Renforcer les services de santé pour faire face à la COVID-19 à Kiribati

Suva

Renforcement des services de santé de Kiribati dans le cadre de la réponse à la COVID-19

Pour garantir la continuité des services de santé essentiels tout en répondant aux demandes toujours plus nombreuses visant à donner la priorité à la prise en charge des patients COVID-19, les parties prenantes doivent mettre en place des réseaux élargis, planifier minutieusement leur action et coordonner les interventions dans les pays aux ressources limitées.

La Communauté du Pacifique (CPS) travaille en coordination et en collaboration avec les partenaires régionaux et les organismes bailleurs pour aider les pays insulaires océaniens concernés à faire face à ces besoins.

Une équipe d’experts de la Division santé publique est actuellement en mission à Kiribati, où elle prête assistance au ministère de la Santé et des Services médicaux dans divers domaines : lutte anti-infectieuse, services de laboratoire, services cliniques, génie biomédical, coordination et gestion des données.

Le docteur Tekeua Uriam, qui dirige les services de santé au ministère de la Santé et des Services médicaux, a salué avec gratitude la rapidité avec laquelle la CPS a donné suite à la demande d’assistance de Kiribati : « Durant la pandémie de COVID-19, c’est dans les domaines clés des soins cliniques, de la santé publique, des laboratoires, de la lutte anti-infectieuse et du génie biomédical que les besoins se sont fait le plus cruellement sentir. Aujourd’hui, nous savons que nous ne sommes pas seuls dans notre combat contre la COVID-19. Les actions de terrain de la CPS contribuent au renforcement de notre système de santé et ont aussi permis d’améliorer les capacités des agents de santé locaux et des intervenants de première ligne face à la COVID-19 ».

 

Amélioration des capacités de diagnostic des laboratoires

Tebuka Toatu, Coordonnateur de Labnet au sein du Réseau océanien de surveillance de la santé publique (ROSSP) à la CPS et Revite Kirition, Conseiller en politique et planification à la CPS, ont travaillé aux côtés des agents de laboratoire de Kiribati et de l’équipe du ministère australien des Affaires étrangères et du Commerce (DFAT) à l’amélioration des capacités nationales de diagnostic en laboratoire.

M. Toatu a souligné que l’équipe CPS était à pied d’œuvre depuis son arrivée, engageant sans tarder des consultations avec l’équipe locale afin de recenser les domaines appelant une assistance particulière.

« Une fois à Kiribati, nous avons modifié le dispositif régional de suivi mensuel du SARS-CoV-2 mis au point par la CPS pour en faire un outil de suivi quotidien nous permettant de recueillir tous les jours des données sur les tests, les taux d’utilisation et la qualité des résultats. Nous avons également pu former les agents de laboratoire. »

Depuis le 24 février, l’équipe du laboratoire de Kiribati utilise cet outil au quotidien pour suivre le stock de cartouches de test, les taux de positivité et la performance des tests GeneXpert.

Renforcement des mesures de lutte anti-infectieuse

Les stratégies de lutte anti-infectieuse jouent un rôle primordial dans la prévention de la transmission de la COVID-19. Elles contribuent efficacement à rompre la chaîne de transmission, dans les centres de soin comme au sein de la collectivité.

Margaret Leong, Conseillère pour la lutte anti-infectieuse à la CPS, travaille sur place en coopération avec Louise Laurie, consultante pour la lutte anti-infectieuse à l’OMS, et Toata Kaufusi, responsable de la lutte anti-infectieuse à Kiribati. Leur rôle consiste à assurer la surveillance des établissements de santé en vue de la mise en place en place de sites adaptés d’enfilage et de retrait des équipements de protection individuelle (EPI) dans divers établissements de santé et au service des urgences.

« En nous appuyant sur les données tirées de nos activités de surveillance, nous avons communiqué des informations et dispensé des formations sur l’hygiène des mains et le bon usage des EPI aux professionnels de santé et aux agents d’entretien de Tarawa-Sud et Tarawa-Nord, ainsi qu’aux responsables de la santé environnementale de l’aéroport et du port. Nous avons également réalisé divers panneaux et affiches qui seront installés dans tous les établissements de santé. Toutes nos interventions ont donné lieu à l’élaboration de procédures opératoires normalisées, en concertation avec le point focal pour la lutte anti-infectieuse et les agents chargés de la lutte anti-infectieuse », précise Margaret.

 

Services cliniques

Lamour Hansell, Conseiller en services cliniques à la CPS, a fourni un appui clinique aux services cliniques de Kiribati, en collaboration avec l’équipe DFAT et les consultants de l’OMS.

« J’ai participé aux visites quotidiennes organisées dans le service de soins intensifs du Centre iOtintaai de prise en charge des patients COVID-19. Nous avons dispensé au personnel médical et infirmier une formation par simulation haute fidélité sur l’oxygénothérapie par canule nasale à haut débit, l’intubation et la réanimation cardio-pulmonaire des patients COVID-19 et les dernières connaissances en matière de soins avancés en réanimation cardiaque. La participation et les débats ont été de grande qualité, et les professionnels de santé de Kiribati sont désormais très confiants dans leur aptitude à prendre en charge les patients COVID-19. »

Toci Katsuki, Consultant en génie biomédical à la CPS, est lui aussi à Kiribati, dans le cadre d’une mission d’entretien d’équipements biomédicaux. Toci et ses homologues locaux ont notamment réussi à réparer plusieurs composants d’un appareil de fluoroscopie, dont ils espèrent qu’il sera prochainement opérationnel.

 

Renforcement de la collaboration en santé

La CPS reste déterminée à aider les États et Territoires insulaires océaniens à élaborer leurs plans de préparation et de réponse à la COVID-19. Cette collaboration demeure indispensable, compte tenu de la fragilité des infrastructures sanitaires en Océanie.

La CPS est membre du Dispositif d’accès humanitaire COVID-19 dans le Pacifique, qui pilote, oriente et coordonne l’action menée à l’échelon régional afin que les organisations régionales et internationales puissent fournir en temps utile une assistance médicale et humanitaire de manière sûre, efficace et équitable. La Division santé publique de la CPS fait également partie de l’équipe conjointe interinstitutions de gestion des incidents chapeautée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

La Division santé publique se prépare à envoyer d’autres experts en santé au Tonga et aux Îles Salomon dans les semaines à venir.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :
Evlyn Mani
, Responsable Communication, Division Santé Publique, Communauté du Pacifique (SPC) | [email protected]

Blog Category
Récit photo
0
Division
Santé Publique
Countries

Auteur(s)