Kiribati, Îles Salomon, Tuvalu et Vanuatu : relance des efforts de relèvement engagés en réponse au cyclone Pam

Port-Vila

Les actions de relèvement à long terme entreprises suite aux ravages du cyclone tropical Pam s’apprêtent à recevoir un coup de pouce opportun dans quatre pays insulaires océaniens grâce à la signature d’un accord de financement à hauteur de six millions d’euros entre la Communauté du Pacifique (CPS) et la banque de développement KfW, pour le compte du gouvernement allemand.

Cet accord, ainsi que certaines des mesures concrètes de relèvement qui seront ainsi financées, a été rendu public mardi soir à Port-Vila (Vanuatu) par le Directeur général de la Communauté du Pacifique, M. Colin Tukuitonga.

« Il y a près d’un an, la survenue du cyclone Pam mettait en lumière le risque élevé que présentent les États et Territoires insulaires océaniens face à divers risques naturels. Malheureusement, nous en sommes encore témoins aujourd’hui avec le passage dévastateur du cyclone tropical Winston aux Fidji », a déploré M. Tukuitonga.

« La phase de relèvement qu’appellent des phénomènes d’une telle ampleur nécessite plusieurs années et dépend des engagements pris par les gouvernements nationaux, de la générosité des partenaires du développement et de la volonté des communautés locales. »

« Les financements de la KfW ont vocation à soutenir diverses activités visant à participer au relèvement socioéconomique des quatre pays concernés, à renforcer la résilience et à faciliter l’accès à la nutrition et à la santé. »

« Le train de mesures de soutien qui a été présenté a été conçu en consultation avec les pouvoirs publics de Kiribati, des Îles Salomon, de Tuvalu et de Vanuatu et tient compte des évaluations des besoins post-catastrophe et des priorités nationales actuelles. »

« Dans la mesure où c’est à Vanuatu que les effets les plus dévastateurs du cyclone Pam ont été ressentis, c’est là que se concentrera une grande partie de nos activités », a précisé M. Tukuitonga.

À Vanuatu, onze personnes ont trouvé la mort et des milliers d’autres ont dû fuir leur foyer. Les cultures, les infrastructures et les modes de subsistance ont également été durement touchés, notamment dans les provinces méridionales de Shefa et Tafea, particulièrement affectées.

Les financements mis à disposition à Vanuatu permettront d’apporter un soutien essentiel aux efforts de réhabilitation actuellement déployés afin notamment de remettre sur pied les systèmes d’eau potable et de communication d’urgence, d’améliorer la sécurité alimentaire, de renforcer les services de santé, de réparer les installations maritimes et les aides à la navigation, et de procéder à la cartographie des divers aléas auxquels sont exposées les îles périphériques du pays.

Le soutien technique fourni par la CPS au lendemain du passage du cyclone tropical Pam avait déjà permis de renforcer les capacités des administrations nationales chargées de l’évaluation des besoins post-catastrophe, de la sécurité alimentaire, de la surveillance sanitaire et des données à l’appui de la prise de décision telles que l’imagerie satellitaire.

L’annonce faite par la CPS de son programme pour la résilience en réponse au cyclone Pam, et le soutien apporté par le gouvernement allemand via la banque KfW, coïncidaient avec la tenue d’une réunion de consultation de haut niveau organisée entre le ministère ni-Vanuatu des Affaires étrangères et la CPS où ont été abordés les projets d’actions conjointes en faveur du développement durable. Cette réunion a notamment donné lieu à la signature d’un protocole d’accord.

Contacts médias
Mia Rimon, Directrice du Bureau de pays des Îles Salomon de la CPS, [email protected] ou +678 730 8046
Lauren Robinson, Cellule communication et information du public de la CPS, [email protected] ou +679 337 9250

Credit photo
Jean-Baptiste Calo

0

Categories

Auteur