La cinquième Conférence régionale des directeurs des services planification et statistique s’ouvre à Nouméa sur le thème « Exploiter pleinement le potentiel des statistiques en Océanie »

Nouméa

La cinquième Conférence des directeurs des services planification et statistique s’ouvre aujourd’hui à Nouméa et réunit des statisticiens des services nationaux et des représentants des ministères de la Planification de l’ensemble de la région océanienne. Aux côtés des membres des administrations publiques, sont également présents des représentants des partenaires du développement jouant un rôle dans les études statistiques et œuvrant dans tout le Pacifique.

La dernière Conférence régionale des directeurs des services planification et statistique, organisée en 2013 par la Communauté du Pacifique (CPS), était axée sur la mise en œuvre de la première phase de la Stratégie décennale océanienne sur la statistique. Cette année, la Conférence se tient sous le thème « Exploiter pleinement le potentiel des statistiques en Océanie ». Elle mettra en avant les progrès réalisés au regard de la Stratégie et permettra aux partenaires du développement de discuter des projets statistiques qui devraient être prochainement menés dans la région.

Depuis les années 90, la Division statistique pour le développement, qui compte parmi les divisions techniques de la CPS, aide les pays océaniens à suivre le développement socioéconomique et à rendre compte des progrès accomplis à cet égard. Elle contribue également au travail mené par les autres divisions de la CPS, en créant des passerelles entre les politiques, les processus et les résultats démographiques à l’échelon national (notamment en ce qui concerne la santé maternelle et infantile, l’accès aux services de base et les conséquences des catastrophes naturelles sur le logement et l’emploi).

La diffusion des données statistiques océaniennes bénéficie d’une meilleure visibilité depuis l’adoption des cadres internationaux pour l’établissement de rapports tels que les Objectifs de développement durable (ODD), qui ont récemment succédé aux Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Ces indicateurs permettent à la région océanienne de mesurer les progrès accomplis en matière de développement à l’aune des résultats enregistrés dans les autres régions du monde, et d’appeler des changements sur la scène internationale. Par exemple, si la vingt-troisième session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 23) est en ce moment présidée par les Fidji, c’est en partie parce que cet archipel a été capable de quantifier l’impact des catastrophes naturelles et de l’élévation du niveau de la mer à l’aide des statistiques locales.

La cinquième Conférence des directeurs des services planification et statistique s’achèvera le 16 novembre.

Contact : Phil Bright ([email protected])

Author