Renewal of the partnership between SPC and IRD

Noumea

(content available in French only)

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Océan, le 8 juin, la Communauté du Pacifique (CPS) et l’Institut de recherche pour le Développement (IRD) renouvellent leur accord de coopération pour les cinq prochaines années.

Ce partenariat débouchera sur des activités concrètes et de la recherche appliquée pour aider les pays et territoires océaniens à relever les multiples défis de développement auxquels ils sont confrontés.

Les deux organisations scientifiques et techniques renforceront notamment leur coopération via un échange d’informations accru ainsi que des activités de recherche et de formation conjointes autour de thématiques-clés pour la région telles que l’océan et ses ressources, le changement climatique et les risques environnementaux, la gestion durable et la gouvernance des ressources naturelles, dont les systèmes alimentaires, et la santé publique.

« Cet accord illustre notre volonté conjointe de mettre la science au service du développement durable en Océanie sur des thématiques-clés pour les membres de la CPS, par exemple l’océan et ses ressources qui sont à l’honneur aujourd’hui et dont les états et territoires de la région sont les gardiens traditionnels », a déclaré Cameron Diver, le Directeur-Général adjoint de la CPS.

Cette signature intervient alors que la décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques pour le développement durable vient d’être lancée. Celle-ci ,  insiste sur la nécessité d’avoir un océan en bonne santé, indispensable à un avenir durable pour la planète et pour tous.

« Les territoires océaniens constituent un enjeu écologique, géographique, social mais aussi culturel pour les membres de la CPS. Ceux-ci peuvent s’appuyer sur l’excellence de la recherche portée par l’IRD, basée sur un modèle original de partenariat équitable.  L’interdisciplinarité qui la caractérise et les relations science/sociétés qu’elle promeut, répondent aux exigences d’un développement durable et juste pour la préservation des écosystèmes. Cet accord renforce en outre les actions de formation et de valorisation pour mieux accompagner la prise de décision publique », ajoute Valérie Verdier, la Présidente-directrice générale de l’IRD.

Contact(s) presse :
Alexandre Brecher, Chargé de Communication principal, Pôle communication institutionnelle, Communauté du Pacifique (CPS) | [email protected] ou +687 72 52 20
Isabelle Gasser, chargée de communication (par intérim), Institut de recherche pour le Développement (IRD) | [email protected] ou +687 79 21 66

A propos de la CPS :
La Communauté du Pacifique appuie le développement durable en Océanie depuis 1947 en faisant appel aux sciences, au savoir et à l'innovation. Principale organisation intergouvernementale de la région, elle émane de ses 26 pays et territoires membres qui en assurent la direction. www.spc.int/fr

A propos de l’IRD :
L’IRD est un organisme de recherche public pluridisciplinaire et un acteur de l’agenda international pour le développement. Les priorités de recherche de l'IRD s'inscrivent dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD), avec pour ambition d'appuyer les politiques de développement et la conception de solutions adaptées aux défis environnementaux, économiques, sociaux et culturels auxquels les hommes et la planète font face. La principale représentation de l’IRD dans l’Outre-mer tropical français est établie en Nouvelle-Calédonie depuis 1946, où l’Institut est membre du CRESICA (Consortium de Recherche, d’Enseignement Supérieur et d’Innovation de Nouvelle-Calédonie).L es recherches conduites par l’IRD et ses partenaires accompagnent la prise de décision publique en Nouvelle-Calédonie et dans la région. Elles ciblent particulièrement les thématiques liées à l'insularité face aux changements globaux : environnement et ressources ; sociétés et territoires ; santé et environnement. https://nouvelle-caledonie.ird.fr/

News Category
Joint Release
Division
0

Author(s)