Dernières parutions de la CPS : notre avenir dépend de la bonne santé de l’océan

Nouméa

La Communauté du Pacifique (CPS) présente ici une sélection de publications produites par la CPS elle-même et ses partenaires, afin de mettre en évidence les importants travaux scientifiques et techniques en cours dans le Pacifique bleu.

Pourquoi avons-nous besoin d’un Centre pour les sciences océaniques ? Le Centre de la Communauté du Pacifique pour les sciences océaniques (PCCOS) a rédigé une présentation générale de son travail et de ses objectifs consistant à étoffer les connaissances et les données scientifiques sur l’océan dans la région Pacifique.

En étroite collaboration avec Geoscience Australia, la Division géosciences, énergie et services maritimes (GEM) de la CPS a publié une sélection de scénarios de séisme pour l’évaluation des aléas tsunami-inondation. Cette publication fournit aux États et Territoires insulaires océaniens des indications quant à la manière d’évaluer les aléas tsunamis causés par des séismes, et les risques d’inondation qui en découlent.

La Division pêche, aquaculture et écosystèmes marins (FAME) a publié son rapport annuel La pêche thonière dans le Pacifique occidental et central : bilan de l’activité halieutique et état des stocks de thonidés (2020). Elle a en outre publié la 35e édition du bulletin Les femmes et la pêche, qui traite notamment des effets de la COVID-19 sur les communautés côtières du Pacifique sous l’angle du genre et de l’inclusion sociale et qui propose une synthèse sur l’utilisation de démarches porteuses de transformations dans le domaine du genre, l’objectif étant de faire progresser l’égalité de genre dans les communautés dépendant des systèmes socio-écologiques des récifs coralliens.

Dans le cadre de la conférence « Notre océan » tenue à Palau, l’équipe Stratégie, performance et amélioration continue (SPL) a publié une présentation générale du programme phare de la CPS sur les systèmes alimentaires du Pacifique, afin d’expliquer notamment comment ce programme contribue à la concrétisation de l’avenir auquel aspirent nos membres, à savoir un avenir où toute la population océanienne est bien nourrie, au moyen de systèmes alimentaires résilients et équitables.

Et enfin, une publication tirée de nos archives ! Alors que les frontières commencent à rouvrir et que les voyages peuvent reprendre à travers la région (pourvu que ça dure), la Division GEM a publié une étude théorique sur le géotourisme dans le Pacifique, et plus précisément sur les perspectives de mise en place d’un géoparc mondial de l’UNESCO sur l’atoll de Funafuti, à Tuvalu. Funafuti, qui est le plus grand atoll et la capitale de Tuvalu, est la partie émergée d’un volcan et serait le premier géoparc au monde situé sur un atoll.

Pour de plus amples informations, merci d’écrire à l’adresse suivante : [email protected].

0
Division
Corporate
Durabilité environnementale et changement climatique
Pêche, Aquaculture et écosystèmes marins
Géosciences, énergie et services maritimes
Headquarters
Bureau régional de Suva
Bureau régional pour la Mélanésie
Bureau régional pour la Micronésie
Bureau régional pour la Polynésie
Systèmes alimentaires
Pacific Community Centre for Ocean Science (PCCOS)

Auteur(s)