Gatoloai Tili Afamasaga

Gatoloai

Gatoloai Tili Afamasaga, Pédagogue, Samoa

« Grâce à sa capacité à toujours considérer les choses dans leur ensemble, la formation des enseignants au Samoa a toujours fait en sorte de suivre les mutations des besoins des enseignants, des élèves et du système éducatif. »

Âgée de soixante-dix ans, Gatoloai Tili Afamasaga est un personnage clé du secteur éducatif du Samoa, son pays natal, depuis plus de quarante ans. Elle a commencé sa carrière à un poste d’enseignante, avant de bifurquer vers la formation des enseignants.

En 1984, elle a été nommée à la tête de l’Institut de formation des enseignants du Samoa Occidental, poste qu’elle a occupé pendant treize ans. Lors de la fusion de cet institut avec l’Université nationale du Samoa en 1997, elle est devenue la première doyenne de la faculté d’éducation de celle-ci. Au bout de huit années, elle est devenue la première directrice du Centre Oloamanu de perfectionnement professionnel et de formation continu, rattaché à l’Université.

« La situation a énormément évolué au fil des années, depuis l’époque de Clarence Beeby, ministre néo-zélandais de l’Éducation, et son influence sur notre système éducatif, jusqu’à la nomination du premier Directeur samoan de l’enseignement, Aiono Faanafi Le Tagaloa, et la mise en place du service de développement des programmes d’études », explique Gatoloai Tili Afamasaga.

« Grâce à la capacité de Gatoloai à toujours considérer les choses dans leur ensemble, la formation des enseignants au Samoa a toujours fait en sorte de suivre les mutations des besoins des enseignants, des élèves et du système éducatif », a déclaré le ministère de la Condition féminine et du Développement social et communautaire du Samoa dans un communiqué.

Depuis 2012, Gatoloai Tili Afamasaga propose des services de conseil dans tous les domaines de l’éducation et du développement social. Elle a ainsi participé à la constitution de l’autorité responsable des qualifications au Samoa, et préside le Congrès des travailleurs samoans. Elle était également, jusqu’à récemment, la présidente du Conseil océanien de l’éducation, fonction qu’elle a exercée durant huit ans.

En 2016, elle a reçu le prix « Krishna Datt Award for Excellence in Trade Unionism and Leadership in the Pacific », en reconnaissance de son travail syndical et de direction dans la région.

0

Cette initiative est mise en œuvre en partenariat avec :

Auteur