Takiora Ingram

Takiora

Takiora Ingram, Îles Cook, Écologiste, militante des droits des femmes et des arts

« La voix des femmes doit être entendue sur le plan local comme sur le plan international. Les droits des femmes font partie intégrante des droits de l’homme. Ils doivent être reconnus et respectés par tous, car nous sommes le ciment de nos familles et de nos communautés. »

En quarante ans, Takiora Ingram a largement contribué à faire progresser le statut des femmes, aussi bien dans ses Îles Cook natales qu’en Océanie de manière plus générale.

C’est sous son impulsion qu’ont été élaborées les politiques publiques de gestion améliorée des ressources marines. Et, en sa qualité de présidente du Comité des arts des îles du Pacifique de Creative New Zealand de 1996 à 2000, puis de présidente de l’association australienne Pacific Wave de 2001 à 2005, elle a défendu les arts et artistes visuels et du spectacle des îles du Pacifique. Fondatrice et administratrice de la Pacific Writers’ Connection, elle a également organisé des ateliers annuels d’écriture créative/écologique pour les adultes et soutient « My Hawaii », un concours d’écriture pour les enfants sur le thème de l’environnement, qui existe depuis 11 ans.

En 1991, Mme Ingram est devenue la première habitante des Îles Cook titulaire d’un doctorat, décerné par l’Université Massey (Nouvelle-Zélande). Elle avait auparavant obtenu une licence d’anthropologie avec mention très bien et un master de planification urbaine et régionale de l’Université d’Hawaï, avec une bourse de l’East-West Center.

Pionnière des droits des femmes, de l’égalité des sexes, de la présence des femmes dans le monde des affaires, des politiques publiques et des programmes communautaires de lutte contre les violences familiales, Mme Ingram a aidé les habitants des Îles Cook en menant de nombreuses initiatives. Elle a dirigé l’élaboration de stratégies de gestion durable de l’environnement marin, notamment de gestion des récifs coralliens, et soutenu l’essor et la promotion des arts visuels et du spectacle des îles du Pacifique, aussi bien sous leur forme traditionnelle que dans leur expression contemporaine.

Militante écologiste et consultante internationale, Mme Ingram défend la consultation et l’implication des communautés dans les décisions relatives à la gestion de la pêche, des lagons et des récifs coralliens, aux aires marines protégées et à l’exploitation minière des grands fonds marins. Elle a fait souffler un vent de changement sur les mentalités et l’action publique qui a permis d’améliorer la vie des femmes, des hommes et des enfants en Océanie.

0

Cette initiative est mise en œuvre en partenariat avec :

Auteur