Katharine Kesolei

Katharine

Katharine Kesolei, Militante culturelle, 1942 - 2015, Palau

« Le regard sur les cultures indigènes commence à évoluer dans le monde moderne. Les gens se rendent compte que cette société “blanche” qui nous impose certaines de ses valeurs est une forme d’oppression... Je ne cherche pas l’opposition, je le dis pour nous essayions de comprendre, de savoir comment l’aborder, de connaître les contraintes. »

Aujourd’hui décédée, Katharine Kesolei a consacré plus de 30 ans de sa vie à la culture, l’éducation et au progrès économique du peuple de Palau.

Kathy, comme tout le monde la surnommait, a d’abord travaillé comme anthropologue et compris le rôle essentiel que la culture de Palau pouvait jouer dans le développement de son pays. Alors qu’elle a fait partie de nombreux conseils, commissions et autorités au sein de l’État et qu’elle a représenté les femmes de Palau lors de conférences régionales et internationales, c’est peut-être surtout pour ses efforts incommensurables en faveur de la protection et de la préservation de la culture de Palau que Mme Kesolei est connue.

Dès le début de sa carrière, lorsqu’elle participe à des initiatives telles que la création de l’Association des filles micronésiennes en 1960, dont elle est élue directrice, son sens de la communauté et son activisme social ne font pas l’ombre d’un doute. Mme Kesolei a également été une membre fidèle de Mechesil Belau, le groupe des femmes cheffes coutumières de Palau. À partir de 1994 et jusqu’à sa disparition, elle a contribué avec passion à la Mechesil Belau Conference, un événement national annuel lors duquel les cheffes traditionnelles débattent et proposent des résolutions au gouvernement afin de répondre aux défis culturels, sociaux, sanitaires et environnementaux auxquels les habitants de Palau sont confrontés.

Spécialiste de l’histoire et de l’anthropologie, Mme Kesolei faisait figure d’experte incontestée de la protection culturelle. Elle est à l’origine d’initiatives mettant à l’honneur la culture, l’histoire et la transmission des savoirs de Palau. En 1980, Mme Kesolei a dirigé la publication d’une anthologie des histoires et légendes de Palau en quatre volumes et, en sa qualité de directrice de la Palau Community Action Agency, dirigé le Projet de développement historique de Palau. Avant d’être élue au Congrès national de Palau, elle avait présidé pendant plusieurs années le Conseil consultatif pour l’histoire et la culture de Palau.

Devenue sénatrice en 2009, elle avait été réélue en 2012. Lors de la campagne de 2012, son slogan était : « Défendre la conscience et la responsabilité culturelles pour transmettre notre héritage aux générations futures, mettre Belau sur la voie du développement durable et de la croissance économique, favoriser des modes de vie sains dans notre Belau ».

À son décès en 2015, à l’âge de 73 ans, elle était Vice-Présidente du Sénat de Palau.

0

Cette initiative est mise en œuvre en partenariat avec :

Auteur