Padma Narsey Lal

Padma lal narsey

Padma Narsey Lal, Économiste spécialisée en écologie, Fidji]

 

Padma Narsey Lal est une économiste fidjienne, spécialiste de l’écologie. Elle est connue pour ses travaux novateurs de recherche interdisciplinaire dans le Pacifique, qui, depuis plus de quarante ans, intègrent l’écologie et l’économie de l’environnement et aident les nations insulaires océaniennes à relever les défis du développement durable et de la gestion de l’environnement.

Ses travaux révolutionnaires sur l’Océanie couvrent un large éventail de secteurs et de domaines, notamment l’analyse coût-avantages ainsi que l’évaluation de la valeur marchande et non marchande dans les domaines de la gestion des mangroves, de la gestion des risques de catastrophe, de l’adaptation au changement climatique, de l’eau et de l’assainissement, de la sécurité alimentaire et du développement agricole ou encore du développement des infrastructures routières.

Padma Narsey Lal est bien connue pour sa démarche analytique solide en matière d’élaboration de politiques, ainsi que pour avoir réussi à concrétiser des initiatives politiques en mesures pratiques sur le terrain. Ses premiers travaux interdisciplinaires aux Fidji ont eu pour conséquence le vote par le gouvernement d’un moratoire permanent sur l’assèchement à grande échelle des mangroves. Le résultat est visible aujourd’hui : les grandes mangroves deltaïques fidjiennes ont survécu.

À l’échelon régional, ses recherches et ses conseils se sont révélés d’une grande utilité pour aider les nations insulaires océaniennes à traiter un certain nombre de questions clés pour le développement, en particulier l’acceptation des effets du changement climatique, la gestion des catastrophes naturelles et la sécurité énergétique. Elle a fait entendre ces enjeux régionaux sur la scène nationale et internationale, en soulignant leur efficacité pour le développement au sens large (et non uniquement pour l’aide au développement) dans ses travaux ultérieurs, qui portent sur l’intégration du changement climatique et de la gestion des risques de catastrophes, et notamment sur le financement du changement climatique et la solidité des cadres nationaux de gouvernance.

L’intégration de plusieurs disciplines et la recherche collaborative visant à étayer les politiques et les mesures sur le terrain restent la marque de ses travaux de recherche et de conseil indépendant en Océanie.

Padma Narsey Lal a commencé sa carrière au sein de la fonction publique fidjienne, avant de se tourner vers la recherche et l’encadrement de la recherche pour de nombreux pays membres du Forum des Îles du Pacifique, notamment l’Australie. Elle a été cadre au sein de plusieurs organismes régionaux de développement, tout en encourageant la collaboration entre organisations gouvernementales et non gouvernementales. Elle a ainsi été conseillère en développement durable au sein du Secrétariat général du Forum des Îles du Pacifique, puis conseillère technique principale au bureau régional de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en Océanie. Avant de revenir dans le Pacifique, elle a occupé plusieurs postes de cadre au sein du gouvernement fédéral australien, en particulier au Centre australien pour la recherche agricole internationale.

Padma Narsey Lal a publié de nombreux rapports, ouvrages et articles publiés dans des revues à comité de lecture. Elle a ainsi été l’une des coauteures principales chargées de la coordination du Rapport spécial du GIEC sur les phénomènes climatiques extrêmes. Son ouvrage consacré à l’industrie sucrière aux Fidji, intitulé Ganna (« canne à sucre » en hindi), présente une analyse solide et objective des enjeux les plus problématiques du secteur, et étudie notamment en détail la productivité, ou plutôt le manque de productivité, des exploitations de canne à sucre et des raffineries de sucre dans le pays.

Padma Narsey Lal est titulaire d’un master en science, écologie et biochimie de l’Université du Pacifique Sud, d’un master en études des ressources et de l’environnement de l’Université nationale australienne, et d’un doctorat en agriculture et en économie des ressources de l’Université de Hawaï à Manoa. Membre du Rotary Club et Paul Harris Fellow, elle est également membre Henry Dunant de la Croix-Rouge australienne.

0

Cette initiative est mise en œuvre en partenariat avec :

Auteur