échanges permettent également de développer des stratégies cohérentes sur le Pacifique. A la fin de la troisième journée du congrès, jeudi, les ministres de la santé décideront ensemble des recommandations et orientations pour les deux années à venir. Les ministres décideront également où se tiendra la réunion suivante.

Division
0

Auteur