Des nécessaires de secours au service de la sécurité en mer à Niue

Alofi

Dans le cadre d’une campagne visant à garantir la sécurité en mer, l’Ambassadeur de l’Union européenne pour le Pacifique, S.E. M. Andrew Jacobs, a fait don de vingt nécessaires de sécurité à des petits pêcheurs et des propriétaires de petites embarcations à Alofi (Niue).

Ces nécessaires de sécurité, d’une valeur totale de 18 000 euros (30 143 dollars néo-zélandais) ont pu être distribués grâce au Projet DEVFISH2 (Développement de la pêche thonière dans les pays ACP du Pacifique), financé par l’Union européenne et mis en œuvre à l’échelon régional par la Communauté du Pacifique (CPS).

Organisée à la veille de la neuvième Conférence de la Communauté du Pacifique, la cérémonie de remise des nécessaires de sécurité s’est déroulée en présence du ministre des Ressources naturelles de Niue, M. Billy Talagi, et du Directeur général de la Communauté du Pacifique, M. Colin Tukuitonga.

L’initiative menée au titre du Projet DevFish2 concourt au développement des pêcheries artisanales dans le Pacifique, eu égard au rôle crucial du secteur de la pêche pour les revenus et les moyens d’existence des communautés rurales locales.

Alors qu’il remettait les nécessaires de sécurité aux vingt pêcheurs et propriétaires de petites embarcations rassemblés pour l’occasion, l’Ambassadeur Jacobs a déclaré : « Les ressources halieutiques ont une valeur marchande élevée et représentent une source importante de revenus pour les pays océaniens. Elles sont également un pilier majeur de la sécurité alimentaire. Il convient de gérer ces ressources de manière durable et responsable afin de garantir leur disponibilité et leur accessibilité pour les générations futures. »

« L’Union européenne est déterminée à aider les pays océaniens à renforcer leur capacité d’exportation, tout en préservant leurs précieuses ressources marines. L’UE étant le plus grand importateur de produits de la mer au monde, en particulier de produits issus de la pêche thonière, ains que le plus grand marché pour leur commercialisation, il lui incombe la lourde responsabilité de s’assurer que les opérations de pêche se déroulent de manière responsable et durable. »

« S’agissant du développement de la pêche et de la coopération dans le Pacifique, l’Union européenne est l’un des principaux bailleurs de fonds de la région Pacifique. Dans le cadre du 10e Fonds européen de développement, nous avons contribué à hauteur d’environ 20 millions d’euros à la gestion durable des ressources halieutiques dans le Pacifique », a-t-il conclu.

Les nécessaires de sécurité permettent aux pêcheurs et aux exploitants d’accéder aisément au matériel requis pour garantir de bonnes conditions de sécurité en mer. Ils sont à la fois pratiques et faciles à transporter à bord de petites embarcations.

Chaque nécessaire de sécurité contient le strict minimum : du matériel de géolocalisation individuelle, une lampe flash et des piles, une trousse de premiers secours, un miroir de signalisation et un sifflet, une torche de secours et un dispositif See/Rescue, une radio conçue pour la navigation en mer et du matériel d’accompagnement, une ancre marine, deux gilets de sauvetage gonflables, une boussole et deux couvertures de survie.

« La petite pêche est vitale pour les habitants de Niue, mais aussi de bien des îles voisines. Il est donc impératif que nous mettions en avant l’importance de la sécurité en mer et de la nécessité de prendre des mesures de précaution élémentaires », a affirmé M. Tukuitonga.

« La mise à disposition de ces nécessaires de sécurité constitue un geste tout simple, presque anecdotique, mais sa valeur est immense, car elle permettra peut-être de sauver la vie d’un proche, d’un ami ou d’un voisin », a-t-il ajouté.

Le service des pêches de Niue a entrepris de coordonner un atelier de sensibilisation à la problématique de la sécurité en mer qui comportera, entre autres, un volet pratique sur l’utilisation des différents articles contenus dans la trousse.

« Nous sommes reconnaissants à la Communauté du Pacifique et à l’Union européenne de leur soutien, car il faut savoir que ces nécessaires de sécurité ne seront pas seulement utiles à nos petits pêcheurs mais également à ceux qui pratiquent la pêche au gros », a déclaré le ministre des Ressources naturelles, M. Billy Talagi.

« Nous continuerons à alerter les esprits et à insister sur la nécessité de toujours prendre des précautions avant et pendant toute sortie en mer, et ferons valoir l’utilité de ces nécessaires de sécurité lors des concours internationaux de pêche qui se tiennent toute l’année à Niue », a-t-il conclu.

La neuvième Conférence de la Communauté du Pacifique s’est achevée à la fin de la semaine dernière.

Contacts médias: Mohammed Nazeem Kasim       Attaché de presse UE, [email protected]
Lauren Robinson Responsable par intérim des relations avec les médias, [email protected] ou +683 6800
Brendon Pasisi    Directeur de l’agriculture, de la foresterie et des pêches, [email protected]

0
Countries

Auteur